FANDOM



Cette page décrit le clan chanteguerre de la ligne temporelle d'Azeroth exclusivement, pour plus d'information sur le clan du Draenor alternatif c'est ici.

Véritable symbole de l'univers Warcraft, le clan Chanteguerre (ang: Warsong clan) est l'un des clans (sinon LE clan) le plus populaire et le plus représentatif de la Horde et du peuple orc.

Le nom de "Chanteguerre" tient des méthodes de combats très exubérantes du clan, leurs entrées fracassantes sur le champ de bataille se faisaient par des cris de guerre qui annonçaient une mort abominable.

Mené par l'impitoyable Grom Hurlenfer du temps du Draenor d'antan et de la Première Guerre, le clan fût l'un des premiers à boire le sang de Mannoroth et se tenait prêt à entendre l’ordre de Ner'zhul, d'envahir Azeroth et de faire couler un bain de sang.

Histoire

L'apparition du clan (800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand les ogres mirent fin à la domination des gronns et des ogrons avant de fonder l'empire gorien, ils éliminèrent sans le vouloir deux des plus grandes menaces qui pesaient sur les orcs. Suite à ces évènements, ces derniers, jusque là habitués à vivre dans des grottes en Gorgrond, commencèrent à s'installer à la surface et plusieurs groupes quittèrent la région pour coloniser le reste de Draenor.

L'un d'entre eux migra jusqu'aux plaines verdoyantes de Nagrand et fonda le clan Chanteguerre. Les orcs entrèrent rapidement en rivalité avec la population ogre de la région, notamment celle de Cognefort, et s'adaptèrent en développant une culture nomade et guerrière. Leur très grande mobilité ainsi que leur penchant pour la guerre permit à leur clan de maintenir sa présence en Nagrand.[1]


La guerre contre l'empire gorien (400 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Les clans orcs de rassemblent pour la guerre.jpg

Illustration de l'union des clans orcs contre l'empire gorien (L'implication des Chanteguerre dans le conflit est confirmée ici par la présence de leur bannière)

Bien des siècles plus tard, alors que les Chanteguerre enchainaient les batailles contre les ogres, l'empire gorien chercha à exploiter la puissance élémentaire de Draenor en étudiant le temple du Trône des éléments. Mais malgré la proximité du clan et surtout l'indignation des chamans devant l'invasion de ce que le peuple orc considère comme un lieu sacré, les Chanteguerre y demeurèrent indifférents car les ogres s'étaient contentés de chasser les orcs du site sans le profaner. Mais leurs sorciers usèrent par la suite de leur magie pour disséquer le temple et leurs manipulations provoquèrent involontairement une explosion qui rasa le bâtiment, troublant les esprits élémentaires du monde et provoquant des bouleversements climatiques sans précédents.[2]

Quelques temps plus tard, pendant le festival Kosh'harg, le plus vieux chaman du clan Ombrelune, Nelgarm, supplia les clans d'agir. Comme beaucoup d'autres, le clan Chanteguerre accéda à la requête du vieux chaman et s'unit à d'autres clans orcs face aux ogres.[3] Les orcs entrèrent par la suite en guerre ouverte contre l'empire gorien qu'ils combattirent pendant plusieurs années jusqu'à ce que les éléments eux-mêmes détruisent la totalité de leur capitale, Goria. Peu après la chute de la cité ogre, Nelgarm et les autres chamans déclarèrent que la raison d'être d'une armée unifiée n'existait plus et le clan Chanteguerre retourna à Nagrand y mener son existence.[4]


L'ascension de la Horde

L'ascension de Hurlenfer (11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Peu avant que les démons ne corrompent les orcs, un guerrier du nom de Grommash Hurlenfer arriva à la tête du clan. Sous sa houlette, les Chanteguerre multiplièrent les raids sur la population ogre de Nagrand mais en représailles, les armées de Cognefort rasèrent plusieurs gros campements orcs et massacrèrent de nombreux guerriers dont la compagne de Hurlenfer, Golka. Plus tard, Grommash orchestra un raid sur Cognefort, mais la manœuvre fut anticipée et le seigneur de guerre fut capturé.

Dans l'espoir de briser sa volonté, le souverain de Cognefort, le prédecesseur de l'imperator Mar'gok[5], ordonna à ses serviteurs de l'attacher à un arbre mort dans un canyon aride au sud de Nagrand où il le laissa mourir de faim et de soif. Au bout de plusieurs jours, persuadé que le seigneur de guerre était brisé, l'imperator s'approcha et lui promit de mettre fin à ses souffrances s'il avouait qu'il était faible, mais Grommash saisit l'occasion pour le tuer à coups de dents. Hurlenfer retourna ensuite auprès de son clan et poursuivit sa guerre contre les ogres qu'il finit par chasser de la quasi-totalité de la région, les forçant à se cloîtrer à Cognefort.[6]


La ruine de Draenor (10 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plus tard, quand Gul'dan devint un démoniste, il déchaina sa puissance sur les quatre Fureurs élémentaires de Draenor et manqua de les tuer, ce qui eut pour effet de causer des catastrophes naturelles partout dans le monde. Les Chanteguerre ne furent pas épargnés par ces évènements car en plus de faire face à de graves pénuries d'eau et de nourritures, ils furent témoins d'inondations qui dévastèrent une partie de Nagrand.

Un peu plus tard, Gul'dan mit à profit ses nouveaux pouvoirs pour répandre parmi les clans la peste rouge, une maladie mortelle très contagieuse crée par les arcanistes ogres peu avant la destruction de Goria 400 ans auparavant. Certains membres du clan dont Garrosh Hurlenfer, le fils de Grommash Hurlenfer, furent infectés par la maladie. Afin de limiter sa propagation, les Chanteguerre contaminés ainsi que les autres infectés s'installèrent dans une région isolée de Nagrand où ils fondèrent le village de Garadar. Avec le temps, ces orcs deviendraient les seuls membres du clan à ne pas avoir été exposé à la corruption démoniaque.[7]


La naissance de la Horde (8 à 5 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quelques années plus tard, les Chanteguerre furent convoqués avec les autres clans par Ner'zhul, le chef du clan Ombrelune, à Oshu'gun. Ce dernier, ainsi que Gul'dan, les avertirent que les draeneï souhaiteraient exterminer les orcs car ils seraient responsables des troubles élémentaires, la peste rouge et la destruction du principal village du clan Vent-de-lames. Grommash figurait alors parmi les chefs ouvertement en faveur de l'unification des clans orcs sous la bannière de la Horde face aux draeneï.[8]

L'union des orcs eut bel et bien lieu et pendant les mois qui suivirent, ces derniers attaquèrent les expéditions ainsi que les villes draeneï, mais bien qu'ils rasèrent de petits avant-postes, ils connurent également quelques échecs, notamment pendant les sièges des plus grandes cités draeneï, car contrairement à ces derniers, ils manquaient cruellement de coordination. En effet, leurs chefs, en particulier Hurlenfer et Main-noire, le chef du clan Rochenoire, entraient souvent en désaccord sur des questions tactiques, engendrant des querelles qui dégaineraient souvent en de véritables combats entre les clans.[9]

Afin de palier à ce problème, Gul'dan aida Main-noire à accéder au rang de premier chef de guerre de la Horde. Fort de ce nouveau titre, le seigneur de guerre réorganisa la Horde et attribua à chaque clan un rôle bien précis. En raison de sa puissance, le clan Chanteguerre intégra le principal corps de bataille aux côtés des Rochenoire et des Loup-de-givre.[10] Plus tard, sur ordre de Main-noire, et y voyant une occasion de renforcer la puissance de son clan, Hurlenfer autorisa les démonistes à utiliser la magie gangrenée sur des adolescents Chanteguerre afin de leur octroyer la puissance et la rage d'adultes.[11]


Le sang de Mannoroth (3 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Hurlenfer boit du sang démoniaque.jpg

Illustration de Grommash Hurlenfer buvant le sang de Mannoroth

Peu après la victoire de la Horde sur les draeneï au temple de Karabor, Main-noire ordonna aux clans de se réunir au nord de la jungle de Tanaan au sommet d'une montagne aujourd'hui connue comme le trône de Kil'jaeden. Une fois arrivés, Gul'dan leur présenta un bassin contenant le sang de Mannoroth et leur affirma que c'était un don des bienfaiteurs qui leur avaient enseigné la magie gangrenée. Le démoniste mit ensuite au défi les chefs de clan de boire le liquide.

Toujours prêt à montrer son mépris de la peur, Grommash Hurlenfer fut le premier à boire le sang du démon. Sous l'effet de la magie gangrenée, le seigneur de guerre grandit et vit ses muscles grossir tandis qu'un éclat rouge infernal illuminait ses yeux. Puis dans un puissant cri de guerre, il réclama le sang des draeneï. Impressionnés par cette démonstration de puissance, tous les Chanteguerre présents imitèrent leur chef et burent à leur tour le sang de Mannoroth. Le soir même, Grom et son clan marchèrent sur Shattrath aux côtés de la Horde et quelques jours plus tard, ils participèrent à la destruction de la cité draeneï.[12]


Le siège de Cognefort (2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

L'année suivante, Main-noire entreprit de conquérir les autres civilisations de Draenor. Il chargea alors Grommash Hurlenfer, Cho'gall ainsi que leurs clans respectifs, les Chanteguerre et les Marteau-du-crépuscule de conquérir Cognefort. Tous s'attelèrent à la tâche et la cité ogre fut rasée et sa population massacrée.[13]


Les deux premières guerres et l'invasion de Draenor

La folie du clan (De 2 ans avant à 8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Durant l'année qui suivit la conquête de Draenor, et malgré le contrôle absolu du monde, le clan ne tarda pas à connaitre des difficultés tout comme le reste de la Horde. En effet, la magie gangrenée tua progressivement la faune et la flore de la planète pour ne laisser derrière elle qu'un désert aride. Affamés, les Chanteguerre se résignèrent à tuer les loups qui leur servaient de montures pour s'en nourrir.

De plus, la faim accentua d'avantage leur soif de sang, ce qui engendra des batailles entre les clans qui firent des centaines de morts. Avec le temps, les Chanteguerre, ainsi que les Mâche-les-os, les Crâne-ricanant, les Main-brisée et les Sire-tonnerre, succombèrent totalement à leur rage sanguinaire et dans l'espoir de préserver les forces de la Horde, Main-noire les chassa jusque dans des régions reculées de la péninsule des Flammes infernales où ils se firent la guerre durant la prochaine décennie.[14]

4 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres, peu après la victoire de la Horde sur Hurlevent et la fin de la Première guerre, le nouveau chef de guerre, Orgrim Marteau-du-destin, envoya des messagers pour faire appel à ces mêmes orcs restés sur Draenor. Mais seule une poignée de guerriers doués et disciplinés rejoignit la Horde sur Azeroth tandis la majeure partie d'entre eux ignoraient son appel et continuaient de s'entretuer.[15]

Les années passèrent et malgré les lourdes pertes qu'engendraient ces luttes fratricides, les Chanteguerre et les autres clans restés sur Draenor demeuraient esclaves de leur soif sanguinaire. La nouvelle de la défaite de la Horde face à l'Alliance de Lordaeron au cours de la Seconde guerre ainsi que la fermeture de la Porte des Ténèbres ne fit qu'accentuer leur colère, enfonçant les clans orcs d'avantage dans le chaos.[16]


La guerre dans les terres Foudroyées (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Mais quelques temps après la fin du conflit, Ner'zhul et Teron Fielsang envisagèrent de récupérer des artéfacts magiques sur Azeroth et de les utiliser pour créer de nouvelles portes dimensionnelles vers d'autres planètes dans l'espoir d'échapper à leur monde mourant. Le chef Ombrelune parvint à rallier à sa cause Grom, les autres chefs orcs ainsi leurs clans respectifs qu'il réunit sous la bannière de la Horde de Draenor.[17]

Quelques temps plus tard, Ner'zhul parvint à récupérer le crâne de Gul'dan et exploita sa puissance pour ouvrir un nouveau portail entre Azeroth et Draenor. Presque immédiatement après, Grommash Hurlenfer et les Chanteguerre prirent la tête de cette nouvelle armée et soutenus par les clans Main-brisée, Sire-tonnerre et Crâne-ricanant ainsi que les chevaliers de la mort de Teron Fielsang, ils entrèrent dans les terres Foudroyées et construisirent une nouvelle structure physique autour de la faille dimensionnelle. Hurlenfer et Fielsang tombèrent également sur Kilrogg Œil-mort et les Orbite-sanglante qui les mirent au courant des évènements s'étant déroulé sur Azeroth après la Seconde guerre avant de rentrer sur Draenor.

Quelques temps plus tard, la Horde fit face à une petite armée menée par Danath Trollemort et au bout de violents combats, l'armée humaine fut intégralement massacrée à l'exception de Danath qui alla demander de l'aide auprès des soldats de Rempart-du-Néant. Grommash et son armée combattirent la garnison de la forteresse, attirant l'attention sur eux tandis qu'une expédition menée par Fielsang et Fenris récupérait discrètement les objets de pouvoir nécessaires pour réaliser le rituel de Ner'zhul.[18]

Mais au fil des jours, de plus en plus de renforts de l'Alliance menés par Turalyon atteignaient les terres Foudroyées et repoussaient petit à petit les troupes de la Horde jusqu'au portail. Mais malgré ces revers, les soldats de Hurlenfer continuèrent de défendre farouchement la Porte des Ténèbres et parvinrent à gagner suffisamment de temps pour que les objets de pouvoir tant convoités soient ramenés en Draenor.[19]

Quand Fenris et Fielsang finirent d'accomplir leur besogne et retournèrent à la Porte des Ténèbres, ce dernier craignait que l'Alliance ne soit finalement mise au courant des projets de la Horde et ne cherche à les saboter en envahissant Draenor. Il laissa alors Grommash Hurlenfer, un mok'nathal du nom de Rexxar ainsi que beaucoup de guerriers Chanteguerre en arrière afin de ralentir l'offensive de l'Alliance.

Mais quelques temps plus tard, cette dernière organisa une expédition menée Turalyon, Khadgar, Alleria Coursevent, Kurdran Marteau-hardi ainsi que Danath Trollemort, tous unis sous la bannière des "Fils de Lothar". Peu de temps après, cette nouvelle armée percuta les troupes de Hurlenfer et les força à s'éparpiller dans les recoins éloignés des terres Foudroyées tandis que celles de l'expédition commençaient l'invasion de Draenor.[20]


La libération des orcs (19 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plus tard, le clan apprit que le monde Draenor avait été détruit par le rituel de Ner'zhul. Conscient que son fils Garrosh était toujours, Hurlenfer mit cependant son chagrin de côté et guida son peuple à travers les Royaumes de l'Est.[21] Pendant près de 10 ans, lui et son clan parcoururent les Royaumes de l'Est où ils tentèrent de libérer les orcs captifs des humains, mais en dépit de leurs efforts, ils ne parvenaient pas à les débarrasser de la léthargie qui les affectait depuis la Deuxième guerre. Mais un jour, le seigneur de guerre fit la rencontre du jeune Thrall et finit par se lier d'amitié avec lui.

Après que ce dernier ait apprit qu'il était le fils de Durotan, l'ancien chef du clan Loup-de-givre, et que Drek'Thar lui ait enseigné la voie du chamanisme, Hurlenfer, et plus tard Orgrim Marteau-du-destin, offrirent leur soutien à Thrall dans son projet de libérer le peuple orc de la corruption démoniaque. Par la suite, la nouvelle Horde libéra de nombreux orcs des camps d'internement, mais au cours d'une de ces batailles, Orgrim fut tué, laissant par la même occasion les rênes de la nouvelle Horde à Thrall qui devint officiellement son nouveau chef de guerre.[22]


La Troisième guerre (20 à 21 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Warcraft III Le contenu de cette section est exclusif à Warcraft III.

La fuite vers Kalimdor

Une nuit, Thrall reçut la visite d'un mystérieux prophète, qui se révélera plus tard être Medivh, qui lui conseilla de conduire son peuple vers Kalimdor.[23] Trois jours plus tard, alors que la Horde finissait de se regrouper, Grom et son clan furent capturés et enfermés dans un bastion humain. Mais Thrall rassembla ses troupes et rasa la place forte avant de libérer les prisonniers. Quelques instants plus tard, Hurlenfer suggéra à Thrall d'utiliser une flotte humaines à proximité du bastion avant que toute la Horde ne mette le voile vers Kalimdor.[24]

Durant la traversée de la Grande mer, quand la flotte atteignit le Maelström, la flotte essuya une violente tempête, contraignant Thrall et une partie des navires à accoster sur un archipel sur lequel il y a resta quelques jours le temps que les navires soient réparés et que la tribu Sombrelance se rallie à la Horde. Finalement, après plusieurs semaines de navigation, Grom et le clan Chanteguerre accostèrent sur Kalimdor. Cinq jours plus tard, alors que le clan traversait les Tarides, Hurlenfer envoya un groupe composé de grunts, de chevaucheurs de loup et de quelques engins de siège qui, malgré leur séparation suite à attaque de centaures, parvinrent à rejoindre le groupe de Thrall alors que ce dernier escortait Cairne Sabot-de-sang et les taurens de la tribu Sabot-de-sang en Mulgore.[25]

Puis cinq jours plus tard, Grom et ses troupes tombèrent nez à nez avec une expédition humaine menée par Jaina Portvaillant. Alors qu'il attaquait le campement de la brigade de Stromgarde, il fut rejoint au cours de la bataille par les troupes de Thrall. Peu de temps après, Grom le mit au courant de la présence de l'expédition de Jaina et surtout d'un atelier gobelin où ils pourraient acheter des zeppelins afin de rallier les Serres-Rocheuses, une chaîne de montagnes plus au nord. Malgré l'interdiction de Thrall, Grom et les Chanteguerre attaquèrent les camps humains tandis que Thrall se résolvait à l'aider de raser les avant-postes du Corps de Lordaeron, la Brigade de Gilnéas et le Corps d'élite de Kul Tiras avant de détruire le principal campement de l'expédition humaine.[26]


La guerre en Orneval et la corruption du clan

Grommash Hurlenfer Chanteguerre Orneval.jpg

Illustration de Grommash Hurlenfer et du clan Chanteguerre menant la guerre contre les elfes de la nuit dans la forêt d'Orneval

Rendu furieux par la désobéissance de Grom, Thrall décida de séparer ses forces en deux. Tandis que son groupe partait pour les Serres-Rocheuses à la recherche de l'oracle, Grom et son clan se dirigeaient vers la forêt d'Orneval pour y construire un nouveau campement et récolter du bois. Bien qu'exaspéré de voir son clan réduit à de simples travaux manuels, Grom lui obéit et mena son clan à la lisière de la forêt deux jours plus tard. Mais alors que les Chanteguerre commençaient tout juste à dégager la forêt, ils furent attaqués par les Sentinelles, plus précisément les forces des lames de la nuit, des chercheurs d'étoiles, des chasseurs de lune et des shadowleaves qu'ils parvinrent cependant à repousser.

Plus tard, les orcs rencontrèrent un groupe de mercenaires gobelins menés par un dénommé Neelox Greedyfingers. Ce dernier leur proposa de leur offrir des déchiqueteurs si en échange, les orcs tuaient un chef furbolg et dispersaient sa tribu. Grommash et les siens s'attelèrent à la tâche et reçurent quelques engins gobelins. En parallèle, les Chanteguerre prirent également d'assaut plusieurs campements des Sentinelles et abattirent plusieurs arbres de vie dont ils exploitèrent le bois. Puis ils chassèrent les elfes de l'est de la forêt avant d'installer de nouveaux campements.[27]

Mais le lendemain, le dieu sauvage Cénarius, rendu furieux par le saccage de la forêt, mena une nouvelle armée d'elfes de la nuit et de tréants contre les orcs dont il rasa tous les avant-postes, obligeant ces derniers à se replier vers l'est de la Falfarren. Mais le clan Chanteguerre repoussa tant bien que mal l'attaque de leur principal campement. Peu de temps après, un féticheur sombrelance mit Grommash au courant d'une source d'énergie cachée quelque part dans la forêt et qui pourrait les aider à vaincre cénarius. Après avoir éliminé les loups et les furbolgs qui leur barraient la route ainsi que les gardiens satyres, Hurlenfer finit par découvrir cette source de puissance, une source d'eau contaminée par le sang de Mannoroth la veille de l'assaut de Cénarius.[28] le féticheur prévint Grom que la fontaine abritait une malédiction démoniaque, mais ce dernier ignora ses avertissements et but le sang corrompu avant que le reste des Chanteguerre ne l'imitent les transformant en orcs du Chaos. Renforcés par la magie gangrenée, les Chanteguerre rasèrent sans difficulté les bases elfiques avant de tuer Cénarius. Mais quelques instants plus tard, Mannoroth fit son apparition et asservit tout le clan.[29]


La libération du clan

Trois jours plus tard, Thrall, désormais soutenu par Cairne et Jaina et qui eut vent de la corruption du clan, arriva aux abords de la forêt avec ses troupes pour constater que non seulement les Chanteguerre étaient corrompus mais qu'ils étaient également soutenus par des démons. Après plusieurs jours de combat, les troupes coalisées de l'expédition humaine et de la Horde se frayèrent un passage à travers les campements Chanteguerre et Thrall captura l'esprit de Grommash à l'aide d'une gemme d'âme. De retour à son campement, les prêtres hauts-elfes et les chamans orcs combinèrent leur magie pour réduire la corruption démoniaque du seigneur de guerre.[30]

Quelques instants plus tard, lui et Thrall partirent en direction du canyon de la Malechute et combattirent Mannoroth. Le chef de guerre attaqua sans succès le démon avant d'être assommé, mais c'est alors que dans un cri de guerre, Grom chargea le seigneur des Abîmes avant de planter Hurlesang dans sa poitrine, le tuant. La mort de Mannoroth provoqua par la suite une explosion qui blessa mortellement le chef Chanteguerre. Grommash Hurlenfer finit par mourir quelques instants plus tard mais par son acte de bravoure, il venait de se libérer lui, ainsi que tout le clan Chanteguerre de l'influence des démons.[31]


La guerre en Orneval (24 après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

World of Warcraft Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
Si la majorité des membres ont désormais intégrés la Horde, certains se battent toujours au Goulet des Chanteguerre sous le nom de Voltigeur Chanteguerre. Leur base appelée Campement Mor'shan est le point de départ des combattant de la Horde pour le Goulet. Gargok mène les offensives tandis que des émissaires sont envoyés dans toutes les capitales pour appeler les peuples de la Horde à se joindre au combat. Le camp Mor'shan sert aussi de rempart au nord des Tarides pour protéger la frontière nord de Durotar. La capitale du clan est Le Camp Bûcheron Chanteguerre, qui sert de scierie pour toute la Horde dans Kalimdor.[32]


La campagne en Outreterre (26 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.

Garrosh.jpg

Garrosh Hurlenfer

Ce clan semblait condamné à un éternel combat avec les elfes de la nuit qui sont contre leur présence dans Orneval. Cependant, la récente découverte du fils de Grom Hurlenfer, Garrosh Hurlenfer redonne un coup de fouet au clan.

Cependant, loin de la personnalité de son père, Garrosh s'autodétruisait de l'intérieur à cause des fautes de son illustre géniteur (l'origine de la corruption). Il refusait de reprendre la tête des Mag'har, alors qu'il était pourtant un chef né. La venue de Thrall en Nagrand dans Garadar permis à Garrosh d'ouvrir les yeux sur son père et l'acte héroïque de ce dernier. Garrosh laissa le commandement des Mag'har à Thrall et prit la tête de son clan.


La campagne en Norfendre (27 à 28 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Wrath-Logo-Small.PNG Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.

BastionWarsongNorthrend.jpg

Le Bastion Chanteguerre

Suite aux agressions du Roi-Liche, le clan fût le premier à entreprendre une expédition vers le Norfendre. Il s'installa dans la Toundra Boréenne, dans une forteresse appelée Bastion Chanteguerre. De ce Bastion, la Horde intensifie ses assauts contre le Fléau dans toute la Toundra. L'expédition apporte son aide aux Taunkas (peuple autochtone et ancêtre des Taurens). Les Taunkas prêteront allégeance à la Horde dans leur nouveau Bastion dans la Désolation des dragons, le Marteau d'Agmar. Ce dernier Bastion est sous le contrôle du Suzerain Agmar. De ce Bastion, le Clan Chanteguerre lance des assauts sur Azjol'nerub et sur Naxxramas. Une fois les deux forteresses du Fléau détruites, ils concentrent leur effort sur le Portail du Courroux à partir de l'Avant-garde Kor'kon.


Culture

Du temps où ils vivaient en Nagrand, les Chanteguerre possédaient une culture nomade. De ce fait, afin de se différencier les unes de autres, les différentes familles qui composaient le clan plantaient à proximité de leur tente une longue pique dans le sol qui était décorée des crânes des ennemis vaincus.[33]

Leurs tactiques de combat se reposant en grande partie sur l'effroi qu'ils inspiraient à leurs ennemis, les chanteguerre acquirent leur nom de leurs cris de guerres et de leurs marches au son de divers instruments. Ils utilisaient par exemple des tambours confectionnés à partir de peau de talbuk et de crânes d'ogres du fait de leurs affrontements avec l'empire gorien.[34] Ils faisaient également usage de rhombes, des instruments faits à partir de pièces de bois rigides et que les guerriers faisaient tourner au desus de leur tête pour produire un bourdonnement.[35]

Parmi les guerriers Chanteguerre, on pouvait distinguer les redoutables chevaucheurs de loup qui ne peuvent accéder à ce rang qu'en accomplissant trois épreuves distinctes :
- La première, qui vise principalement à prouver la force et la ténacité de l'initié, consistait à chercher une grosse pierre dans une carrière et de l'emporter en territoire ennemi. Là-bas, le futur chevaucheur de loup devait alors tracer un sillon sanglant dans les lignes de la roche, la placer à un endroit en vue puis la décorer d'un trophée obtenu sur l'ennemi.[36]
- La seconde épreuve, visant à dompter un loup, consistait à se rendre sur un terrain de chasse des loups et de soumettre le plus gros de la meute devant ses congénères afin qu'il considère l'initié comme son maître.[37]
- Enfin a lieu la dernière épreuve qui a pour but de briser définitivement la volonté du loup. Pour cela, il doit être emmené au sommet du plus haut des pics de Nagrand où il cherchera à tuer son maître en le faisant tomber dans le vide. Si l'initié parvient à survivre à cette épreuve, il aura alors définitivement mérité le titre de chevaucheur de loup.[38]


Divers

  • Bien que la couleur du clan soit le rouge, le tabard que porte les membres de ce même clan est noir.
  • Les guerriers du clan Chanteguerre forgent leurs armes de manière à ce que la lame siffle au vent et puisse accompagner les chants de guerre du clan lors des batailles.

Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Formation des clans orcs : Pages 39 à 42
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : La domination des éléments : Pages 46 et 47
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : L'union des clans : Pages 47 et 48
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le siège de Goria : Page 49
  5. Récit : Les règles de l'art : Page 2
  6. Vidéo : Seigneurs de guerre, épisode 2 : Grommash
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La ruine de Draenor : Page 69
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La création de la Horde : Pages 73 et 74
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : L'ascendant des Rochenoire : Page 77
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les tambours de guerre : Pages 82 et 83
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le prix de la magie gangrenée : Page 83
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les chaînes de la servitude : Pages 89 à 91
  13. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La fouille de Draenor : Page 97
  14. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le long silence : Pages 99 et 100
  15. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 4 : La Première guerre : La recherche du conseil des ombres : Page 138
  16. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Seconde guerre : La séparation de la Horde : Page 175
  17. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La reconstitution de la Horde : Pages 182 et 183
  18. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La réouverture de la Porte des Ténèbres : Page 185
  19. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Révélations : Page 187
  20. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Les Fils de Lothar : Pages 189 et 190
  21. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Les vestiges de la Horde : Page 197
  22. Livre en jeu : La nouvelle Horde
  23. Warcraft III : Reign of Chaos : Prologue de la campagne : L'exode de la Horde : Chapitre 1 : En quête d'une vision
  24. Warcraft III : Reign of Chaos : Prologue de la campagne : L'exode de la Horde : Chapitre 2 : Les Départs
  25. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 2 : La longue marche
  26. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 3 : Le cri du clan Warsong
  27. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 4 : Les esprits d'Ashenvale
  28. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Prélude : Le sang de Mannoroth
  29. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 5 : Le Chasseur des ombres
  30. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 8 : Les démons te conduiront
  31. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Cinématique : La mort de Hellscream
  32. Champ de bataille : Goulet des Chanteguerres
  33. Pique de cérémonie chanteguerre
  34. Tambours de chanteguerre
  35. Rhombe hurlante
  36. Première épreuve du chevaucheur de loup
  37. Deuxième épreuve du chevaucheur de loup
  38. Dernière épreuve du chevaucheur de loup

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard