FANDOM



Le clan Sire-Tonnerre ( Angl.  Thunderlord Clan) bénéficiait de liens privilégiés avec les Rochenoires et les Lightning's Blades. Orgrim Marteau-du-Destin, l'ancien chef de guerre de la Horde en Azeroth, parvint à prendre le pouvoir par le biais du clan Sire-Tonnerre. Fenris, capitaine des chevaucheurs de loups et chef des Sire-Tonnerre, demeurait impatient de mener son clan à une victoire glorieuse sur les territoires humains.

Fenris estimait que la place de chef de guerre était resté vacante après la défaite d'Orgrim, et qu'il avait laissé un travail inachevé sur Azeroth. Quand il proposa avec le Clan Mâche-les-os d'aller sur Azeroth, de vaincre là où les autres avaient échoué, son clan fut détruit par Ner'zhul, qui n'approuvait guère cette suggestion.

On peut néanmoins trouver un Bastion des Sire-Tonnerre dans Les Tranchantes en Outreterre, une base de la Horde. Le clan semble au bord de la destruction et ne cherche que la vengeance envers les Ogres et aider les esprits des morts.

Histoire

L'apparition du clan (800 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quand les ogres chassèrent les gronns et les ogrons avant de fonder l'empire gorien, ils mirent involontairement fin à deux des plus grandes menaces qui pesaient sur les orcs, jusque-là habitués à vivre dans des grottes sous Gorgrond. Ils commencèrent alors à coloniser la surface et à n'installer un peu partout sur Draenor. Ceux qui migrèrent vers les plaines gelées de la crête de Givrefeu se regroupèrent en trois clans aujourd'hui connus comme les Loup-de-givre, les Griffe-blanche et les Sire-tonnerre et adoptèrent des coutumes bien distinctes.

En effet, alors que les Loup-de-givre et les Griffe-blanche cherchaient à s'adapter à leur environnement, notamment en chassant aux côtés des loups natifs de la région avec qui ils se lièrent d'amitié, les Sire-tonnerre cherchèrent au contraire à dominer le pays en chassant les plus gros créatures qui y vivaient comme les gronns. De ce fait, une seule proie pouvait à elle seule suffire à nourrir les orcs pendant des semaines, mais le moindre échec se répercutait sur le clan par des périodes de disette.[1]


L'ascension de la Horde

L'ascension de Fenris et la guerre contre les ogres (11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Avant que la Légion ardente ne commence à corrompre les orcs, le clan Loup-de-givre était dirigé par Garad qui enseigna ses valeurs et ses principes à ses trois fils, Durotan, Ga'nar et Fenris. Mais contrairement à Durotan et Ga'nar, Fenris n’adhéra pas aux idéaux de son père. Il avait une mentalité bien plus proche des Sire-tonnerre, plaçant les actes de bravoures et de valeur avant toute autre chose et de ce fait, il abandonna les Loup-de-givre pour rejoindre les Sire-tonnerre dont il finit par en devenir le chef de clan.[2]

En parallèle, les ogres du bastion de Flèchelame dirigés par l'imperator Kelgrok cherchèrent à renforcer leur emprise sur la région. Ils gonflèrent les rangs de leurs armées en enrôlant les mok'nathals, une race hybride mi-orc et mi-ogre qu'ils avaient crée, et grâce à leur nouvelle armée, les ogres prirent le contrôle de territoires orcs riches en ressources. En réponse, Garad demanda à tous les clans de la région de s'unir, mais les Sire-tonnerre rejetèrent l'appel à l'unité du chef Loup-de-givre et décidèrent de mener cette guerre à leur manière. Ainsi, le clan organisa des attaques contre les villes ogres pendant la nuit, éliminant tous les ogres sans distinction. Ces sanglantes escarmouches prirent finalement fin quand les Loup-de-givre et les Griffe-blanche, soutenus par les mok'nathals eux-mêmes, chassèrent les ogres de la région suite à la prise de leur forteresse et la mort de leur dirigeant.[3]


La naissance de la Horde (8 à 3 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Quelques années plus tard, alors que toute la race orque subissait de plein fouet les troubles élémentaires et de la peste rouge causées par Gul'dan, Fenris et les Sire-tonnerre, au même titre que tous les autres clans orcs, furent convoqués à Oshu'gun par Ner'zhul, le chef du clan Ombrelune. Là-bas, lui et son apprenti, qui était nul autre que Gul'dan, les avertirent que les draeneï souhaitaient exterminer les orcs car ils seraient responsables des troubles élémentaires, de la peste rouge, et plus tard de la destruction du principal village du clan Vent-de-lames. Finalement, après une soirée riche en discussions, les Sire-tonnerre acceptèrent de s'allier aux autres clans orcs pour former la Horde.[4]

L'union des clans eut finalement lieu, suivie peu de temps après par le déclenchement de la guerre contre les draeneï mais contrairement à ces derniers, les orcs manquaient cruellement de coordination. Afin de contrer le problème, Gul'dan aida Main-noire, le chef du clan Rochenoire, à devenir le premier chef de guerre de la Horde. Sous sa houlette, les armées orques furent réorganisées et un rôle spécifique fut attribué à chaque clan orc. De par la petite taille de leur groupe et leur mobilité, les Sire-tonnerre intégrèrent les rangs des éclaireurs, des pillards et des troupes auxiliaires capables de se déplacer rapidement d'une région du monde à une autre.[5] Plus tard, sur ordre de Main-noire, et y voyant une occasion de renforcer la puissance de son clan, Fenris autorisa les démonistes à utiliser la magie gangrenée pour conférer à des adolescents Sire-tonnerre la puissance et la rage d'adultes.[6]

Quelques temps plus tard, suite à la prise du temple de Karabor, les Sire-tonnerre et les autres clans orcs furent convoqués par le chef de guerre au nord de la jungle de Tanaan, au sommet d'une montagne aujourd'hui connue comme le trône de Kil'jaeden où ils burent le sang de Mannoroth. Le soir-même, Fenris et ses guerriers marchèrent sur Shattrath aux côtés de la Horde et quelques jours plus tard, ils participèrent à la destruction de la cité draeneï.[7]


L'extermination des briseurs (2 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Après la victoire de la Horde sur les draeneï, Main-noire chargea les clans Sire-tonnerre, Loup-de-givre et Griffe-blanche d'exterminer les magnarons, les gronns, les ogrons et les ogres qui n'avaient pas juré allégeance à la Horde. Ne voyant aucun honneur à traquer les briseurs et les ogres, les clans Loup-de-givre et Griffe-blanche retinrent la plupart de leurs guerriers, mais Fenris et les siens acceptèrent avec joie d'éradiquer leurs anciens ennemis. Ils massacrèrent les briseurs, parvenant même à totalement éradiquer les magnarons et les ogrons de la surface de Draenor. Mais un petit groupe de gronns et d'ogres de Gorgrond menés par Gruul, un géant s'étant distingué de ses congénères par sa force et sa ruse, parvint à échapper aux assauts de la Horde. Les survivants repoussèrent les Sire-tonnerre depuis leur repaire isolé dans les montagnes et les pertes de son clan furent si élevées que Fenris finit par renoncer à ses attaques.[8]


Les deux premières guerres et l'invasion de Draenor

La folie du clan (De 2 ans avant à 8 après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Malgré le contrôle absolu de Draenor, l'emploi de la magie gangrenée tua lentement toute la faune et la flore de Draenor, privant la Horde de ressources vitales. La faim ne tarda pas à gagner les orcs, attisant d'avantage leur furie sanguinaire. De ce fait, les clans Sire-tonnerre, Chanteguerre, Main-brisée, Crâne-ricanant et Mâche-les-os finirent par complètement sombrer dans la folie et dans l'espoir de préserver les forces de la Horde, Main-noire les bannit dans les régions les plus reculées de la péninsule des Flammes infernales où ils s'entretuèrent durant la prochaine décennie.[9]

Suite à la fin de la Première guerre avec la victoire de la Horde sur le royaume de Hurlevent, son nouveau chef de guerre, Orgrim Marteau-du-destin, envoya des messagers sur Draenor demander aux autres clans de les rejoindre, mais seul une poignée de guerriers doués et disciplinés rallièrent la Horde sur Azeroth tandis que les autres orcs continuaient de s'entretuer.[10] Les années passèrent et malgré les lourdes pertes que subissaient les cinq clans, leur soif de sang ne s'atteignit pas pour autant. Par ailleurs, quand la nouvelle de la fermeture de la Porte des Ténèbres et de la défaite de la Horde face à l'Alliance de Lordaeron à la fin de la Seconde guerre atteignit Draenor, les orcs s'enfoncèrent d'avantage dans le chaos.[11]


La récupération du sceptre de Sargeras (8 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Mais pendant l'après-guerre, Ner'zhul et Teron Fielsang se mirent en tête de fuir Draenor en utilisant des artéfacts de pouvoir présents sur Azeroth afin d'ouvrir des portes dimensionnelles vers d'autres mondes. Désireux de se battre, les Sire-tonnerre et les autres clans orcs qui étaient restés sur Draenor acceptèrent rapidement de s'allier au vieux chef Ombrelune pour former la Horde de Draenor.[12] En utilisant la puissance du crâne de Gul'dan, Ner'zhul rouvrit la Porte des Ténèbres et peu après, menée par Grommash Hurlenfer, une armée composée des clans Sire-tonnerre, Chanteguerre, Main-brisée et Crâne-ricanant envahit les terres Foudroyées avant d'être rejoints par Fielsang et ses chevaliers de la mort. Peu après avoir franchi le portail, les orcs tombèrent sur Kilrogg Œil-mort et le clan Orbite-sanglante qui les informèrent de ce qu'il s'était passé sur Azeroth après la Seconde guerre avant de rentrer sur Draenor.

Peu après, la Horde de Draenor se sépara en deux groupes. Tandis que les troupes de Grommash attiraient l'attention sur eux, un plus petit groupe mené par Fielsang et Fenris Frère-Loup partait à la recherche des artéfacts de pouvoir. Au départ, les forces de la Horde présentes dans les terres Foudroyées dominaient la région au point de parvenir à décimer une armée menée par Danath Trollemort et à assiéger la forteresse de Rempart-du-Néant. Mais au fil des jours, les orcs furent progressivement repoussés par les renforts de l'Alliance menés par Turalyon. Ils parvinrent cependant à tenir leurs positions jusqu'au retour de Fenris et de Fielsang.[13]

Le groupe se rendit tout d'abord au mont Rochenoire dans l'espoir que Dal'rend Main-noire et Maim Main-noire leur offrent des dragons rouges pour raccourcir le voyage, mais ces derniers refusèrent car ils estimaient que Ner'zhul était un lâche et un usurpateur. Mais peu après avoir quitté les lieux, les orcs rencontrèrent Aile de mort qui leur offrit des dragons noirs ainsi que l'emplacement précis des artéfacts de pouvoir si en échange, la Horde acceptait de transporter ses œufs jusqu'en Draenor. Fielsang répartit alors ses forces en trois groupes et Fenris prit la tête de celui chargé de récupérer le sceptre de Sargeras dans la tombe de Sargeras, située à proximité des Îles brisées.[14]

Les dragons noirs ne pouvant couvrir une telle distance en vol, le groupe se tourna vers le port de Menethil et chercha à profiter de l'effet de surprise pour voler quelques navires, mais cette approche fut sabotée. En effet, l'ancien assassin du conseil des ombres, Garona, eut vent de l'intention du groupe et parvint discrètement à prévenir la garnison du port. Après de sanglants combats, les orcs parvinrent tant bien que mal à voler quelques navires et à voguer en direction des îles brisées tandis que les dragons couvraient leur fuite. Après un long voyage, Fenris et ses guerriers atteignirent la tombe pour se rendre compte que l'endroit grouillait de démons. Au prix de lourdes pertes, Fenris et les quelques survivants du groupe parvinrent finalement à récupérer le bâton et à prendre la fuite. Ils rentrèrent par la suite en Draenor où ils remirent le sceptre à Ner'zhul.[15]


La campagne en Outreterre (27 ans après l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
On ignore ce qu'il advint de Fenris et son clan pendant l'invasion et la fracture de Draenor, mais il semblerait que les Sire-tonnerre y aient survécu puisque peu après le début de la campagne en Outreterre, on les retrouve dans la région des Tranchantes aux côtés de Rexxar où ils luttent contre les menaces environnantes. Pendant son périple dans la région, un aventurier de la Horde aide une dénommée Rokgah Poigne-sang à rassembler des artéfacts Sire-tonnerre éparpillées dans le bastion de Flèchelame[16] et dans l'avant-poste de la Masse-Sanglante.[17] Une fois cette tâche achevée, l'esprit de Garm Frère-Loup, le dernier chef du clan Sire-tonnerre, apparait devant l'aventurier avant de lui indiquer l'emplacement du village des mok'nathals.[18]


Culture

Contrairement aux autres clans orcs vivant dans la crête de Givrefeu, les Sire-tonnerre vivaient de la chasse aux gros gibiers et aux gronns à l'aide de puissantes bêtes montées et d'attaques coordonnées. Une seule proie suffisait à nourrir tout le monde pendant plusieurs semaines, mais le moindre échec se traduisait par des temps difficiles pour les Sire-tonnerre.[1] Le nom du clan lui-même est représentatif de la réputation de chasseurs de grands gibiers qu'avaient acquis ses membres car il tire ses origines d'un ancien chef dont on raconte qu'il aurait tué à lui seul un puissant gronn au sommet du Pic-Tonnerre.[19]


Références

  1. 1,0 et 1,1 World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 2 : Les enfants de pierre : Formation des clans orcs : Page 39
  2. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Un âge de légendes : Page 66
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : L'ascension des mok'nathals : Pages 66 et 67
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La création de la Horde : Pages 73 et 74
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les tambours de guerre : Pages 82 et 83
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le prix de la magie gangrenée : Page 83
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Les chaîne de la servitude : Pages 89 à 91
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 1 : Le destin de Draenor : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : La fouille de Draenor : Pages 97 et 98
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 3 : L'ascension de la Horde : Le long silence : Pages 99 et 100
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 4 : La Première guerre : La recherche du conseil des ombres : Page 138
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 5 : La Seconde guerre : La séparation de la Horde : Page 175
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La reconstitution de la Horde : Pages 182 et 183
  13. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : La réouverture de la Porte des Ténèbres : Page 185
  14. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Le livre de Medivh : Page 186
  15. World of Warcraft - Chroniques (volume 2) : Partie 2 : La Horde et l'Alliance : Chapitre 6 : Au-delà de la Porte des Ténèbres : Le sceptre de Sargeras : Pages 188 et 189
  16. Quête : Artéfacts du clan Sire-tonnerre
  17. Quête : La Pointe du tonnerre
  18. Quête : Les esprits entendent des voix...
  19. Collier en dents de gronn

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.