Wikia

Wiki Warcraft

Edwin VanCleef

3 885pages sur
ce wikia
Commentaires3

"Personne ne défie impunément la confrérie !"

"La Maison des nobles... non, le royaume de Hurlevent entier doit payer pour leurs crimes contre la guilde des Maçons." - Edwin VanCleef


Boss
Edwin VanCleef
Image de Edwin VanCleef
Titre
<Caïd Défias>
Sexe
Masculin
Race
Humain
Classe Voleur
affiliation
Ancienne(s) affiliation(s) Guilde des Maçons
Occupation Chef de la Confrérie Défias
occupation(s) précédente Chef de la guilde des Maçon
Localisation
Statut Mort
Parenté Vanessa VanCleef (fille)
Mentor(s) Mathias Shaw [1]
Edwin VanCleef est un humain, à l’origine chef de la Guilde des Maçons. Après la première guerre, il reconstruisit avec les siens Hurlevent, alors saccagé par la horde. Cependant, les Nobles refusèrent de payer leurs travaux. A la suite de quoi, Edwin fonda la Confrérie Défias avec bon nombre de ses anciens compagnons dans le but de se venger de Hurlevent et fut considéré comme l'une des plus grandes menaces du royaume jusqu'à ce qu'il soit tué par des aventuriers de l'Alliance

Histoire Modifier

La Reconstruction de HurleventModifier

Logo novel.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Dans sa jeunesse Edwin était un ami proche de Mathias Shaw qui lui enseigna les techniques d'assassin qu'il utilisait.[2]

Il devint le chef de la Guilde des Maçons, élu par les siens. Il est l'un des architecte a l'origine de la reconstruction de Hurlevent suite au déferlement de la horde lors de la première guerre. Il a également dirigé la construction de Rempart-du-Néant, une forteresse chargée de veiller sur la porte des ténèbres.[3] Après avoir achevé la reconstruction de Hurlevent, la Chambre des Nobles alors sous l'influence de Katrana Prestor refusa de payer la somme demandée, leur proposant un maigre salaire au vue des travaux effectué. Edwin exigea la globalité de leur dû avec insistance. En réponse, les nobles ordonnèrent  la dissolution de la Guilde des Maçons ce qui enragea VanCleef. Une émeute éclata alors dans la cité, répandant le chaos et la confusion dans les rues. C'est dans cette dernière que Tiffin Wrynn, Jeune Reine et Femme de Varian trouva la mort sauvagement assassinée. Suite à cela, Edwin et le reste de la Guilde des Maçons fuirent  hors du royaume et formèrent la Confrérie Défias.[4][2]

La Confrérie DéfiasModifier

World of Warcraft Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.

Après sa fuite de Hurlevent avec ce qu'il restait de la Guilde des Maçons, il créa la Confrérie Défias dont l'unique but était de se venger. Edwin ne tenait pas seulement les nobles comme responsables, mais tout le royaume. Les défias profitèrent du manque de protection dans la Marche de l'ouest et assassinèrent les fermiers de Ruisselune pour s'accaparer ses mines d’or.[4]

Ces dernières, plus connues sous le nom de Mortemines, devinrent le fief de la Confrérie Défias, et grâce à ses ressources Edwin élabora un plan de représailles à l'encontre de Hurlevent. Son plan était simple : construire à l'abri des regards un énorme cuirassé de guerre, une véritable forteresse sur l'eau pour assiéger la capitale. N’ayant aucune notion de navigation en tant qu'ancien maçon, Edwin conclut un accord avec la voile sanglante : le Capitaine Vertepeau conduirait son navire pour lui. Il recruta également d’autres personnes expertes dans leur domaine, comme Sneed et son déchiqueteur véritable scierie sur pattes ou Gilnid expert dans la création d’armes dont il respectait totalement les travaux.

Tout semblait se dérouler comme prévu mais l'Alliance apprit les intentions de Edwin et sur la demande du chef de la milice populaire, Gryan Roidemantel, une escouade d'aventuriers fût envoyée mettre un terme à ses agissements.Ainsi, Edwin VanCleef mourut, tué par des aventuriers de l'Alliance. Et Gryan Roidemantel pensait en avoir fini avec la Confrérie Défias.[5]

Legends: Le pirate de la voile sanglante Modifier

WoW-manga-logo.png Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux manga.


D'après le récit de James Blackridge à Kira Songshine, le Capitaine Jerias Bloodvein Mort-vivant et membre de la Voile Sanglante, cherchait à se venger de Edwin VanCleef. Le Chef des Défias aurait dupé Bloodvein en lui volant son butin, la femme qu'il convoitait et l'aurait finalement tué par précaution.[6]

Note : Quand on replace le récit dans le contexte où Blackridge cherche a impressionner Songshine dont il est amoureux depuis son enfance, son histoire peut probablement être exagéré voir fabulé. De plus cette histoire est particulièrement étrange car VanCleef et les pirates de la Voile sanglante avait un projet commun.

CataclysmeModifier

Cataclysm.png Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.


Un aventurier de l'Alliance en quête de réponse eu une vision de la mort d'Edwin et sa fille Vanessa qui était cachée apparaitre pour pleurer la perte de son père.[5] Bien des années plus tard, elle refonda la Confrérie Défias dans le but de terminer l'œuvre de son regretté père, tué cinq ans auparavant.

NotesModifier

  • Il a une carte de qualité Légendaire à son effigie dans le jeu Hearthstone.
  • Il est également l'un des "souvenirs" qu'utilise le Confesseur d'argent Paletress lors de l'épreuve des champions en Norfendre.
  • Pour le 11eme anniversaire de World of Warcraft un objet permettant de prendre l'apparence de VanCleef fut disponible.[7]
  • VanCleef à certainement était inspiré de Lee Van Cleef un acteur habitué au rôle de méchant.
  • Retiré du jeu au Patch 4.03a

Jeu de rôle Modifier

RPG-inline.png Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.

DescriptionModifier

Edwin VanCleef est le plus grand architecte humain et leader incontesté de la Confrérie Défias. Petit, de nature nerveuse et le regard fuyant, il porte des vêtements transpirants la sueur et tachés d'huile typique d'un ouvrier, un manteau court et d'épais gants en cuir. D'une apparence commune, il aurait très bien pu passer inaperçu si ce n'est qu'un bandana rouge impeccable entoure son cou. Malgré son apparence débraillée, son regard trahit sa malice. Il porte toujours une dague partiellement dissimulé sous une gaine de bras. On peux lire sur son visage la fatigue et qu’il ne mange pas à sa faim. Il n'est plus la personne emplie de charisme qu'il avait été, la vengeance le ronge petit à petit. Edwin utilise à son avantage son apparence qui laisse croire à beaucoup qu'il est plutôt faiblard. Il profite de cela pour frapper quand l'ennemi baisse sa garde, n'hésitant pas à fuir temporairement dans les ombres pour réapparaître quelque instants plus tard dans l'angle mort de sa victime. Préférant frapper le premier, VanCleef utilise un arc pour atteindre ses ennemis à distance puis, se cache attendant que ses cibles viennent au plus près. Lorsque ses derniers arrivent pour le débusquer, il jaillis de nulle part sans bruit dans une attaque des plus féroces en tentant d'estropier grièvement ou même si possible de tuer sur le coup ses cibles préférant en premier lieu, les moins protégées.[8][9]

Jeunesse et expulsion de HurleventModifier

Edwin VanCleef était un "Marcheur des Toit" spécialiste dans la désactivation de pièges et défense mécaniques. Pourtant, lorsque la horde détruisit la ville il fût appelé pour ses compétence de bâtisseur qu'il avait hérité de son père, maître tailleur de pierres, en travaillant avec lui plus jeune. Il fut l'un des premiers à répondre favorablement et mettre ses talents au service de la reconstruction de Hurlevent.

La tache fût compliquée mais avec le génie d'Edwin comme maître d’œuvre, les travaux furent achevés facilement et en moins de dix années. Les Maîtres tailleurs de pierres y compris VanCleef se virent offrir des postes au sein du gouvernement contre leur silence mais Edwin n'était pas de ceux qui trahissaient ses ouvriers. Crachant sur ces édifices qu'il avait contribué à élever, il jura de faire payer la ville d'une manière ou d'une autre. Peu de temps après, sous l'influence d’Edwin, les travailleurs se révoltèrent dans Hurlevent et plusieurs personnes trouvèrent la mort. VanCleef ainsi que d'autres artisans furent les premiers jetés en dehors de la ville. Il regroupa ces artisans et chaudronniers laissés sans le sous dans la boue bordant les murailles de Hurlevent et les entraîna pour devenir la Confrérie Défias.[8][9]

Les débuts de la ConfrérieModifier

Edwin entraîna ses anciens ouvriers au combat à partir des techniques que lui avait appris dans sa jeunesse les voleurs de la ville. Ensemble ils s'adaptèrent à la dure vie de malandrin, se perfectionnant dans leur capacité à tendre des embuscades aux voyageurs. Lorsque les troupes de Hurlevent commencèrent à réagir, Edwin perfectionna ses Défias dans l'art des pièges.

Vancleef, se mit à durcir le mouvement, utilisant des technique plus brutales : les marchand qui commerçait avec Hurlevent étaient pillés, les fermes qui approvisionnaient  la ville était rasées ou infestées par des Golems de récolte. Edwin essoufflait chaque jour un peu plus la capitale et utilisait ses butins pour payer les mercenaires qu'il engageait. Certains de ses hommes furent capturés mais VanCleef en tira avantage, une rébellion éclata au sein même des murs de Hurlevent. La capitale et ses quartiers furent pris au dépourvu par ce siège inattendu mais l'affaire fut étouffée.

Dans sa recherche d'un lieu à l'abri des regards qui allait servir de chantier, Edwin traversa toute la Marche de l'ouest pour finir par investir les Mortemines. Quand les différents laboratoires furent achevés, Edwin recruta des brigands et séquestra les Gobelins de la Marche de l’ouest. Tous les parias, criminels, mercenaires, laissés pour compte et autres malandrins le rejoignirent et, soutenu par son succès, les baptisa  la Confrérie Défias. Ainsi naquit la Confrérie, instrument de vengeance d’Edwin. Lui et ses subordonnés préféraient utiliser un large éventail de compétences plutôt que celles d'un soldat pur.

Plus tard, la confrérie défias tenta de prendre le contrôle de la Forêt d'Elwynn, mais elle échoua.[8][9]

Après la Troisième guerreModifier

Pendant presque 20 ans, il ne quitta que très rarement les Mortemines. Mais eut connaissance de tout ce qui se passait en Azeroth et particulièrement quand la confrérie était impliquée. Les rumeurs disaient que ces dernières années, il s'était tourné de manière fervente vers l'utilisation de haute technologie pour défaire Hurlevent. Dans les Mortemines situées sous les ruines du village de Ruisselune affilié à l’Alliance, VanCleef avait mis la main sur l'épave d'un Mastodonte, navire de guerre hautement blindé de construction Ogre datant de la première guerre dont il entreprit la restauration.[8][9]

GalerieModifier

Références Modifier

  1. Rapport de Shaw
  2. 2,0 et 2,1 Rapport de Shaw
  3. Roman: Au-delà de la Porte des Ténèbres
  4. 4,0 et 4,1 Rapport sur les Défias
  5. 5,0 et 5,1 Quête: Une vision du passé
  6. Manga: Legends Volume 4 - Le pirate de la voile sanglante
  7. http://fr.wowhead.com/item=128510/costume-exquis-edwin-vancleef
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 Warcraft The rôle playing game: Lands of conflicts
  9. 9,0, 9,1, 9,2 et 9,3 Warcraft The role playing game: Dark Factions