FANDOM



Les guerriers exterminateurs et cannibales du clan Mâche-les-os (Bonechewer) sont très respectés par le reste de la Horde. Ils se parent d'ossements et d'organes arrachés à leurs ennemis et inspirent la peur et la terreur à tous ceux qui les affrontent en combat.

Les Mâche-les-os ne participèrent pas aux guerres sur Azeroth, mais ils réussirent à avoir le Crâne de Gul'dan et le gardèrent comme trophée. Ils furent d'ailleurs attaqués pour cela par le Clan Chanteguerre sur ordre de Ner'zhul qui avait besoin pour ouvrir de nouveau un portail vers Azeroth. Le clan Mâche-les-os intégra par la suite la Horde de Draenor dont leur chef aida à récupérer les objets de pouvoir nécessaires pour ouvrir les failles dimensionnelles.

Certains membres semblent avoir survécu à la fracture de Draenor car on peut les trouver près de la Citadelle des Flammes infernales, dans des ruines dans la Forêt de Terokkar près du pont menant à la Vallée d'Ombrelune et dans le temple noir.

Histoire

L'apparition du clan (800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand les ogres chassèrent les gronns et les ogrons peu avant la fondation de l'empire gorien, ils mirent involontairement fin à deux des plus grandes menaces qui pesaient sur les orcs. Ces derniers, jusque là habitués à vivre dans des grottes en Gorgrond, commencèrent à coloniser la surface et plusieurs groupes partirent s'installer sur le reste du continent de Draenor.

Ceux qui voyagèrent vers l'est s'installèrent dans la jungle de Tanaan, une région grouillant de primordiaux et autres dangereuses créatures et les orcs adoptèrent rapidement en réponse une mentalité sauvage et superstitieuse. Ils découvrirent également des grottes et des creux sombres imprégnés de l'énergie de l'Ombre qu'ils tentèrent d'utiliser à leurs fins. Ceux qui y parvenaient trouvaient la gloire tandis que ceux qui échouaient sombraient dans la folie.

Ceux qui conservèrent la raison se regroupèrent et formèrent le clan Orbite-sanglante tandis qu'en parallèle, tous ceux qui succombaient à leurs plus sombres pulsions étaient bannis avant de former un plus petit groupe, le clan Mâche-les-os, nom qu'ils s'attribuèrent en raison de leur tendance à s'adonner au cannibalisme en période de disette. Même si les relations entre les deux clans étaient loin d'être chaleureuses, ces derniers ne se firent que rarement la guerre, les orcs préférant porter leur attention sur les nombreux dangers déjà présents dans la jungle.[1]


L'ascension de la Horde

La ruine de Draenor (10 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand Kil'jaeden enseigna la démonologie à Gul'dan, ce dernier déchaîna la puissance de la magie gangrenée sur les quatre Fureurs élémentaires de Draenor et manqua de les tuer. Cet incident eut pour conséquence de provoquer des catastrophes naturelles partout sur Draenor. Le clan Mâche-les-os ne fut pas épargné par ces troubles car en plus de souffrir de graves pénuries d'eau et de nourritures, il subit de violentes tempêtes de neige recouvrirent des portions de la jungle de Tanaan sous la glace.[2]


La naissance de la Horde (8 à 3 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plus tard, les Mâche-les-os furent convoqués avec les autres clans orcs par Ner'zhul, le chef du clan Ombrelune, à Oshu'gun. Là-bas, lui et son apprenti, qui n'était nul autre que Gul'dan, les avertit que les draeneï souhaitaient exterminer les orcs, car ces derniers seraient responsables des troubles élémentaires, de la réapparition de la peste rouge et de la destruction du principal village du clan Vent-de-lames. Plus tard, les Mâche-les-os, manifestement convaincus par la sincérité des deux Ombrelune, acceptèrent de s'unir avec les autres clans pour former la Horde.[3]

Quelques temps plus tard, la guerre entre les orcs et les draeneï démarra mais contrairement à ces derniers, les orcs manquaient cruellement de coordination. Afin de palier à ce problème, Gul'dan aida Main-noire, le chef du clan Rochenoire, à devenir le premier chef de guerre des orcs. Sous sa houlette, la Horde fut réorganisée et un rôle précis fut attribué à chaque clan. En raison de sa petite taille et de sa mobilité, le clan Mâche-les-os intégra les rangs des éclaireurs, des pillards et des troupes auxiliaires capables de se déplacer rapidement d'une région du monde à une autre.[4] Plus tard, sur ordre de Main-noire, et y voyant une occasion de renforcer leur puissance, les Mâche-les-os autorisèrent les démonistes à utiliser la magie gangrenée sur leurs adolescents afin de leur octroyer la puissance et la rage d'adultes.[5]

Quelques temps plus tard, suite à la prise du temple de Karabor, les Mâche-les-os et les autres clans orcs furent convoqués par le chef de guerre au nord de la jungle de Tanaan, au sommet d'une montagne aujourd'hui connue comme le trône de Kil'jaeden où ils burent le sang de Mannoroth. Le soir-même, le clan marcha sur Shattrath aux côtés de la Horde et quelques jours plus tard, il participa à la destruction de la cité draeneï.[6]


Les deux premières guerres et l'invasion de Draenor

La folie du clan (De 2 ans avant à 8 après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Malgré la victoire des orcs sur les draeneï et plus tard la conquête de la totalité de Draenor, le clan Mâche-les-os et la Horde ne tardèrent pas à connaitre des difficultés. En effet, la magie gangrenée tua progressivement toute la faune et la flore du monde et de ce fait, les orcs commencèrent à manque de vivres. La faim commença à faire son apparition et à accentuer la soif de sang des orcs qui les affectait depuis le début de la corruption démoniaque.

Au même titre que les Chanteguerre, Main-brisée, Sire-tonnerre et Crâne-ricanant, les Mâche-les-os finirent par totalement succomber à leur furie sanguinaire et dans l'espoir de préserver les forces de la Horde, Main-noire chassa les cinq clans dans des régions reculées de la péninsule des Flammes infernales où ils s'y entretuèrent pendant toute la prochaine décennie.[7]

Plus tard, suite à la première Guerre et la victoire de la Horde sur le royaume de Hurlevent, le nouveau chef de guerre, Orgrim Marteau-du-destin, envoya des messagers sur Draenor demander aux clans qui y sont restés de les rejoindre sur Azeroth, mais seule une poignée de guerriers doués et disciplinés répondit à son appel tandis que le reste des orcs continuait de s'entretuer.[8]

Les années passèrent et en dépit des pertes catastrophiques qu'engendraient les batailles entre les clans, la rage sanguinaire des orcs ne s'apaisa nullement. Par ailleurs, quand la nouvelle de la défaite de la Horde face à l'Alliance de Lordaeron atteignit Draenor à la fin de seconde Guerre, la guerre entre les orcs gagna en intensité.[9]


La récupération du crâne de Gul'dan (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Durant cette même période, alors que les Mâche-les-os étaient menés par un dénommé Hurkan Fend-les-Crânes, ce dernier entra en possession du crâne de Gul'dan qu'il conservait comme trophée. Plus tard, peu après la formation de la Horde de Draenor, sur ordre du chef de guerre, Ner'zhul, le clan Chanteguerre combattit les Mâche-les-os et Hurlenfer lui-même tua Fend-les-Crânes afin de récupérer l'artéfact. Peu de temps après, Grom laissa le choix entre rejoindre la Horde ou l'éradication du clan à son nouveau chef, Tagar Brise-échine, qui accepta de s'allier à Ner'zhul.[10]


La récupération du sceptre de Sargeras (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quelques temps plus tard, après la réouverture de la Porte des Ténèbres, tandis que Hurlenfer faisait diversion dans les terres Foudroyées, Tagar partit avec un groupe mené par Fenris Frère-Loup et Teron Fielsang vers le nord à la recherche d'objets de pouvoir qui permettraient à Ner'zhul d'ouvrir des failles dimensionnelles vers d'autres mondes. Le groupe se rendit tout d'abord au mont Rochenoire où Fielsang demanda à Dal'rend Main-noire et Maim Main-noire de lui prêter des dragons rouges, mais ces derniers refusèrent car ils estimaient que Ner'zhul était un lâche et un usurpateur et qu'ils n'avaient aucune raison de l'aider. Tagar tenta alors d'attaquer Dal'rend mais Fielsang l'en empêcha.

Mais de temps après, le groupe obtint le soutien d'Aile de mort qui leur promit de leur prêter des dragons noirs et de leur révéler l'emplacement des objets de pouvoir si en échange, les orcs l'aidaient à transporter ses œufs vers Draenor. Fielsang accepta le marché et scinda son groupe en trois autres plus petits afin de réduire au maximum le temps nécessaire pour retrouver les artéfacts recherchés. Tagar accompagna le groupe de Fenris chargé de récupérer le sceptre de Sargeras situé dans la tombe de Sargeras, dans les îles brisées.

Afin d'y parvenir, les orcs voulurent attaquer par surprise le port de Menethil afin de voler quelques navires, mais leur approche fut sabotée par Garona Miorque qui avertit la garnison du port de l'arrivée d'orcs et de dragons noirs. Suite à de sanglants affrontements, les orcs parvinrent tant bien que mal à récupérer quelques navires tandis que les dragons noirs brûlaient leurs poursuivants. Le voyage fut long et laborieux mais le groupe finit par atteindre l'archipel, mais à peine arrivèrent-ils aux alentours de la tombe qu'ils durent faire face à une horde de démons qui gardaient les lieux. Le groupe fut presque intégralement décimé mais Fenris, Tagar et une poignée de survivants parvinrent à s'enfuir avec le sceptre qu'ils rapportèrent à Ner'zhul sur Draenor.[11]


La campagne en Outreterre (27 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
On ignore ce qui advint du clan pendant l'invasion de Draenor mais ils ont manifestement survécu à la fracture de Draenor puisqu'au moment où les armées d'Azeroth envahirent l'Outreterre, nous les y retrouvons aux abords de la citadelle des Flammes infernales, dans les ruines des Mâche-les-os, à la frontière entre la forêt de Terokkar et la vallée d'Ombrelune et au sein du temple noir en tant que membres de la gangr'horde, une organisation aux ordres d'Illidan Hurlorage. Il semble également qu'ils aient bu le sang de Magtheridon puisque tous sont devenus des gangr'orcs.

Durant les affrontements dans la péninsule des Flammes infernales, le lieutenant Amadi du Bastion de l'Honneur demanda à des aventuriers de l'Alliance d'éliminer les Mâche-les-os récupérant des pièces détachées sur de vieilles machines de guerre de l'Alliance et la Horde abandonnées aux abords du sentier de la Gloire pendant l'invasion de Draenor.[12] En parallèle, à Thrallmar, les aventuriers de la Horde recevaient les mêmes ordres de la part de Vurtok Brise-hache en plus de récolter du sang de gangr'orc pour le compte de l'apothicaire Zelana.[13] Un groupe d'aventuriers combattit plus tard les Mâche-les-os durant les affrontements sur les remparts de la citadelle.[14]

Suite à ces évènements, dans la forêt de Terokkar, le clan reprend le contrôle d'un ancien village orcs aujourd'hui connu comme les ruines des Mâche-les-os qu'ils tentent de restaurer. Mais le groupe fut plus tard décimé par des aventuriers de l'Alliance sur ordre de Bertelm[15] et de Theloria Capedombre[16] tandis que des aventuriers de la Horde faisaient de même sur ordre de Kurgatok[17] et du traqueur des ombres Kaide.[18] Quelques temps plus tard, alors ces mêmes aventuriers éliminaient une messagère d'Aile-de-feu sur ordre de Theloria[19] et Kaide[20], ils apprirent que les elfes de sang postés à la halte Aile-de-feu ordonnaient aux Mâche-les-os de tenir occupées les forces de l'Alliance et de la Horde pendant qu'ils mettaient au point une bombe de mana, nouvelle qu'ils rapportèrent à Bertelm[21] et Kurgatok[22].

On retrouve le clan plus tard pendant le siège du temple noir où ses membres occupent le terrain d'entrainement illidari ainsi que les salles de l'angoisse, nous pouvons d'ailleurs noter que le clan a manifestement perdu le contrôle du sanctuaire des âmes perdues où se trouve entre autre le reliquaire d'Âmes. Ce qu'il restait du clan sera finalement vaincu au cours de l'assaut final du bastion illidari mené par un raid d'aventuriers.[23]


Culture

Au même titre que les Orbite-sanglante, les Mâche-les-os formaient jadis un peuple vivant la jungle dont les nombreux dangers ont fait évolué ses membres en des être sauvages et superstitieux. Cependant, contrairement à leurs voisins, les premiers Mâche-les-os étaient des orcs qui avaient sombré dans la folie en tentant de manipuler les énergies de l'Ombre qui stagnaient dans la région. Ce qui leur a valu d'être exilés par les leurs avant de former leur propre clan. Ils finirent par se donner le nom de Mâche-les-os car avaient tendance à s'adonner au cannibalisme au cours des périodes de disette qui frappaient le clan.[1]


Spéculations

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !

Il est possible qu'au même titre que tous les orcs restés sur Draenor et qui ont survécu à la fracture du monde, les Mâche-les-os furent asservis par Magtheridon et combattirent les forces d'Illidan Hurlorage, dame Vashj, Kael'thas Haut-soleil et Akama deux ans après la Troisième guerre jusqu'à la chute et l'emprisonnement du seigneur des Abîmes.


Références

  1. 1,0 et 1,1 World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Formation des clans orcs : Page 39
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La ruine de Draenor : Page 69
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La création de la Horde : Pages 73 et 74
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les tambours de guerre : Pages 82 et 83
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le prix de la magie gangrenée : Page 83
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les chaîne de la servitude : Pages 89 à 91
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le long silence : Pages 99 et 100
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 4 : La Première guerre : La recherche du conseil des ombres : Page 138
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Seconde guerre : La séparation de la Horde : Page 175
  10. Au-delà de la Porte des ténèbres : Pages 43 à 99
  11. Au-delà de la Porte des Ténèbres : Pages 135 à 145
  12. Quête : Les charognards gangr'orcs
  13. Quête : Le sang des Mâche-les-os
  14. Donjon : Remparts des Flammes infernales
  15. Quête : Des voisins encombrants
  16. Quête : Éclaircir les rangs
  17. Quête : Une présence indésirable
  18. Quête : Ce qui se passe à Terokkar reste à Terokkar
  19. Quête : La messagère d'Aile-de-feu (Alliance)
  20. Quête : La messagère d'Aile-de-feu (Horde)
  21. Quête : Les plans des gangr'orcs
  22. Quête : Une main invisible
  23. Raid : Temple noir

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.