FANDOM



Le clan Orbite-sanglante était un clan orc originaire de Draenor, plus précisément la Jungle de Tanaan, et qui se forma aux alentours de 800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres. Cette faction tire son nom d'un rituel exécuté par le chef de clan et qui consistait à sacrifier un œil pour que ce dernier puisse avoir une vision de sa propre mort.

Histoire

L'apparition du clan (800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand les ogres chassèrent les gronns et les ogrons peu avant la fondation de l'empire gorien, ils mirent fin sans le vouloir à deux des plus grandes menaces des orcs habitués jusque là à vivre dans des grottes en Gorgrond. Ces derniers émergèrent alors à la surface et commencèrent à s'installer un peu partout sur Draenor.

Ceux qui voyagèrent vers l'est découvrirent la jungle de Tanaan qui grouillait de primordiaux et de créatures mortelles et adoptèrent une mentalité sauvage et superstitieuse. Ils découvrirent également des grottes et des creux sombres imprégnés de l'énergie de l'Ombre qu'ils tentèrent d'exploiter. Ceux qui y parvenaient gagnaient la gloire tandis que ceux qui échouaient basculaient dans la folie.

Ceux qui conservèrent la raison formèrent le clan Orbite-sanglante et chassèrent ceux qui succombèrent à leurs pulsions noires. Avec le temps, ces derniers formeraient un clan plus petit connu comme le clan Mâche-les-os. Bien que les deux peuples ne s'appréciaient guère, ils n'entrèrent que très rarement en conflit en raison des nombreux dangers présents dans la jungle.[1]


L'ascension de la Horde

L’ascension de Kilrogg (11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Pendant des siècles, les Orbite-sanglante survécurent aux dangers de la jungle, mais face aux primordiaux, aux arakkoa et aux ogres, le clan finit par être amené au bord de l'extension. Leur chef, un vieillard rongé par la maladie, ordonna même à son peuple de se retrancher dans son principal village, Zeth'gol, tout en lui interdisant de s'aventurer au-delà des frontières de leur forêt mais son fils, Kilrogg Œil-mort, ne supportait plus l'existence que menaient les siens.

Un jour, il fut envoyé à la grotte de l'Orbite-sanglante afin d'y exécuter le rituel de la vision de mort. Quand il sacrifia son œil, en plus de la vision de son propre trépas, Kilrogg se vit également mener son clan à la victoire. Peu de temps après son retour à son village, il assassina son père, prit le contrôle du clan et sous sa houlette, les orcs prirent les jungles d'assaut et éradiquèrent leurs ennemis.[2]


La ruine de Draenor (10 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

L'année suivante, quand Gul'dan devint démoniste, il déchaina sa puissance sur les Fureurs et manqua de les tuer, ce qui plongea les éléments de Draenor dans la confusion et provoqua des catastrophes naturelles partout dans le monde. Les Orbite-sanglante ne furent pas épargnés par ces bouleversements climatiques car en plus des maladies et des graves pénuries d'eau et de nourriture, ils subirent également de violentes tempêtes de neige qui recouvrirent de glace des portions de la jungle de Tanaan.

Puis quelques temps plus tard, Gul'dan utilisa sa magie pour répandre parmi les orcs la peste rouge, une maladie mortelle très contagieuse qui fut jadis crée par les arcanistes ogres durant le siège de Goria 400 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres. Certains membres du clan furent infecté, notamment Jorin Œil-mort, le fils de Kilrogg, et afin de limiter la propagation de la maladie, ces derniers, ainsi que les autres infectés, furent mis en quarantaine dans une région de Nagrand où ils fondèrent le village de Garadar. Bien des années plus tard, grâce leur isolement, ces Orbite-sanglante deviendraient les seuls membres du clan à ne pas avoir été exposé à la corruption démoniaque.[3]


La naissance de la Horde (7 à 5 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plusieurs années plus tard, les Orbite-sanglante et les autres clans orcs furent convoqués par Ner'zhul à Oshu'gun. Ce dernier, ainsi que Gul'dan, leur dirent que les draeneï souhaiteraient exterminer les orcs car ces derniers seraient responsables des troubles élémentaires, de la peste rouge et plus tard, de la destruction du principal village du clan Vent-de-lames. Les Orbite-sanglante ne remirent nullement en question les paroles des deux Ombrelune et acceptèrent de former la Horde avec les autres clans orcs pour combattre les draeneï.[4]

Deux ans plus tard, devant l'absence de coordination entre les clans orcs, Gul'dan aida le chef du clan Rochenoire, Main-noire, à devenir le premier chef de guerre de la Horde. Sous sa direction, l'armée des orcs fut réorganisée et un rôle spécifique fut attribué à chaque clan. De par la petite taille du clan et sa mobilité, les orcs du clan Orbite-sanglante composèrent une partie des éclaireurs, les pillards ainsi que les forces auxiliaires capables de se déplacer rapidement d'une région du monde à l'autre.[5] Enfin, afin de raffermir la puissance de son clan, Kilrogg autorisa les démonistes à utiliser la magie gangrenée pour conférer aux adolescents Orbite-sanglante la puissance et la rage d'adultes.[6]


Le sang de Mannoroth (3 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Hurlenfer boit du sang démoniaque.jpg

Illustration de Grommash Hurlenfer buvant le sang de Mannoroth

Au même titre que les autres clans, Kilrogg et les Orbite-sanglante furent convoqués par Main-noire au nord de la jungle de Tanaan au sommet d'une montagne aujourd'hui connue comme le trône de Kil'jaeden. Là-bas, Gul'dan leur présenta un bassin contenant le sang du démon Mannoroth. Il prétendit que c'était un don des mêmes bienfaiteurs qui leur avaient enseigné la magie gangrenée avant de mettre au défi les chefs présents de boire le liquide.

Tout comme les autres clans, les Orbite-sanglante observèrent Grommash Hurlenfer, le chef du clan Chanteguerre, boire en premier sang corrompu et impressionnés par sa transformation physique, tous les membres du clan présents burent à leur tour le sang de Mannoroth. Le soir même, les Orbite-sanglante marchèrent aux côtéz de la Horde en direction de Shattrath et quelques jours plus tard, ils participèrent à la destruction de la cité draeneï.[7]


La conquête de Farahlon (2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Suite à la victoire de la Horde sur les draeneï, Main-noire entreprit de conquérir toutes les contrées de Draenor. Les Orbite-sanglante étant à l'aise en milieu forestier, le chef de guerre chargea Kilrogg de mener son clan ainsi que quelques démonistes en campagne à Faralhon, une île à la végétation luxuriante qui constituait le dernier bastion des primordiaux sur Draenor. Les orcs n'ayant jamais été marins, ils durent faire appel aux charpentiers ogres qui avaient rejoint la Horde pour construire des navires qui leur permirent de traverser l'océan. Quand l'expédition atteignit l'île, les démonistes ponctionnèrent la vie des primordiaux et utilisèrent ce pouvoir volé pour incendier les forêts tandis que Kilrogg et son armée massacraient le reste des habitants de Farahlon.[8]


La Première guerre

La résistance des Gurubashi (1 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Au cours de la Première guerre, le clan fit partie de ceux ayant franchi la Porte des Ténèbres pour arriver sur Azeroth. Plus tard, alors que les combats contre les troupes de Hurlevent faisaient rage, Kilrogg et les Orbite-sanglante organisèrent des expéditions vers la vallée de Strangleronce en vu de s'approprier la région. Mais en s'aventurant dans la jungle, les orcs se retrouvèrent rapidement face à la tribu Gurubashi. Malgré une large infériorité numérique, les trolls des jungles menèrent efficacement une guérilla qui se révéla très meurtrière pour les orcs car ils n'hésitaient pas à les attirer jusqu'au cœur de leur territoire pour les assaillir de tous les côtés. Devant les pertes effroyables que subissait le clan pour le contrôle d'une région n'offrant aucun avantage stratégique dans le conflit, Main-noire ordonna aux Orbite-sanglante de faire retraite et de rejoindre le combat contre les humains.[9]


Le premier siège de Hurlevent (3 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plus tard, alors que la Horde occupait la majeure partie du royaume de Hurlevent et isolait la capitale, Main-noire ordonna à Kilrogg, Cho'gall ainsi que leurs clans respectifs, les Orbite-sanglante et les Marteau-du-crépuscule de mener l'assaut de la cité. Durant toute une nuit, les engins de siège la bombardèrent et à l'aube, les deux clans chargèrent les remparts tandis que les démonistes engloutissaient les défenseurs humains sous des vagues de feu gangrené. Les pertes de Hurlevent furent lourdes et la cité semblait bien partie pour tomber à la mi-journée.

Mais la veille des combats, Anduin Lothar et la majeure partie des chevaliers du royaume contournèrent la Horde par la mer et au beau milieu de la bataille, ces derniers chargèrent l'arrière-garde des assiégeants tandis que les défenseurs de la cité menaient en parallèle une attaque frontale. Pris en tenaille, tous les combattants de la Horde présents sur le champ de bataille furent tués. Devant ce cuisant échec, Main-noire fulmina et se retint tout juste d'exécuter Kilrogg et Cho'gall de peur de perdre le soutien de leurs clans respectifs.[10]


La Deuxième guerre

L'invasion de Khaz Modan (5 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Après la victoire de la Horde sur les humains pendant la Première guerre, le nouveau chef de guerre, Orgrim Marteau-du-destin, entreprit d'envahir Khaz Modan afin de renflouer l'armement et les provisions de la Horde. Les Orbite-sanglante participèrent à l'invasion du pays et malgré la destruction des tunnels menant vers la région et le renforcement de leurs positions défensives, les nains et les gnomes perdirent le contrôle de la quasi-totalité de leurs territoires et périrent par milliers avant de se retrancher respectivement à Forgefer et à Gnomeregan.

Orgrim ordonna alors à ses troupes de prendre d'assaut les deux cités, mais devant la férocité des nains et les redoutables pièges des gnomes, les pertes de la Horde furent si élevées que le siège fut annulé. Afin de garder ses ennemis sous contrôle, le chef de guerre ordonna au clan Orbite-sanglante de se poster devant les capitales et de veiller à ce que leurs habitants y demeurent cloisonnés tandis que le clan Rochenoire exploitait les ressources de la région et que le reste de la Horde poursuivait son voyage vers le nord.[11]


La libération de Khaz Modan et la fin de la Deuxième guerre (6 à 7 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Pendant la majeure partie de la Deuxième guerre, Kilrogg et son peuple veillèrent à ce que les nains et les gnomes restent confinés tandis que les forces de la Horde affrontaient celles de l'Alliance de Lordaeron au nord des Royaumes de l'Est. Mais l'issue du conflit finit par jouer en défaveur de la Horde et Orgrim Marteau-du-destin ordonna le repli général. Quand lui et ses troupes atteignirent Khaz Modan, il chargea Kilrogg et les siens de ralentir autant que possible les armées humaines tandis que ce qu'il restait de la Horde se regroupait au mont Rochenoire. Mais les Orbite-sanglante se révélèrent peu efficaces puisqu'ils furent rapidement chassés du pays par les troupes de Lothar tandis que les nains et les gnomes se ralliaient à eux.[12]

Suite à cette débâcle, le clan tenta de rejoindre Marteau-du-destin mais le temps qu'ils atteignent la forteresse, la Horde avait été déjà vaincue. Les Orbite-sanglante tentèrent alors de rentrer sur Draenor par l'intermédiaire de la Porte des Ténèbres mais les troupes de l'Alliance leur coupèrent la route. Plutôt que de mener une charge suicidaire vers le portail, Kilrogg ordonna à son clan de se replier vers les terres sauvages au nord des terres Foudroyées tandis que Khadgar et ses compagnons mages détruisaient le portail.[13]


L'invasion de Draenor (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Le retour en Draenor

Pendant un temps, Kilrogg et son peuple demeurèrent cachés et surveillèrent les terres Foudroyées en quête du moindre signe de réapparition de la Horde. Un jour, la faille entre Azeroth et Draenor se ré-ouvra et une armée de la Horde de Draenor récemment formée par Ner'zhul et comprenant les clans Chanteguerre, Main-brisée, Sire-tonnerre et Crâne-ricanant ainsi que quelques chevaliers de la mort prit le contrôle de la zone autour de la faille et y construisit une nouvelle Porte des Ténèbres. Les Orbite-sanglante allèrent à la rencontre de leurs chefs, à savoir Grommash Hurlenfer et Teron Fielsang, et après leur avoir raconté ce qu'il s'était passé après la Deuxième guerre, ce dernier leur ordonna de rentrer sur Draenor afin de prendre du repos.[14]


La bataille d'Auchindoun

Plus tard, le clan eut vent des intentions de Ner'zhul de créer des failles dimensionnelles vers d'autres mondes afin de fuir leur monde mourant. Quand l'armée postée en Azeroth revint sur Draenor avec les objets de pouvoir nécessaires pour réaliser le rituel, suivi de près par une expédition de l'Alliance, les Orbite-sanglante accompagnèrent Ner'zhul et la Horde vers le temple noir, le seul lieu de pouvoir où le rituel pouvait être effectué, tandis que la Main-brisée retenait l'expédition à la citadelle des Flammes infernales. Mais les défenses de la forteresse cédèrent en une journée et malgré son avance, le groupe de Ner'zhul fut vite rattrapé à la frontière du désert des ossements, dans la forêt de Terokkar, par les chevaucheurs de griffon menés par Kurdran Marteau-hardi. Afin de leur échapper, le groupe emprunta les tunnels situés sous Auchindoun qui reliaient les cryptes à la vallée d'Ombrelune mais ayant reconnu le lieu de son trépas dans sa vision de mort, Kilrogg se porta volontaire pour y retenir l'Alliance le plus longtemps possible avec son clan tandis que Ner'zhul et le reste de la Horde poursuivaient leur fuite vers le temple noir.

Au cours d'une escarmouche à l'extérieur de la cité-tombeau, les orcs capturèrent Kurdran et Œil-mort le tortura dans l'espoir d'obtenir des informations sur les forces de l'expédition de l'Alliance, sans succès. Plus tard, les troupes de Danath Trollemort arrivèrent sur les lieux et aidées par les parias arakkoa menés par un dénommé Grizzik, elles s’engouffrèrent dans les cryptes, évitèrent les embuscades de la Horde et finirent par trouver le prisonnier nain et les Orbite-sanglante. S'en suivit alors une bataille entre les orcs et les soldats de l'Alliance au cours de laquelle Kurdran fut libéré et Kilrogg périt la gorge transpercée au cours d'un duel l'opposant à Danath, obligeant les survivants du clan à se disperser ou se rendre.[15]


La campagne en Outreterre (27 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Bc icon.gif Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Le clan survécut manifestement à la fracture de Draenor puisque bien des années plus tard, quand les armées d'Azeroth ré-ouvrèrent la Porte des Ténèbres et découvrirent les restes ravagées du monde renommées l'Outreterre, nous le retrouvons au le bastion de Zeth'Gor, dans la péninsule des Flammes infernales. Sous la houlette du seigneur de guerre Morkh, Grillok « Sombrœil » et le maître-worg Kruush, les Orbite-sanglante ont manifestement intégré les forces d'Illidan Hurlorage en plus d'avoir bu le sang de Magtheridon puisque tous sont devenus des gangr'orcs.

Durant les affrontements dans la péninsule, les forces de l'Alliance apprennent que les Orbite-sanglante récupèrent les insignes des soldats du Bastion de l'Honneur tombés au combat et s'en servent pour fabriquer des talismans emplis de magie noire.[16] Peu de temps après, les forces combinées de l'Alliance et de la Horde parvinrent à mettre à sac la forteresse du clan. Ainsi, tandis que les troupes du Bastion de l'Honneur bombardaient les tours[17] et tuaient Morkh[18], celles de Thrallmar incendiaient les bâtiments stratégiques[19], abattaient Kruush[20] et éliminaient Grillok[21]. En parallèle, un aventurier de la Horde récupéra également du sang bouilli provenant de membres du clan pour le compte de l'apothicaire Albreck.[22]

En parallèle, les mag'har Orbite-sanglante avaient fini par quitter Garadar pour aller fonder un nouveau foyer à la frontière entre Nagrand et la forêt de Terokkar. Mais une nuit, leur village fut attaqué par le clan ogre Rochepoing. Une bonne partie de la population fut massacrée et les survivants furent contraints de trouver refuge à Garadar. Exaspéré par la passivité de Garrosh Hurlenfer, Jorin Œil-mort demanda alors à des aventuriers de la Horde de passage au village de l'aider à mettre fin à la menace ogre dans la région.[23]


Membres notables

Ancienne Horde :

Gangr'horde :

Mag'har :

Notes

Dans Warcraft II Tides of Darkness, le clan était représenté par la couleur verte, mais cela change pour de l'orange dans Warcraft II: Beyond the Dark Portal.

Spéculations

Questionmark-medium.png
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !

Il est possible qu'au même titre que tous les orcs restés sur Draenor et qui ont survécu à la fracture du monde, les Orbite-sanglante furent asservis par Magtheridon et combattirent les forces d'Illidan Hurlorage, dame Vashj, Kael'thas Haut-soleil et Akama deux ans après la Troisième guerre jusqu'à la chute et l'emprisonnement du seigneur des Abîmes.


Références

  1. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Formation des clans orcs : Page 39
  2. Vidéo : Seigneurs de guerre, épisode 4 : Kilrogg
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La ruine de Draenor : Page 69
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La création de la Horde : Pages 73 et 74
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les tambours de guerre : Pages 82 et 83
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le prix de la magie gangrenée : Page 83
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les chaîne de la servitude : Pages 89 à 91
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La fouille de Draenor : Page 97
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 4 : La Première guerre : La résistance Gurubashi : Page 125
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 4 : La Première guerre : Le premier siège de Hurlevent : Page 132
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Deuxième guerre : L'invasion de Khaz Modan : Pages 150 et 151
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Deuxoème guerre : La libération de Khaz Modan : Pages 171 et 172
  13. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Deuxième guerre : La séparation de la Horde : Pages 175 et 176
  14. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La réouverture de la Porte des Ténèbres : Page 185
  15. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La bataille d'Auchindoun : Page 192
  16. Quête : De mauvais présages
  17. Quête : Que Zeth'Gor brûle ! (Alliance)
  18. Quête : Le seigneur de guerre de l'Orbite-Sanglante
  19. Quête : Que Zeth'Gor brûle ! (Horde)
  20. Quête : On recherche : Maitre-worg Kruush
  21. Quête : Grillok « Sombrœil »
  22. Quête : Sang bouillonant
  23. Quête : Le chef impuissant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard