FANDOM


"Vous souffrirez pour cet outrage, bande de traîtres infâmes ! Ces Maleterres m'appartiennent ! Vous vous noierez tous dans des lacs de sang !"
Balnazzar était un Seigneur de l'effroi au service de la Légion ardente. Il fut l'un des nathrezim chargés par Kil'jaeden de s'assurer de la fidélité du roi-liche. Après sa défaite face à Sylvanas, il devint secrètement le dirigeant de la Croisade écarlate en usurpant l'apparence de Saidan Dathrohan. Finalement, il fut démasqué et renvoyé au Néant distordu.

Réincarné sur Antorus, Balnazzar participa à la troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth. Il concentra ses efforts contre l'Ordre de la Main d'argent sur le rivage Brisé mais en vain. Finalement il fut tué lors du siège du Temple d'Halo-du-Néant qu'il mena contre le sanctuaire du Conclave.

Histoire

Balnazzar fut l'un des bourreaux de Ner'zhul lorsque ce dernier fut capturé par Kil'jaeden dans le Néant distordu, après la destruction de Draenor. Il fut l'un des artisans qui forgèrent Deuillegivre et l'armure magique à laquelle fut lié l'esprit de Ner'zhul. Plus tard, il fut l'un des seigneurs de l'effroi désignés pour surveiller le Roi-liche et s'assurer de sa loyauté. Il rejoint rapidement la couronne de glace et participa à la construction de fortifications autour du trône de glace. Balnazzar tout comme les autres seigneurs de l'effroi chargés de surveiller le Roi-liche, fut manipulé par ce dernier pour faire d'Arthas le champion Chevalier de la mort servant Ner'zhul.[1]

Troisième guerre

WC3RoC logo 16x32 Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III.
Chargés de surveiller les activités en Lordaeron et de tenir prêt le fléau à agir, Balnazzar découvrit la défaite d'Archimonde des mois après que celle-ci ne soit survenue en Kalimdor, de la bouche d'Arthas. Devant l'annonce du chevalier de la mort désireux d'éliminer les seigneurs de l'effroi, Balnazzar et ses frères n'eurent d'autres choix que de battre en retraite.[2]

Balnazzar wc3

Dans Warcraft 3 The Frozen Throne

Décidé à renverser Arthas, Balnazzar et ses frères entrèrent en contact avec Sylvanas et lui proposèrent une alliance de circonstance. Cependant Balnazzar ne lui faisait pas confiance car il avait ressenti que le cœur de l'elfe battait toujours pour sa patrie.[3]

Peu après, Balnazzar, Detheroc et Varimathras attaquèrent Arthas à Lordaeron. Ils profitèrent de sa faiblesse provoquée par la perte des pouvoirs que lui octroyait le Roi-liche, pour prendre contrôle de la majorité des guerriers Morts-vivants d'Arthas. Malheureusement, le Chevalier de la mort parvint à leur échapper et prit la fuite vers le Norfendre.[4]

Quelques jours plus tard, Balnazzar et ses frères décidèrent d'éliminer Sylvanas qui avait refusé l'offre de se joindre à eux et au nouvelle ordre qu'ils venaient d'établir. Cependant les Seigneurs de l'effroi avaient sous-estimé la Dame noire, et Varimathras la supplia de l'épargner en échange de sa servitude et de son aide pour éliminer Detheroc et Balnazzar.[5]

Après la défaite de Detheroc, Balnazzar fut à son tour attaqué par Sylvanas et ses alliés. Mais Balnazzar n'était pas fou, et la capitale dans laquelle il s'était retranché possédait de solides défenses. Considéré comme le plus puissant des seigneurs de l'effroi, il ne fit cependant pas le poids face aux assauts coordonnés de Sylvanas et Garithos. Ses ennemis parvinrent à le capturer et Sylvanas ordonna à Varimathras de lui prouver sa loyauté en tuant Balnazzar.[6]

Porte-cendres

WoW-comic-logo-16x68 Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.
Après avoir simulé sa mort avec la complicité de Varimathras, Balnazzar se cacha dans les ruines de Stratholme sous le nez du fléau. Il attendit patiemment l'occasion de sortir de l'ombre pour pouvoir exercer sa vengeance. Celle-ci se présenta lorsqu'un groupe de chevaliers de la Main d'argent composé notamment d'Alexandros Mograine et ses fils, de Saidan Dathrohan, et du Général Abbendis et sa fille Brigitte, investit Stratholme dans le but d'y éliminer les troupes du fléau présentes. Il profita du fait que Saidan Dathrohan fut isolé du reste du groupe pour le tuer et s'accapara son apparence et ses souvenirs. Sous l'identité du grand croisé, il projeta de d'affaiblir les races mortelles en détruisant leur unité. Balanazzar entretint secrètement une correspondance avec Varimathras qui projetait de renverser Sylvanas afin de ramener les Réprouvés sous la coupe de la Légion ardente.

L'une des premières victimes de ses machinations fut le Porte-cendres Alexandros Mograine, dont le fils Renault fut perverti et poussé par Balnazzar à tuer son père. Il réduisit au silence Fairbanks lorsque ce dernier accusa Renault Mograine du meurtre d'Alexandros. Petit à petit, Balnazzar sema les graines de la haine parmi les Paladins. La Main d'Argent se scinda en deux groupes et les fidèles aux idéaux fanatiques et xénophobes du faux Dathrohan se joignirent à lui fondant la Croisade écarlate. [7]

Legends

WoW-manga-logo Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux manga.
En tant que Dathrohan, Balnazzar manipula les croisés écarlate et les poussa à exterminer de nombreux innocents, en utilisant leur peur de voir la population rejoindre les rangs du fléau. Lorsque Sire Thomas perdit la raison et fut tué pour le massacre de nombreux de ses confrères croisés, Balnazzar s'appropria sa dépouille. Il déforma son corps à l'aide de la magie noire et en fit l'une de ses plus belles créations: Le cavalier sans tête.[8]

World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Sous le déguisement de Dathrohan, Balnazzar mena un groupe de croisés d'élite nommé la Légion Cramoisie au sein de Stratholme, où ils réussirent à prendre pied en plein territoire du fléau. Depuis cette enclave lourdement défendue qui fut nommée Bastion écarlate, Balnazzar continua à alimenter la méfiance des membres de la Croisade écarlate envers les races non humaines à un tel point que les croisés en vinrent à considérer tous les non humains comme des ennemis.

A un certain point Balnazzar tua dans ses appartement Jarien et Sothos, deux frère et soeur aspirants chevalier croisés.[9] Lorsque Taelan Fordring décida de quitter et de s'opposer à la croisade écarlate, Balnazzar chargea Isilien de le tuer.[10]

Finalement l'Aube d'argent découvrit la supercherie de Balnazzar.

Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Avec la chute de la Croisade écarlate, Balnazzar libéra le corps possédé du grand croisé Dathrohan, et se déchaîna, tuant tous les membres de la Croisade qui restaient à Stratholme. Il utilisa ses pouvoirs nécromantiques pour les ramener de la mort et en faire ses esclaves morts-vivants. Balnazzar baptisa sa nouvelle armée les Ressuscités et se prépara à l'utiliser contre Azeroth.[11] Il prit un soin particulier lorsqu'il ramena à la non-mort certain croisés. C'est le cas du Maître canonnier Willey dont il étoffa les talents destructeurs en le renommant Mutilespoir au passage.[12] Il utilisa le douloureux souvenir de la mort de l'Archiviste Galford pour lui insuffler le pouvoir des flammes.[13] Enfin il corrompit l'intrépide Paladin Malor le Zélé et fit de lui le commandant de sa nouvelle armée.[14]

Cependant la Fraternité de la Lumière ne lui laissa pas le temps de mettre en oeuvre ses plans et investit Stratholme. Sous le commandement d'Eligor Portelaube, des champions d'Azeroth assiégèrent directement son antre et le renvoyèrent au néant distordu.[11]

Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Après avoir été réincarné sur Antorus, Balnazzar participa à la troisième invasion de la Légion ardente sur Azeroth. Lorsque les forces d'Azeroth attaquèrent de concert le Rivage brisé, il fit partit des démons qui traversèrent le portail de la Tombe de Sargeras et les affrontèrent, repoussant aisément l'ennemi.[15]

Peu après Balnazzar comptait bien faire payer la Main d'argent pour la défaite infliger à Stratholme. Il utilisa Porte-cendres pour tendre un piège à l'ordre et à son nouveau généralissime. Malheureusement pour lui il ne fut pas de taille et fut contraint de battre en retraite, jurant que ce n'était pas fini.[16]

Plus tard Balnazzar fut chargé de mener le siège d'Halo-du-Néant et de prendre la tête du Prophète Velen. Il déchaîna la puissance de la légion ardente contre la Conclave qui dût son salut à l'aide de la Main d'Argent. Balnazzar lança un grand sort qui emprisonna presque la totalité de ses opposants. Cependant le généralissime de la Main d'Argent et le Grand prêtre de la Conclave s'opposèrent à lui. Un combat éclata mais après avoir réalisé qu'il ne parviendrait pas seul à les éliminer, Balnazzar fit appel à toute la puissance de la Légion ardente et ouvrit une multitude de portail d'où surgirent des démons. Il était sur le point de gagner lorsque l'Armée de la Lumière fit son apparition. Balnazzar dut affronter leur puissant commandant Lothraxion mais il ne fut pas de taille et périt de ses mains.[17]

Puisque Halo-du-Néant se trouve dans le Néant distordu, Balnazzar ne pourra pas être réincarné et est mort définitivement.

Dans le jeu de rôle

RPG-inline Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.


Balnazzar (Alias Saidan Dathrohan, Champion de la Croisade écarlate) est l'un des trois frères Nathrezim laissés en retrait de Kalimdor pour surveiller la conquête démoniaque de ces terres. Le retour du Prince Arthas, après la défaite d'Archimonde, a éparpillé les trois frères, mais ils se sont rapidement regroupés et ont concocté un nouveau plan pour détruire Arthas une fois pour toutes. Bien qu'ils (et Sylvanas Coursevent, qui a attaqué Arthas selon ses conditions) n'aient pas détruit Arthas, le prince mort-vivant a quitté Lordaeron, laissant Balnazzar régner sur les terres désormais connues comme les Maleterres. Malheureusement pour Balnazzar, Sylvanas avait ses propres plans et dirigea le siège de Lordaeron. Elle a vaincu Varimathras, qui offrit de la servir en échange de sa vie. Sylvanas accepta et le Seigneur de l'effroi vaincu combattit à ses cotés lors de l'attaque sur Lordaeron elle ordonna à Varimathras d'achever son frère. Il accepta à contrecœur et a apparemment tué Balnazzar. Cependant, Balnazar a survécu - il a simulé sa mort et dupé Sylvanas et son frère. Pour rester caché, Balnazzar est entré dans la clandestinité. Non content de rester sans rien faire tandis que les légions de morts-vivants envahissaient Azeroth, il fomenta un nouveau plan pour s'opposer à eux. Il prit possession du corps du paladin Saidan Dathrohan, et a participé à la fondation de la Croisade écarlate, un ordre de chevaliers voué au but simple d'exterminer le fléau sous toutes ses formes. Personne dans la croisade n'est conscient que Dathrohan est un démon - Ils pensent simplement qu'il est un chevalier obsédé par la destruction des morts-vivants. Balnazzar utilise ces faits à son avantage autant que possible, avec l'intention non seulement de battre les mort-vivant mais également reprendre un jour le contrôle de Lordaeron. Pour préserver cette duperie, Balnazzar reste discret, laissant à d'autres la direction de la Croisade écarlate. Désormais, Balnazzar demeure dans un bastion de la croisade écarlate dans les ruines assiégées de Stratholme, au plus profond des Maleterres de l'est. Le fléau et la croisade écarlate sont enfermés dans une bataille, une impasse principalement dû au fait que Balnazzar dépend de son subterfuge pour accomplir ses plans à long-terme. Ses agents recrutent activement de nouveaux membres pour la croisade et ses rangs grandissent sans cesse. Si quelqu'un venait à découvrir sa vraie nature, la croisade écarlate pourrait potentiellement s'effondrer et les morts-vivant deviendraient la seule force dominante dans les Maleterres.

Description

La peau de cet énorme démon est d'un violet cireux, sauf ses ailes de chauve-souris qui sont noires. Lorsqu'il soulève son énorme épée à deux mains, ses yeux pourpre se mettent à luire.

En combat

Balnazzar essaye de rester sous sa forme possédée aussi longtemps que possible, ne révélant pas sa vraie nature jusqu'à qu'il n'ait plus le choix. Il évite d'avoir recours à des sorts ou à des habilités qui s'y apparentent à moins que ceux soient des capacités de paladin ou qu'il puisse faire croire qu'elle sont l'oeuvre d'un artefact magique (généralement, cela nécessite l'utilisation de bluff). Il évite le combat direct, préférant laisser ses sbires combattre pour lui. Si il se retrouve acculé et harcelé douloureusement, il révèle sa vraie nature, abandonne le corps possédé et se montre sous toute sa gloire. A ce point il déchaîne toute sa puissance, soumettant et détruisant ses ennemis avec une fureur démoniaque. N'importe quels de ses alliés qui est alors à ses côtés est tué également afin de préserver son secret et il reprend son ancienne apparence pour maintenir la duperie. Si son secret est découvert de tous, il bat en retraite, cherchant à se venger des responsables dans le futur.

Une fois par jour, Balnazzar peut prendre possession du corps d'une créature qu'il a tué à l'aide de sa capacité drain d'énergie. De cette manière, il prend une forme brumeuse qui envahit et prend le contrôle du cadavre, tandis que l'âme de la créature tuée obtient sa récompense finale (ou sa punition). La créature tuée ne peut pas rejoindre les morts, ce qui signifie que seule une vraie résurrection fonctionne tant que Balnazzar la possède. (Une véritable résurrection l'éjecte du corps immédiatement) Son pouvoir alimente le corps donc il ne se décompose pas. Dans les faits, il semble vivant aux yeux de tous. Lorsqu'il est possédé, le corps est tout d'abord extrêmement faible. Balnazzar n'a aucun accès aux souvenirs, connaissances, compétences ou aux capacités spéciales du corps, mais il peut utiliser toutes ses propres compétences qui n'exigent pas une forme démoniaque. Le corps utilise sa propre capacité physique et les capacités mentales de Balnazzar. Chaque jour le corps subit un extrême affaiblissement, mais des sorts peuvent le rétablir plus rapidement. Si le corps possédé est détruit, Balnazzar meurt aussi, mais il peut abandonner le corps librement quand bon lui semble.

Balnazzar a également la capacité d'invoquer un infernal par jour.[18]

Galerie

Notes

  • Deux serveurs de World of Warcraft (EU et US) portent le nom de Balnazzar.

Références

  1. World of Warcraft: Chroniques Volume 3
  2. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne du fléau - Chapitre 1: Roi Arthas
  3. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne du fléau - Interlude: Un royaume divisé
  4. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne du fléau - Chapitre 2: La fuite de Lordaeron
  5. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne du fléau - Chapitre 3: La Dame Noire
  6. Warcraft 3 The Frozen Throne: Campagne du fléau - Chapitre 6: Une nouvelle puissance en Lordaeron
  7. BD: World of Warcraft: Porte-cendres -Tome 1 A la poussière tu retourneras
  8. Manga World of Warcraft: Legends Tome 5: Un feu purificateur
  9. http://fr.wowhead.com/item=22344/mode-demploi-du-brasero-dinvocation
  10. Quête: En rêve (Dialogue au cours de la quête)
  11. 11,0 et 11,1 Quête: Le seigneur de l'effroi Balnazzar
  12. Guide de l'aventurier en jeu -Instance classique: Stratholme - Boss: Willey Mutilespoir
  13. Guide de l'aventurier en jeu -Instance classique: Stratholme - Boss: Instructeur Galford
  14. Guide de l'aventurier en jeu -Instance classique: Stratholme - Boss: Commandant Malor
  15. Quête: la bataille du rive brisé
  16. Quête: A la recherche du généralissime
  17. Quête: Une lumière dans les ténèbres
  18. World of Warcraft The Roleplaying Game - Monster Guide