Wikia

Wiki Warcraft

Agamaggan

3 926pages sur
ce wikia
Commentaire0
Neutre
Agamaggan
Image de Agamaggan
Titre
<Le Grand Sanglier > [1]
<Le Sanglier-sabre>
Sexe
Masculin
Race
Sanglier ( Ancien )
Classe RPG-inline.png Barbare
Occupation Demi-dieu
Localisation
Statut Mort, Esprit dans le Kraal de Tranchebauge
Parenté Hurans (Descendance mortels)

Agamaggan le Grand Sanglier est un des Anciens, Père et dieu des Hurans. Il mourut au cours de la Guerre des anciens dans un combat contre les démons de la Légion Ardente.

Son crâne est toujours visible à l'entrée des Souilles de Tranchebauge. Depuis le Cataclysme, son Esprit tourmenté par la voie que ses enfants guidé par Chargla Trancheflanc suivent, est apparu dans le Kraal de Tranchebauge.

Biographie

Guerre des Anciens

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Au cours de la Guerre des Anciens, il y a 10 000 ans, Cénarius demanda l'aide d’Agamaggan. Il réussit à le convaincre que si la Légion ardente parvenait à gagner la guerre, alors toute vie serait détruite dans le monde. Agamaggan attaqua le fief de la Reine Azshara, le Palais de l’éternité, tuant des milliers de Gangregarde et Garde funeste avec fureur. Parmi ses compétences, Agamaggan pouvait faire trembler la terre à l'aide de ses sabot massif, souffler de l'acide corrosif sur ses ennemis et lancer une pluie d'épines qui se détacher de son dos provoquant des dommages considérables.

La bataille entre Agamaggan et les démons fût longue et s'étendit à travers tout le continent en direction de l’ouest. Finalement, Agamaggan tomba face à la Légion en se sacrifiant mais son aide fût indispensable afin de permettre à Malfurion et les autres de pénétrer dans la forteresse d'Azshara pour atteindre le Puits d'éternité.[2]

Cataclysme


Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Chargla Trancheflanc, une Hurans qui a connu une ascension fulgurante au pouvoir a pour but de ressusciter le Demi-dieu Agamaggan. Cependant les rituels violents et sombres que Chargla et ses serviteurs effectuent vont à l'encontre de l'attitude noble et protectrice  de l’ancien. L'Esprit d'Agamaggan qui veille sur les Hurans ses enfants demande aux aventuriers de tuer Chargla Trancheflanc afin d'ouvrir les yeux à sa progéniture et qu'ils retrouvent ainsi leurs nobles origines.[3]

Legion

Legion-Logo-Small.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.

Héritage

Les Légendes racontent que lorsque le Demi-dieu Agamaggan tomba, de grandes ronces jaillirent là ou son sang s'est répandu. Beaucoup de Hurans ont élu domicile à l'endroit où la concentration des ronces géantes est la plus importante, Tranchebauge, qu'ils vénèrent comme lieu de repos d’Agamaggan. De nos jours les ossements d'Agamaggan  recouvert par les ronces géantes constituent l'intégralité de Tranchebauge et les Souilles de Tranchebauge sont particulièrement protégés par les Hurans du fait que son entrée n'est autre que sa grande gueule.[4]

Les Hurans croient que partout où le sang d'Agamaggan s'est répandu, des vignes d'épines épaisses qui le caractérisait ont subitement poussé. Le sang mélangé à d'autres minéraux s'est également cristallisé en gemme rouges appelé Joyau de sang, que les Hurans utilisent comme Totems pour amplifier leur magie et accroître temporairement leurs forces, intelligence, agilité, vitesse et bien plus encore. La Légende veut qu'Agamaggan revienne parmi les vivants un jour, et le peuple Hurans attend ce jour.[5]

Dans le Jeu de rôle

RPG-inline.png Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.
Les légendes Elfes de la nuit disent qu'Agamaggan fut l'une des premières créatures à vagabonder sur les terres vierges et sauvages. Poussé toujours plus en avant par son appétit vorace, il devint plus imposant et sa carrure l'entraina à entrer en conflit avec des créatures toujours plus puissantes. Respectant la maitrise magique croissante des elfes de la nuit qui pourrait se comparer à sa force brute, les errances d'Agamaggan l'emmenèrent loin des terres des elfes et le conduisirent à combattre les sauvages trolls. Lorsque la Légion ardente arriva sur Azeroth et que la Guerre des Anciens débuta, Cénarius voyagea dans les terres trolls pour requérir l'aide d'Agamaggan contre l'invasion des démons. Son estomac repu de chair de troll, le dieu sanglier fut seulement convaincu de se soucier des préoccupations des mortels après que Cénarius l'ai persuadé que si la Légion n'était pas maîtrisée, elle détruirai finalement toute vie dans le monde. Impatient de se battre et peu disposé d'attendre pour lancer une attaque coordonnée, Agamaggan fut l'un des premiers à assaillirent le bastion des démons sur les rives du Puits d'éternité. Coupant à travers plus d'un millier de Garde funeste, il lutta dans un combat singulier contre le seigneur des abimes Mannoroth. Là, après un combat qui fit rage à travers toute la campagne, Agamaggan rencontra finalement un combat qu'il ne pouvait pas gagner et tomba — mais pas sans créer une faille vitale dans les défenses de la Légion qui permis à Cénarius et aux forces Elfes de la nuit d'atteindre le Puits et de mettre fin à la guerre.

De nos jours, les hurans croient que partout où le sang d'Agamaggan s'est répandu lors de son dernier combat, il a imprégné le sol pour créer un minerai qu'ils nomme "Joyau de sang". Partout où est découvert des joyaux de sang, des ronces géantes poussent de la terre et c'est près de ses ronces que les hurans préfèrent vivre.[6]

Description

Agamaggan2.jpg

'Agamaggan dans Ombres et Lumière'

D'épaisses vignes épineuses massives pendent sur tout le corps menaçant du gigantesque sanglier, bouclant autour d'un museau ridé, se terminant en défenses jaunies recourbé vers le haut. Des yeux d'acier sombres apparaissent en dessous de son front plissé. Il gratte le sol avec un sabot de la taille d'un chariot, provoquant grondement et tremblement de terre en poussant des grognements qui libère un nuage de vapeur par ses narines sifflante.[7]

Esprit

L'esprit d'Agamaggan est censé résider dans l'au-delà. Aujourd'hui, il est le saint patron des tribus hurans, dont presque tous vénère le Dieu sanglier et prient pour son retour. [8] En outre, ils se réjouissent de la possibilité de rejoindre à nouveau Agamaggan dans l'au-delà.[9] Depuis leurs retours à leurs racines, certains clans orcs ont commencé à adorer Agamaggan, tout comme certains parmi les elfes de la nuit qui respectent sa force, son courage et sa volonté d'un retour d'une époque plus sauvages et moins déchiré dans lequel il vivait.[10]

Combat

L'Hésitation au combat est inconnu d'Agamaggan. Il charge sans crainte et jette toutes ses forces contre n'importe quel adversaire. Son premier assaut se concentre habituellement sur les lanceurs de sorts, éliminant leur imprévisibilité du champ de bataille. Au milieu d'un groupe d'opposants, il utilise ses attaques spéciales pour abattre un bon nombre d'adversaires. La croyance veut qu'il peut gagner la force de l'ennemi en la consommant et fera tout pour empêcher ses opposants tombés au combat d'être récupéré ou soigné par leurs alliés.[11]

Spéculation

Questionmark-medium.png
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !
  • Dans le JCC, une carte nommé "Enfant d'Agamaggan" apparaît. Elle représente un énorme sanglier et laisse entendre que le Demi-dieu aurait eu une descendance mortel autre que les Hurans. Ainsi, il est possible que Agathelos soit l'un de ses descendants.

Galerie

Notes

  • Un Royaume (Serveur) de World of Warcraft porte le nom de Agamaggan.
  • Dans Warcraft 3, lors de la quête "Tuer les Quilboars" de la campagne bonus "La fondation de Durotar", Rexxar mentionne que les Hurans semble adorer un dieu sanglier primitif. Il s'agit très certainement d'Agamaggan.[12]
  • Le Jeu de rôle mentionne qu'Agamaggan à affronté Mannoroth et qu'il est tombé face à lui. Le roman "La guerre des anciens - l'apocalypse" contredit cette version et indique qu'il est mort submergé par les démons, après en avoir tué un nombre conséquent.

Références