FANDOM



Avant la rencontre des Orcs avec Kil'jaeden, ce clan régnait paisiblement sur la Vallée d'Ombrelune, autrefois verdoyante. Dirigé par le très sage et reconnu Ner'zhul, le clan jouissait d'une certaine aura de primauté au sein des clans orc de Draenor. Tout devait changer lors de l'arrivée de la Légion sur Draenor et des manipulations de Gul'dan pour sa propre soif de pouvoir.

Histoire

L'apparition du clan (800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand les ogres mirent fin à la domination des gronns et des ogrons avant de fonder l'empire gorien, ils mirent involontairement fin à deux des plus grandes menaces qui pesaient sur les orcs. Ces derniers, jusque là habitués à vivre dans des grotte sous Gorgrond, colonisèrent la surface et plusieurs groupes se répartirent un peu partout sur Draenor. L'un d'entre eux s'aventura vers le sud-est, dans la vallée d'Ombrelune où les orcs formèrent le clan Ombrelune qui formait l'un des rares clans orcs en paix du fait de son éloignement de l'empire gorien. Ses membres acquirent bientôt une certaine fascination pour le ciel étoilé car ils étaient persuadés de pouvoir prévoir l'avenir en étudiant les mouvements stellaires et de ce fait, ils adoptèrent une culture centrée sur l'astrologie et le culte des ancêtres.[1]


La naissance du chamanisme

Au fil des années, des mystiques du clan entreprirent des pèlerinages autour du monde dans l'espoir d'entendre la volonté du divin. Au cours de ces voyages, les orcs furent frappés de rêves et de visions étranges et réalisèrent qu'elles avaient lieu quand ils passaient à proximité d'une chaîne de montagnes au nord-est de Nagrand, qui s'avérait être en réalité les vestiges de Grond, un géant de pierre crée par le titan Aggramar il y a de nombreux millénaires et dont descendaient les briseurs, les ogres et les orcs. En explorant d'avantage la région, les Ombrelune s'aperçurent que la région grouillait d'énergie élémentaire, en particulier à proximité d'une île au centre d'un lac paisible située à la base de la chaîne de montagnes et qui avait jadis formé la tête de Grond.

Les Ombrelune apprirent alors l'existence des esprits élémentaires primordiaux et baptisèrent le site de leur découverte le Trône des éléments. C'est à ce moment que les orcs commencèrent à se vouer aux éléments. Ils transformèrent le site en un tempe grossier, et apprirent à guider les esprits élémentaires, en ouvrant leur cœur et en gardant un sens de l'harmonie. Leur maîtrise des éléments leur permirent de réaliser des exploits comme dévier des inondations ou repousser les arakkoa en incantant de puissantes bourrasques et bientôt, les Ombrelune transmirent leurs enseignements qui furent adoptés par la quasi-totalité des clans orcs de Draenor. Par la suite, le clan Ombrelune organisa deux fois par ans un rassemblement de chamans baptisé le festival Kosh'harg et qui, avec le temps, finit par inclure tous les autres orcs, devenant l'un des seuls moments où les clans mettaient de côté leurs rivalités pour échanger des nouvelles, nouer des liens et festoyer en toute amitié.[2]


La guerre contre l'empire gorien (400 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres)

Les clans orcs de rassemblent pour la guerre.jpg

Illustration de l'union des clans orcs contre l'empire gorien

L'empire gorien assista en parallèle à la naissance du chamanisme. Si au départ les ogres n'accordaient que peu d'attention à ce qu'ils considéraient comme de simples de tours de passe-passe, ils finirent par réaliser le vrai potentiel de la magie élémentaire quand ils virent un vieux chaman faire dévier une crue subite qui menaçait de détruire un village orc. Avides de puissance, les ogres, alors menés par l'imperator Molok, prirent le contrôle du Trône des éléments par la force et utilisèrent la magie arcanique pour disséquer le temple orc, ce qui eut pour effet de provoquer une explosion qui fit voler en éclats le site avant que les arcaniste goriens ne reprennent leurs expériences.[3]

Cet accident bouleversa profondément la société orque car elle troubla profondément les esprits élémentaires. Ainsi, non seulement les chamans se retrouvaient dans l'incapacité de communier avec les éléments et de les apaiser, mais en plus, de multiples catastrophes naturelles frappèrent la surface de Draenor. Au cours du festival Kosh'harg qui suivit, le plus vieux chaman du clan Ombrelune, Nelgarm, supplia les autres clans d'arrêter les ogres. Les orcs accédèrent à la requête du vieux chaman et acceptèrent de s'unir et de partir en guerre contre l'empire gorien.

Au cours des années qui suivirent l'unification des clans, les armées orques affrontèrent celles des ogres et au terme de violents combats, les armées goriennes furent chassées du Trône des éléments avant d'être repoussées guerriers orcs jusqu'à leur capitale, Goria.[4] Les orcs entreprirent alors d'isoler la cité du reste de l'empire gorien. Si au départ, ils semblaient dominer les ogres dont les ressources ne cessaient de baisser, ils commencèrent à perdre le contrôle de la situation quand Molok et ses sorciers créèrent un nouveau mal baptisé la peste rouge qu'ils répandirent parmi les orcs. Cette maladie mortelle et extrêmement contagieuse causa des ravages parmi les clans dont le nombre de guerriers aptes à combattre chutait de façon alarmante.

En consultant les éléments, Nelgarm et les autres chamans apprirent que la peste avait été crée par les ogres et savaient qu'à ce rythme, le siège était destiné à échouer et dans l'espoir d'arrêter les ogres, ils supplièrent les esprits élémentaires de détruire Goria. Malgré la violence de cette requête, ces derniers y accédèrent, car ils savaient que les arcanistes goriens reprendraient leurs expériences sur les éléments si les orcs venaient à échouer. Nelgarm et les autres chamans se rassemblèrent alors devant la cité ogre d'où ils assistèrent à sa destruction complète et la mort de tous ses habitants, dont l'impérator Molok lui-même, causée par une gigantesque tempête élémentaire. Bien que les orcs remportèrent finalement la victoire, ils étaient loin d'être enthousiastes car les pertes provoquées par les combats et la peste rouge avaient sapé leur moral. Effrayés par les ravages provoqués par le courroux des éléments, Nelgarm et les chamans déclarèrent que la raison d'être d'une armée unifiée n'existait plus avant que les Ombrelune ne fassent sécession de l'armée orque et ne regagnent leur foyer.[5]


L'arrivée des draeneï et ses conséquences (200 à 180 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Comme beaucoup d'autres clans orcs, les Ombrelune furent témoins de l'arrivée des Draeneï sur leur monde dont beaucoup d'entre eux s'établirent à la vallée d'Ombrelune où ils fondèrent plusieurs colonies dont la plus importante était le temple de Karabor, construite sur la côte est. Plus tard, les mystiques Ombrelune commencèrent à apercevoir dans le ciel un astre sombre qu'ils baptisèrent l'Étoile noire. Il s'agissait en réalité du naaru K'ara qui avait été consumée par le Vide et qui errait dans le ciel de Draenor depuis qu'elle avait été éjectée du Génédar, le vaisseau des draeneï, peu avant son crash. Les Ombrelune commencèrent à vénérer cet astre comme une divinité, mais les rares chamans du clan qui tentèrent d'utiliser les pouvoirs du naaru sombrèrent dans la folie. Depuis, les Ombrelune décidèrent que les pouvoirs de l'Étoile noire ne pouvaient être manipulés par de simples mortels et que quiconque s'y essayerait serait exilé loin de la vallée d'Ombrelune.[6]

Mais en parallèle, d'autres évènements surgirent en Nagrand puisque les esprits des orcs morts étaient attirés vers une immense montagne de cristal au sud-ouest de la région, qui n'était ni plus ni moins que le Génédar. Ce phénomène était du à la présence d'un autre naaru, K'ure, lui aussi consumé par le Vide et qui de ce fait, attirait les esprits des morts. Souvent, ces fantômes étaient imprégnés par les énergies de la Lumière qui stagnaient dans l'épave et se voyaient octroyer une grande sagesse. Quand les Ombrelune et les autres clans orcs s'en rendirent compte, leurs chamans entreprirent des pèlerinages sur le site, rebaptisée Oshu'gun, ou "La montagne des esprits" en orc, pour rencontrer les esprits de leurs ancêtres et leur demander des conseils.[7]


L'ascension de la Horde

La ruine de Draenor (11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand la Légion ardente apprit l'existence de Draenor, le clan Ombrelune était alors dirigé par un vieux chaman du nom de Ner'zhul qui aidait à entretenir les faibles relations entre les différents clans en plus de conseiller l'ensemble des chamans orcs.[8] Tout changea quand Kil'jaeden chercha à corrompre la race orque. Il aida un paria orc du nom de Gul'dan à maitriser la magie gangrenée pour devenir un démoniste en échange de son allégeance. Après sa formation, Gul'dan mit à profit ses nouveaux pouvoirs pour vaincre les quatre Fureurs, ce qui pour effet d'engendrer des catastrophes naturelles partout sur Draenor en plus de priver les chamans d'une grande partie de leur connexion avec les éléments. Gul'dan se servit également de ses pouvoirs pour répandre la peste rouge pendant un festival Kosh'harg qui affecta un grand nombre d'orcs dont Garad, le chef du clan Loup-de-givre. Dans l'espoir d'enrayer la maladie, Ner'zhul empressa le chef de clan et les autres infectés de vivre à l'écart de la société orque. Ces derniers acceptèrent d'écouter le chef Ombrelune et restèrent à Nagrand où ils fondèrent le village de Garadar.[9]


L'ascension de Gul'dan (8 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

C'est durant cette même période que Gul'dan approcha les Ombrelune. Après avoir éliminé toute trace de son passé en éradiquant son ancien clan, il vint à la rencontre des Ombrelune et leur dit que les siens avaient été décimés pendant une attaque ogre. Bien que les Ombrelune n'étaient pas habitués à accueillir des étrangers, ils eurent pitié de Gul'dan et l'acceptèrent parmi eux. Le démoniste chercha à gagner l'estime de Ner'zhul, chose qui se révéla plus aisé qu'il ne l'aurait espéré. En effet, plusieurs années auparavant, la mort de sa compagne, Rulkan, avait profondément troublé le vieux chaman qui était néanmoins parvenu à faire son deuil en communiant avec les esprits élémentaires. Mais depuis que ces derniers se muraient dans le silence, Ner'zhul ruminait ses souvenirs de Rulkan et se laissait envahir par le chagrin. En exploitant sa tristesse, Gul'dan parvint avec le temps à gagner l'amitié et la confiance du chef Ombrelune au point de le convaincre d'en faire son apprenti chaman.[10]


Les graines de la haine

Maintenant qu'ils avaient gagné la confiance de Ner'zhul, Gul'dan et Kil'jaeden se mirent en oeuvre pour attiser la haine entre les orcs et les draeneï. Gul'dan vint à la rencontre du clan Vent-de-lames, un des clans orcs ayant le plus souffert des troubles élémentaires et la peste rouge et qui étaient alors en rivalité avec le peuple exilé depuis près d'un siècle. En tant que représentant des Ombrelune ainsi qu'apprenti de Ner'zhul, le démoniste n'eut aucun mal à convaincre le clan que les draeneï étaient responsables de leur malheur et que le seul moyen d'apaiser les esprits élémentaires était de répandre le sang des draeneï. S'en suivit un conflit entre les deux peuples qui atteignit son paroxysme quand une troupe de guerriers draeneï menée par Maraad saccagea le principal village du clan Vent-de-lames et décima la quasi-totalité des habitants. Après avoir éliminé les derniers témoins orcs du massacre, Gul'dan revint auprès des Ombrelune et leur affirma que les draeneï avaient massacré sans raison les Vent-de-lames.[11] En parallèle, Kil'jaeden apparut sous l'identité de Rulkan dans les rêves de Ner'zhul et lui dit que les draeneï étaient responsables des troubles élémentaires et de la peste rouge. Au départ méfiant vis à vis de ces proclamations, le chef Ombrelune changea d'avis quand Gul'dan lui fit part du massacre des Vent-de-lames.[12]


La naissance de la Horde

En réponse, Ner'zhul envoya une convocation urgente aux autres clans pour une réunion à Oshu'gun tandis que Kil'jaeden lançait un sort sur le site qui empêchait les chamans de communier avec les esprits tout en leur envoyant des visions soutenant les craintes de Ner'zhul. Quelques semaines plus tard, les clans orcs se rassemblèrent à Oshu'gun où Ner'zhul et Gul'dan leur dit que les draeneï étaient responsables des troubles élémentaires, la peste rouge et le massacre du clan Vent-de-lames, déclarations qui furent confirmées par d'autres chamans. Le chef Ombrelune leur demanda ensuite de s'allier pour contrer les draeneï et finalement, au bout d'une journée de discussions, presque tous les chefs orcs acceptèrent de s'unir sous la bannière de la Horde.[13]

La guerre contre les draeneï ne tarda pas à démarrer et au fil des mois, Ner'zhul doutait de plus en plus du bien fondé de l'unification des clans par la guerre car changeait les orcs en un peuple assoiffé de sang, d'autant plus que le conflit ne semblait manifestement pas apaiser les esprits élémentaires qui demeuraient silencieux. Kil'jaeden perçut les doutes de Ner'zhul et une nuit, le faux esprit de Rulkan refit son apparition pour lui parler d'êtres puissants pouvant les aider à gagner en puissance. Ner'zhul le pressa de faire appel à ces alliés potentiels et la nuit suivante, Kil'jaeden apparut cette fois-ci sous la forme d'une entité élémentaire lumineuse. Au départ émerveillé, le chef Ombrelune commença à douter de la bienveillance de cette entité manifestement pressée d'exterminer les draeneï, d'autant plus que depuis sa première apparition, Rulkan ne lui apparaissait plus en rêve.[14]


La déchéance de Ner'zhul (7 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Le conseil des ombres capture Ner'zhul.jpg

Illustration de la capture de Ner'zhul par le Conseil des ombres

Le vieux chaman entreprit alors d'effectuer un pèlerinage dans le plus grand secret à Oshu'gun, mais Kil'jaeden eut vent de ses intentions et ordonna alors à Gul'dan de rassembler des alliés dans l'optique de prendre le contrôle du clan Ombrelune. Le démoniste alla à la rencontre d'un jeune et respecté chaman du nom de Teron'gor à qui il présenta la magie gangrenée comme une forme supérieure du chamanisme. Persuadé d'avoir enfin trouvé un moyen de venir en aide à sa race, Teron'gor se rallia à Gul'dan et au fur et à mesure, ce dernier convainquit de plus en plus de chamans d'emboiter le pas. Ces démonistes deviendraient par la suite les premiers membres du conseil des Ombres.[15]

En parallèle, Ner'zhul atteignit Oshu'gun où ils appela les ancêtres et sa force de volonté fut telle qu'il brisa le sort de Kil'jaeden. Le véritable esprit de Rulkan apparut alors au vieux chaman et lui révéla qu'il avait été manipulé et que cette entité en apparence bienveillante qu'il avait rencontré n'avait comme seule intention de corrompre la race orque pour massacrer les draeneï. Finalement, pour avoir conduit la race orque sur le sentier de la guerre, les esprits ancestraux condamnèrent le vieux chaman en l'abandonnant.

Submergé par la honte, le vieux chaman retourna discrètement à la vallée d'Ombrelune dans l'espoir de saboter les plans de la Légion ardente, mais avant qu'il n'ait pu regagné son foyer, il fut capturé par Gul'dan et ses adeptes. Certains démonistes furent tentés de le tuer, mais la disparition soudaine du chef Ombrelune aurait éveillé les soupçons. Pendant les mois qui suivirent sa capture, le vieux chaman fut constamment mal traité par Gul'dan et ses alliés afin de briser sa volonté. Avec le temps, Ner'zhul deviendrait trop timide pour s'opposer à eux et son influence sur le clan ne cesserai de s'effacer au profit de celle des démonistes.[16]


L'ascension de Main-noire (5 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

En parallèle, le conflit entre les draeneï se poursuivait mais contrairement à ces derniers, les orcs manquaient de coordination. Dans l'optique d'établir une cohésion entre les différents clans, Gul'dan aida Main-noire, le chef du clan Rochenoire, à devenir le premier chef de guerre de la Horde. Sous sa houlette, les armées orques furent réorganisées et un rôle spécifique fut attribué à chaque clan. De par sa petite taille et sa grande mobilité, le clan Ombrelune intégra les rangs des éclaireurs, des pillards et des troupes auxiliaires capables de se déplacer rapidement d'une région du monde à une autre.[17] Plus tard, toujours sur ordre de Main-noire, les Ombrelune acceptèrent de laisser les démonistes utiliser la magie gangrenée pour conférer à des adolescents du clan la puissance et la rage d'adultes.[18]


Le sang de Mannoroth (3 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres)

Suite à la prise du temple de Karabor, désormais rebaptisé le temple noir, et en prévision du siège de Shattrath, Kil'jaeden invoqua le seigneur des Abîmes Mannoroth au sommet du temple, dans l'optique de faire boire son sang démoniaque aux orcs pour renforcer leur puissance ainsi que l'emprise des démons. Ner'zhul ayant assisté à l'invocation du roi Démon, il eut vent des projets de Kil'jaeden et de Gul'dan et se mit en tête de mettre en garde Durotan, le nouveau chef du clan Loup-de-givre et l'un des seuls seigneurs de guerre à douter du bienfondé de la guerre contre contre les draeneï. Alors que Gul'dan et Main-noire préparaient la réunion des orcs au trône de Kil'jaeden, Ner'zhul parvint à glisser discrètement une missive anonyme destinée à Durotan parmi les ordres du conseil des Ombres sans que les démonistes ne s'en rendent compte. Ce message arriva bel et bien à destination et convainquit le chef de clan de ne pas boire le sang de Mannoroth.[19]


L'invasion de Draenor (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

La reconstitution de la Horde et la récupération des objets de pouvoir

Pendant les deux premières guerres sur Azeroth, Ner'zhul resta dans la vallée d'Ombrelune. Au fil des années, les orcs qui étaient restés sur Draenor se tournèrent vers lui en quête de conseils, mais le commandement n'était pas un fardeau qu'il voulait supporter. Depuis l'ascension de la Horde, la culpabilité de Ner'zhul l'avait fait sombré dans le désespoir, son esprit brisé étant constamment assailli par des visions de morts montrant des squelettes orcs tapissant un monde mourant et désolé. Le chagrin du chef Ombrelune était tel qu'il se fit tatouer un crâne sur le visage, procédé habituellement réservé aux apprentis chamans ratés considérés comme "morts" aux yeux de leur peuple.

Suite à la défaite de la Horde face à l'Alliance de Lordaeron à la fin de la Seconde guerre et la destruction de la Porte des Ténèbres, Ner'zhul s'était définitivement persuadé que rien ne pourrait plus sauver la Horde de la ruine, mais c'était sans compter Teron Fielsang ayant survécu au conflit sur Azeroth et qui exposa au vieux chaman son plan visant à fuir Draenor. Si les orcs parvenaient à rouvrir la faille dimensionnelle vers Azeroth, ils pourraient y récupérer trois artéfacts de pouvoir, à savoir le livre de Medivh, l’œil de Dalaran et le sceptre de Sargeras et utiliser leur puissance pour ouvrir des failles dimensionnelles vers d'autres mondes. Dans un premier temps, Ner'zhul refusa de collaborer avec Fielsang, qui avait été un des plus proches alliés de Gul'dan, mais le chef Ombrelune céda peu à peu et finit par accepter d'aider le chevalier de la Mort à mener à bien ce projet.

Il rallia rapidement les clans orcs restés sur Draenor et forma la Horde de Draenor dont il devint le chef de guerre. Après avoir récupéré le crâne de Gul'dan, Ner'zhul exploita la puissance de l'artéfact pour rouvrir la Porte des Ténèbres menant vers Azeroth tandis que son armée partait à la recherche des objets de pouvoirs.[20] Finalement, l'armée de la Horde finit par récupérer les artéfacts avant de rentrer sur Draenor et de rejoindre Ner'zhul à la citadelle des Flammes infernales, accompagné d'Aile de mort et des dragons noirs ayant revêtis l'apparence d'orcs. Bien qu'il ne vit pas la véritable forme de l'ancien Gardeterre, Ner'zhul perçut l'immense aura de puissance qui se dégageait de lui et accepta de lui donner le crâne de Gul'dan avant que ce dernier ne parte pour Gorgrond après avoir offert à la Horde certains de ses congénères.[21]


La fuite vers le Temple noir et la fracture de draenor

Ner'zhul ouvre une myriade de portails sur Draenor.jpg

Illustration du rituel de Ner'zhul pratiqué au sommet du Temple noir

La Porte des Ténèbres ayant été entretemps conquise par une expédition de l'Alliance menée par les Fils de Lothar, Ner'zhul et la Horde laissèrent le clan Main-brisée occuper l'ennemi tandis qu'ils entamaient leur voyage vers le seul lieu de pouvoir sur Draenor où le chef Ombrelune pouvait mener à bien le rituel, le Temple noir. Grâce à leur connaissance des lieux, les orcs conservèrent une avance sur l'expédition humaine, mais alors qu'ils étaient à la frontière du désert des Ossements, les orcs furent rattrapés par des chevaucheurs de griffon nains menés par le Kurdran Marteau-hardi. Afin de leur échapper, Ner'zhul et ses guerriers se replièrent dans les cryptes et les catacombes d'Auchindoun. Suivant les indications de Fielsang, Ner'zhul rejoignit la vallée d'Ombrelune en empruntant certains tunnels tandis que Kilrogg Œil-mort et les Orbite-sanglante retenaient l'Alliance.[22]

La Horde de Draenor atteignit finalement le Temple noir et fortifia les défenses du bastion tandis que Ner'zhul, plusieurs orcs Ombrelune et une partie des chevaliers de la Mort se réunissaient au sommet du temple. Alors que la bataille entre les vestiges de la Horde et les Fils de Lothar faisait rage, le vieux chaman procédait au rituel, mais le sortilège échappa à son contrôle et bien qu'il parvint à ouvrir de nombreuses portes dimensionnelles avant de s'enfuir dans l'un d'entre eux avec une poignée d'alliés, la magie déchainée pendant l'incantation provoqua une gigantesque explosion aujourd'hui connue comme la fracture de Draenor qui fit voler en éclats la planète dont il ne restait désormais plus qu'un gros morceau baptisé l'Outreterre et condamné à dériver dans le néant Distordu.[23] Peu après, Ner'zhul et ses serviteurs furent capturés par Kil'jaeden et ses sbires démoniaques. Le Trompeur créa le roi-liche en détruisant le corps de Ner'zhul avant d'enfermer son âme dans un bloc de glace tandis qu'il utilisait ses pouvoirs pour transformer les sbires du vieux chaman en liches.[24]


La campagne en Outreterre (27 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Une partie du clan Ombrelune a manifestement survécu à la fracture de Draenor puisque bien des années plus tard, quand les armées d'Azeroth ré-ouvrèrent la Porte des Ténèbres pour envahir l'Outreterre, nous les retrouvons en tant que membres de la Gangr'horde, une organisation alors au service d'Illidan Hurlorage. Il semble également que les Ombrelune ont tous bu le sang de Magtheridon puisque tous sont devenus des gangr'orcs. Durant les affrontements dans la citadelle des Flammes infernales, les forces du Bastion de l'Honneur et de Thrallmar sont amenées à combattre certains Ombrelune dans la Fournaise du Sang où ils sont chargés de surveiller Magtheridon tout en exploitant le sang du seigneur des Abîmes pour créer d’autres gangr'orcs.[25] Une partie du clan menée le grand démoniste Néanathème a également élue domicile dans les salles Brisées avant d'être défaite par les troupes de l'Alliance et la Horde.[26]

Plus tard, au cours des affrontements dans la vallée d'Ombrelune, des aventuriers de passage sont envoyés à la terrasse ata'mal, à l'extérieur du temple Noir, pour décimer les troupes Ombrelune sur place sur ordre du redresseur de torts Aluumen, de l'Aldor[27], et Varen le Récupérateur, des Clairvoyants[28]. Les aventuriers en profitèrent également pour tuer le seigneur de l'ombre Morteplainte et récupérer un des fragments du cristal Ata'mal, le Coeur de fureur, pour le compte d'Akama.[29] Enfin, au cours de l'assaut final sur le temple Noir, les assiégeants sont amenés à combattre une dernière fois les Ombrelune alors retranchés dans la veillée de Fielsang et qui semblent manifestement être sous les ordres de Teron Fielsang, revenu récemment d'entre les morts.[30]


Culture

Par le passé, le clan Ombrelune avait développé une fascination pour le ciel étoilé car ses membres étaient persuadés de pouvoir percevoir des évènements futurs en étudiant les mouvements stellaires.[1] Il est également commun d'affirmer que le chamanisme, dont les Ombrelune en sont les précurseurs, devint l'un des piliers du mode de vie du clan. Les orcs entretenaient par ailleurs des liens étroits avec leurs ancêtres, coutumes qui prirent de l'ampleur avec l'apparition d'Oshu'gun à tel point que toute décision importante au sein du clan passait par la consultation des esprits ancestraux. Les mystiques Ombrelune faisaient alors usage de toutes sortes de talismans[31] et de tatouages runiques[32] afin de renforcer leurs liens avec leurs ancêtres.

Nous pouvons également noter la brève apparition d'un culte du Vide avant d'être banni par les mystiques Ombrelune.[33] En effet, certains apprentis chamans, dans leurs tentatives de communier avec les éléments, s'aventuraient involontairement dans le royaume du Vide, sombrant ainsi dans la folie. Ces orcs-là étaient ensuite marqués d'un tatouage en forme de crâne sur le visage avant d'êtres exilés au sein de grottes sous Nagrand. Plus tard, au cours del'ascension de la Horde, ces parias deviendraient les premiers membres du clan Marteau-du-crépuscule.[34]

Références

  1. 1,0 et 1,1 World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Formation des clans orcs : Page 42
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le premier chaman : Pages 42 à 44
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : La domination des éléments : Pages 46 et 47
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : L'union des clans : Pages 47 et 48
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le siège de Goria : Pages 49 et 50
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : L'Étoile noire : Page 54
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Oshu'gun : "La montagne des esprits" : Page 55
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Un âge de légendes : Page 66
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La ruine de Draenor : Page 69
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : L'ombre de Ner'zhul : Page 70
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Lesg raines de la haine : Pages 71 à 73
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les murmures des morts : Page 73
  13. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La création de la Horde : Pages 73 et 74
  14. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le bienfaiteur : Page 75
  15. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le bienfaiteur : Page 76
  16. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La déchéance de Ner'zhul : Pages 76 et 77
  17. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les tambours de guerre : Pages 82 et 83
  18. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le prix de la magie gangrenée : Page 83
  19. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Mannoroth le Destructeur : Pages 88 et 89
  20. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La reconstitution de la Horde : Pages 182 et 183
  21. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Un marché avec les dragons : Pages 190 et 191
  22. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La bataille d'Aucindoun : Page 192
  23. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Le Temple noir : Page 195
  24. La Naissance du roi-liche
  25. Donjon : La Fournaise du sang
  26. Donjon : Les salles Brisées
  27. Quête : La reconquête des terres sacrées
  28. Quête : La grande vindicte
  29. Quête : La terrasse ata'mal
  30. Raid : Temple noir
  31. Talisman ancestral
  32. Aiguilles de tatouage cérémonielles
  33. Idole fêlée en ivoire
  34. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Le premier chaman : Page 44

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard