FANDOM


L'Ancienne Horde ( Angl.  Old Horde) également appelée Horde des orcs[1], Horde corrompue par les démons[2], Première Horde[3] ou tout simplement Horde en son temps, était l'union de la majorité des clans orcs sous une même bannière. Elle naquit par les manipulations de Kil'jaeden qui oeuvra par le biais de Gul'dan afin de placer les orcs sous la coupe de la Légion ardente.

Dans un premier temps, elle fut utilisée pour exterminer les Draenei sur Draenor. Puis Sargeras l'utilisa en lui permettant d'envahir Azeroth, dans le but d'affaiblir les défenseurs de ce monde en prévision d'une nouvelle invasion de la Légion ardente.

Ses principes reposaient sur l'adoration des démons, la dépravation et le chaos des batailles sanglantes jusqu'à ce qu'Orgrim Marteau-du-Destin en prenne le contrôle. Originellement composée uniquement d'orcs, au fil du temps d'autres races comme des ogres, des trolls et des gobelins l'intégrèrent également.

L'Ancienne Horde disparut suite à sa défaite contre l'Alliance de Lordaeron à la fin de la Seconde guerre.

Histoire

Naissance de la Horde

Alors que Kil'jaeden traquait Velen et ses Draenei, il découvrit qu'ils s'étaient établis sur un monde où vivaient également les orcs, une race autochtone. Cette race fière et puissante dont les croyances étaient bien ancrées pouvait facilement être manipulable. Il décida de les utiliser pour anéantir les Draenei, avant de les incorporer à Légion ardente.[4]

Pour ce faire il approcha Gul'dan et le séduisit avec des promesses de pouvoir incommensurable. Il lui enseigna le démonisme et décida d'en faire son agent infiltré au sein des orcs. Gul'dan lui révéla le passé des orcs et comment les clans s'étaient unis par le passé contre les ogres. Kil'jaeden estima que s'il parvenait à reproduire une situation désespérée pour les orcs, ces derniers s'uniraient à nouveau. Il chargea Gul'dan d'éreinter Draenor et d'y semer les graines de la haine. Cela fonctionna mais pour parvenir à unir les clans, il fallait un personnage public, considéré par tout les orcs peu importe l'origine.[4]

Kil'jaeden chargea Gul'dan de trouver le meilleur candidat et de l'amener à unir les orcs. Gul'dan infiltra le Clan Ombrelune et arrêta son choix sur l'ainé des chamans, Ner'zhul. Il parvint à le convaincre de le prendre comme apprenti. Avec Kil'jaeden, il poussa les orcs à voir les Draenei comme une menace. Le stratagème fonctionna et Ner'zhul rassembla tous les clans pour leur faire part de la menace Draenei. La majorité des clans acceptèrent de s'allier et de combattre ceux qui les menaçaient.[4]

Pendant de nombreux mois, la Horde attaqua sans cesse les expéditions de chasse des Draenei malgré les tentatives de Velen d'arrêter le conflit pacifiquement.[4]

Le Premier chef de guerre

Bien que les clans se battaient côte à côte, les orcs restaient indisciplinés et se querellaient régulièrement pour des sujets futiles. Ner'zhul, qui commençait à douter du bien fondée de cette guerre, découvrit qu'il avait été dupé. Cependant Gul'dan le détrôna et l'empêcha d'avertir les orcs. Kil'jaeden savait que Gul'dan n'obtiendrait pas l'obéissance de la Horde s'il tentait d'en devenir le chef. Il ordonna à Gul'dan de trouver un meneur et son choix se porta sur le chef du Clan Rochenoire, un certain Main-noire.[4]

Main-noire serait le chef de guerre mais Gul'dan contrôlerait la Horde dans l'ombre. Pour cela il créa le Conseil des ombres avec ses plus fidèles démonistes. Il oeuvra habilement pour que chaque clans accepte Main-noire comme chef de guerre.[4]

Main-noire fit bâtir une gigantesque citadelle dans la Jungle de Tanaan, afin d'y héberger toute la Horde. Pendant une longue période, il s'évertua à renforcer la Horde en y intégrant notamment des ogres. Mais bientôt l'usage intensif de la magie gangrénée fit changer de couleur la peau des orcs, passant de brune à verte. Quelques voix s'élevèrent contre la politique destructrice mais restèrent malheureusement minoritaires, certaines furent assassinées et d'autres contraintes à se taire pour la sécurité des leurs.[4]

La corruption

Lorsque la Horde fut fin prête, elle marcha sur Karabor et détruisit les lieux grâce à l'aide du pouvoir de l'étoile noire.[4]

Il ne restait plus désormais que Shattrath mais les orcs découvrirent qu'il serait largement plus difficile de faire tomber la cité Draenei. Kil'jaeden le savait également et décida d'envoyer Mannoroth sur Draenor. Pour s'assurer définitivement de la servitude des orcs et les renforcer, ils devaient conclure un pacte de sang.[4]

Gul'dan fit en sorte que Main-noire rassemble la Horde et lui offrit de boire le sang de Mannoroth sans lui révéler toute la vérité. Grommash Hurlenfer fut le premier à boire et son corps fut immédiatement empli d'une force et d'une fureur incomparable. La majorité des orcs s'abreuva mais certains comme Orgrim ou Durotan et son Clan Loup-de-givre refusèrent.[4]

Par cet acte la Horde avait scellé son destin et s'était inconsciemment offerte à la Légion ardente. Ivre de cette nouvelle puissance la Horde déferla sur Shattrath et rasa la ville. Par la suite Auchindoun tomba également et même les puissant Arakkoa d'Orée-du-ciel furent anéantis.[4]

Première guerre

Après l'extermination des Draenei, Kil'jaeden rapporta à Sargeras ce que les orcs avaient accompli sur Draenor. Le Titan noir décida qu'ils seraient l'instrument parfait pour affaiblir Azeroth en vue d'une nouvelle invasion de la Légion ardente. Il ordonna à Kil'jaeden de rompre tout contact avec la Horde et la laissa sombrer seule dans le chaos.[4]

Draenor étant ravagé, le manque de ressource et la soif de sang poussèrent les orcs dans la folie, s'affrontant dans des batailles éphémères. Parallèlement, la part de Sargeras qui sommeillait en Medivh l'influença pour qu'il oeuvre à l'ouverture d'un portail entre Azeroth et Draenor. Il rencontra Gul'dan et lui offrit d'envahir Azeroth en échange d'un grand pouvoir. Gul'dan accepta et informa la Horde qu'un nouveau monde luxuriant et plein de vitalité les attendait. Personne ne pouvait contredire le fait que Draenor se mourrait et la perspective d'assouvir leur soif de combats réjouit les orcs.[4]

Cependant tous ne furent pas du voyage, Main-noire préféra laisser les clans trop agressifs comme les Chanteguerres, Main-brisées ou Mâche-les-os, sur Draenor de peur d'être débordé. Les Rochenoires, Orbite-sanglante, Rictus-de-Noirdent, Marteau-du-Crépuscule, Lame-ardente, Gueule-de-dragon et Loup-de-givre entrèrent quand à eux en Azeroth.[4]

Peu après l'arrivée de la Horde, les premières batailles avec les humains du Royaume d'Hurlevent éclatèrent. Durotan confronta Gul'dan qui le banni avec son clan les Loup-de-givre.[4]

Bientôt une grande guerre éclata, et contrairement à ce que la Horde avait tout d'abord cru, les humains opposèrent une farouche résistance.[4]

Une partie de la Horde affronta également les Gurubashi mais ils furent contraint de battre en retraite en Strangleronce.[4]

Durotan rencontra Orgrim en secret et lui raconta ce qu'il avait découvert sur Gul'dan et son allégeance aux démons. Malheureusement des assassins à la solde du Conseil des Ombres éliminèrent par la suite Durotan et sa compagne Draka, laissant leur nouveau née aux bêtes sauvages.[4]

Lorsque Gul'dan tomba dans le coma alors qu'il fouillait l'esprit de Medivh à la recherche de l'emplacement de la Tombe de Sargeras, Orgrim vit son heure arriver. Il défia en Mak'gora Main-noire et le tua, devenant le nouveau Chef de guerre.[4]

Sous sa houlette, la Horde acheva le Royaume d'Hurlevent en rasant sa capitale. Déterminé à purger la Horde de la corruption qui l'infestait, Orgrim traqua et tua les membres du Conseil des Ombres. Il n'épargna que Gul'dan et Cho'gall par intérêt. [4]

Deuxième guerre

Malgré la victoire de la Horde, Orgrim était conscient que les humains ne les laisseraient pas vivre en paix. Il décida qu'il fallait éliminer la menace définitivement et remis la Horde en marche en direction du nord vers Lordaeron.[4]

De nouveaux alliés se présentèrent bientôt à la Horde, comme les trolls Amani, les gobelins du Cartel Gentepression et les puissant Chevaliers de la Mort créés récemment par Gul'dan. Les Gueule-de-dragon apportèrent également une force de frappe aérienne importante, en réduisant à l'esclavage Alexstrasza et son vol rouge.[4]

La Horde affronta cette fois-ci non plus un royaume humain, mais plusieurs nations humaines et leurs alliés. La guerre fut marquée par des victoires et des défaites dans chaque camp. Orgrim failli bien faire tomber Lordaeron mais la désertion de Gul'dan, Cho'gall et leurs partisans couta cher à la Horde. De plus en disséminant ses forces à travers le continent, la Horde se retrouva bientôt en position de faiblesse et contrainte de battre en retraite jusqu'à la forteresse du Pic de Rochenoire. La dernière grande bataille eut lieu au pied du Mont Rochenoire, où Orgrim affronta en duel Anduin Lothar et le tua. Cependant, cela n'eut pas l'effet escompté par le chef de guerre sur les troupes de l'Alliance de Lordaeron et il fut vaincu à son tour par Turalyon. A la suite la Horde fut vaincue et les survivants orcs placés sous haute surveillance dans différents camps d'internements.[4]

Coupés de leur source démoniaque, ils tombèrent dans une étrange léthargie, perdant toute envie de se battre. L'Ancienne Horde n'était plus.[4]

Clans composant l'Ancienne Horde

Autres Alliés

Héritage

La Horde Noire

Pour plus de détails voir Horde Noire

Dal'rend et Maim Main-noire échappèrent à la capture et se réfugièrent dans la forteresse du Pic Rochenoire. Avec le Clan Gueule-de-dragon et certains ogres, gobelins et trolls, ils fondèrent la Horde Noire. Cette Horde hérita de la doctrine corrompue et adoratrice de démons de l'Ancienne Horde lorsque Main-noire était au pouvoir.

La Horde de Draenor

Pour plus de détails voir Horde de Draenor

Les clans qui avait été laissés sur Draenor lors du départ de l'Ancienne Horde vers Azeroth furent ralliés quelque temps après par Ner'zhul. L'Orbite-sanglante qui avait également échappé à la capture mais qui n'avait pas rejoint la Horde noire se joignit également à la Horde de Draenor.

La Nouvelle Horde (ou Horde contemporaine)

Pour plus de détails voir Horde

Des années plus tard, sous l'impulsion du jeune Thrall aidé d'Orgrim et Grommash, les orcs retenus captifs dans les camps d'internement furent libérés. Une nouvelle Horde rejetant l'adoration des démons et qui retourna à ses racines chamaniques vit le jour. Cette Horde sera plus tard rejoint par les Taurens, Trolls Sombrelance, Réprouvés, Elfes de sang et Pandaren Huojin. D'autres races minoritaires trouvèrent également refuge dans la Horde.

Orgrim en fut le Chef de guerre une très brève période à ses débuts, mais à sa mort il transmit ce rôle à Thrall. Le jeune fils de Durotan s'évertua à guider la Horde sur le chemin de l'honneur. La Horde s'amenda de son fardeau de passé corrompu en combattant la Légion ardente au cotés de l'Alliance de Lordaeron lors de la Troisième guerre.

Notes

  • L'Ancienne Horde et la Horde Noire sont fréquemment assimilées et confondues. Cela est probablement dû au fait que le nom Horde Noire laisse présumer à tort la corruption. Bien que la Horde Noire soit l'héritière de la doctrine de l'Ancienne Horde du temps de Main-noire, il s'agit de deux groupes distincts.

Références