FANDOM


Attention ! Les lignes écrites ci-dessous relèvent d'un fait humoristique, s'étant déroulé le 1er avril 2013 dans la communauté francophone de World of Warcraft. Il s'agit donc d'une fausse extension.

Fury of the Abyss (FotA) est le nom de la cinquième extension de World of Warcraft, mais s'avère être avant tout un gigantesque poisson d'avril de la part de plusieurs fansites de la communauté francophone du jeu. Son nom, Fury of the Abyss, peut se traduire par "Furie des Abysses".

Histoire

Après la fin des évènements de Mists of Pandaria, une période de calme méfiant s’installe entre l'Alliance et la Horde. C’est ce moment que choisissent les Dieux très anciens pour prendre leur revanche. Depuis les profonds abysses, la Reine Azshara et ses nagas passeront donc à l’action pour accomplir la volonté des divinités maléfiques. Ils seront épaulés par les sans-visages ainsi que de nouveaux alliés : les trolls Zandalari, désespérés après la destruction de leur pays pendant le Cataclysme et leur échec en Pandarie.

L’action de cette nouvelle extension prendra donc place dans la grande mer qui sépare les Royaumes de l'Est et Kalimdor. Les joueurs pourront découvrir de nouvelles zones comme Kul'Tiras, Zandalar, Tel'Abim, Kezan, ou encore Suramar. Les zones côtières ne seront pas non plus épargnées puisque des raids réguliers des nagas et leurs alliés auront lieu sur les littoraux d’Azeroth. L’histoire de l’extension mènera les joueurs dans les abysses de la grande mer, dans les rues de Zandalar, aux îles brisées ou au cœur de la capitale des nagas pour un affrontement final épique. Azshara, l’ancienne souveraine des Elfes de la nuit devenue la reine des nagas sera le dernier boss de l’extension, dans le dernier titre de raid de « Fury of the Abyss ».

Les nouveautés annoncées

Comme toute extension, FotA apportera son lot de nouveautés. Hormis la traditionnelle montée de niveaux, qui portera le level maximal à 95 cette fois, et qui donnera aux classes un nouveau sort (mais pas de nouveaux talents), d’autres éléments inédits viendront enrichir le monde de Warcraft.

Nouvelle race neutre jouable : les Nagas

Une quatorzième race fera son apparition dans WoW, il s’agit des nagas. Ces derniers ne sont pas inconnus des joueurs qui les connaissent depuis Vanilla et même Warcraft III. Toutefois, ces nagas-là ne seront pas ceux d’Azshara, mais une faction indépendante qui aura gagné en indépendance après avoir vécu des siècles dans les Grottes de Golganneth. Ce lieu est un complexe aquatique qui abrite de nombreuses installations des Titans, qui auront permis à ces nagas d’être indépendants et de disposer d’un grand pouvoir.

Toutefois, attiré par la puissance des artefacts titans, les forces d’Azshara auront attaqué les Nagas de Golganneth qui s’allieront donc avec l’Alliance ou la Horde, selon la préférence des joueurs. Cette race sera une race héroïque, et commencera à niveau élevé, au level 80, afin que les joueurs ressentent mieux la puissance de cette nouvelle race gorgée du pouvoir des titans. En outre, les nagas auront accès à plusieurs classes : Chaman, Chasseur, Guerrier, Mage, Prêtre et surtout… Aquamancien.

Nouvelle classe : l'Aquamancien

Une douzième classe vient donc rejoindre celles déjà existante dans World of Warcraft, il s’agit de l’Aquamancien. C’est une classe dont le gameplay est à la croisée de celui du Chaman, du Mage et des classes à familiers. Cette nouvelle classe, qui sera sûrement surpuissante comme les DK et les Moines en leur temps, pourra jouer les trois rôles : DPS, Soins et tank.

La spé tank sera plutôt originale, puisque le tanking se fera via un pet au lieu que le joueur ne tank lui-même les ennemis directement. C’est un élémentaire d’eau, qui remplira ce rôle, mais ceci ne concerne que les environnements habituels, car, lorsque le joueur sera placé dans des environnements aquatiques, la forme du pet sera différente. Malheureusement il ne nous a pas été donné l’opportunité de savoir à quoi cette deuxième forme ressemblera, comme elle est « beaucoup trop cool pour être montrée » selon Blizzard. La spé heal, quant à elle sera un peu semblable, puisque les soins s’effectueront par le biais de plusieurs mini-pets qui porteront assistance aux joueurs.

Nouvelle profession secondaire : le Runecrafting

Un nouveau métier secondaire viendra enrichir les autres professions avec Fury of the Abyss : le runecrafting (l'artisanat de runes). Il sera un mélange entre les runes de Diablo III et la quête épique du Démoniste au patch 5.2. Le Runecrafting permettra en effet de modifier les visuels des sorts et leurs aspects, comme l’effet de feu vert gangrené pour les Démonistes. Une des conséquences de l’apparition de ce métier est d’ailleurs la fin des quêtes de classe, qui auraient été trop longues à mettre en place. À l’avenir, les joueurs pourront donc personnaliser leur classe comme ils l’entendent grâce au levelling de ce métier.

Celui-ci se fera avec un objet spécial qui permettra d’absorber la puissance des monstres ou des boss (la ressource du runecrafting) afin de progresser et de débloquer de nouveaux visuels ou effets. Les nouveaux sorts devront être débloqués un à un, sachant que pour chaque compétence il existera plusieurs variantes. Par exemple, les Chamans pourront associer graphiquement leurs sorts à un des éléments (eau, terre, air, feu) ; les prêtres pourront avoir des sorts avec des visuels évoquant uniquement le sacré ou l’ombre, et les Mages pourraient même avoir des sorts à associer à la troisième touche de leur clavier.

Nouvelles fonctionnalités

De nouvelles fonctionnalités feront leur arrivée avec Fury of the Abyss et elles devraient plaire à beaucoup d’entre vous.

La teinture d’armures

Vous en aviez marre de votre set T11 qui jurait abominablement avec la couleur de votre T14 ? Alors bonne nouvelle puisque Blizzard a décidé que les joueurs pourront changer la couleur des armures et des armes des sets d’objets passés et à venir. Cette nouvelle fonctionnalité se fera auprès de nos amis les PNJs Éthériens dans les capitales.

Le bateau de guilde

Les guildes auront le droit à cette nouveauté de taille. Une fois les ressources réunies pour le débloquer, il remplira le rôle d’une mini-capitale qui pourra être déplacée. Sur place, de nombreuses commodités faciliteront la vie des joueurs, comme ce que l’on peut trouver dans les sanctuaires de faction à MoP. Ce ne sera pas tout ce qui attendra les guildes, puisque cinq nouveaux niveaux de guilde s’ajouteront aux autres, avec des talents qui n’ont pas encore été précisés.

Nouvelles zones

La géographie d’Azeroth sera une nouvelle fois enrichie avec de nouvelles terres venant compléter les étendues émergées déjà présentes. Pour Fury of the Abyss, il n’y aura pas de nouveau continent comme la Pandarie (ce serait difficile à expliquer du point de vue de l’histoire). Ces nouvelles « régions » se trouveront autour du Maelström, formant une « zone » unique où l’on trouvera Vashj'ir, le Maelström, Tol Barad, Kezan et les Îles brisées. Toutes ces zones déjà existantes seront rejointes par six nouvelles zones, et formeront une instance unique comme le sont les Royaumes de l'Est ou Kalimdor. Les joueurs pourront voyager grâce à un service de liaisons maritimes en tous genres, en monture aquatique ou en monture volante.

Cavernes de Golganneth

Ce sera une zone de « bas » niveau puisqu’elle sera le point de départ des Nagas neutres. C’est un ancien complexe titan (comme Uldaman, Ulduar, le Cratère d'Un'Goro ou le Bassin de Sholazar). Il s’est retrouvé sous les eaux suite à la grande fracture provoquée par l’effondrement du Puits d'éternité. Les cavernes subiront l’assaut des nagas d’Azshara, et les joueurs de cette nouvelle race finiront au terme de l’invasion par choisir de rejoindre l’Alliance ou la Horde.

Kul'Tiras (90-92)

L’une des sept nations humaines de Warcraft II fait enfin son retour dans un jeu Warcraft. Cette île humaine se situe au large des Royaumes de l'Est. Cette cité-état est dirigée par le frère de Jaina Portvaillant, le Seigneur Amiral Tandred Portvaillant, depuis sa capitale, Boralus. Elle est attaquée par les nagas, et l’Alliance et la Horde devront lui venir en aide.

Kezan et Terremine (91-93)

Les joueurs pourront enfin découvrir entièrement l’île des Gobelins et leur capitale. Regorgeant de richesses et plaque tournante de nombreuses marchandises, la base des cartels gobelins sera attaquée par les trolls à l’aide de monstres marins. Comme seule une petite partie était visible à Cataclysm, la zone de départ des Gobelins de la Horde sera donc agrandie et complétée pour le contenu de haut niveau.

Tel'Abim (92-94)

Jusqu’ici Tel'Abim était connue des joueurs de WoW pour ses bananes. Maintenant, les aventuriers qui s’y aventureront pourront découvrir un lieu occupé militairement par les nagas et les trolls qui s’en servent de base d’opérations pour attaquer leurs objectifs stratégiques.

Zandalar (93-95)

Les joueurs de WoW de la première heure risquent de verser une larme, puisque Fury of the Abyss sera la dernière campagne militaire contre les trolls. Les héros d’Azeroth pénètreront enfin sur l’île des trolls zandalari et dans leur capitale : Zul'Dazar, ou plutôt ce qu’il en reste, après les destructions provoquées par le Cataclysme. Ils y déferont une bonne fois pour toutes les forces zandalaries dans un futur raid qui sera accessible dans un prochain patch de contenu.

Suramar (95)

Suramar sera la première partie des Îles brisées que les joueurs pourront découvrir dans Fury of the Abyss. L’ancienne cité elfe de la nuit où ont grandi Malfurion, Illidan et Tyrande a été ramenée à la surface des eaux par Gul'dan il y a plusieurs années. Cette dernière zone sera dédiée aux quêtes journalières à l’image de la Vallée de l'Éternel printemps. Les joueurs y combattront les troupes nagas et les forces des Dieux très anciens dans plusieurs séries de quêtes journalières.

Comme à chaque extension, plusieurs nouvelles instances seront de la partie pour Fury of the Abyss : un nouveau cru de donjons et de raids attendront donc les joueurs.

Trois nouveaux raids

Maintenant que le rythme de sortie des patchs est réglé comme du papier à musique, et que Blizzard a un planning bien arrêté sur les sorties des extensions et des mises à jour, nous connaissons dans les grandes lignes les futurs paliers de raid qui seront accessibles dans FotA : les T17, T18 et T19.

La gueule des abysses

L’endroit devait être à la base un donjon 5 joueurs au patch 5.2 où les joueurs allaient délivrer Neptulon que les nagas avaient enlevé pour s’emparer de son pouvoir. Finalement Blizzard l’a annulé comme le travail nécessaire était trop important sur le patch des Terres de Feu. Il arrivera finalement avec Fury of the Abyss, et deviendra un raid qui nous confrontera à une dizaine de boss, et dont la dernière rencontre nous opposera à Lestharia Vashj, la mère de Dame Vashj. Sauvetage de Neptulon oblige, la gueule des Abysses signera le retour de la réputation des Hydraxiens.

Les Ruines de Zandalar

Le raid du T18 arrivera au patch 6.2. Nous nous opposerons une dernière fois aux Trolls zandalari en défiant ce qu’il reste de leur puissance, et en mettant fin au règne de Rastakhan, leur roi.

Nazjatar

La capitale des nagas sera le théâtre du dernier tier PvE de Fury of the Abyss (T19). Cette fois-ci on y affrontera la reine Azshara, peut-être dans son palais, et sûrement aidée par les forces des Dieux Très Anciens.

Enfin, deux nouveaux world boss seront de la partie, sans que l’on en sache plus pour le moment.

Huit nouveaux donjons

Suivant le schéma des précédentes extensions, de nouveaux donjons seront accessibles. Disponible en mode normal, héroïque ou défi, et au nombre de huit, ils vous plongeront dans de nouveaux lieux, et vous ramèneront dans d’anciennes instances déjà connues.

Chantier naval de Kul'Tiras

Comme son nom l’indique, il s’agit du lieu de construction des navires de la cité-état humaine. Attaqué depuis la mer par des nagas et des monstres marins, les forces de l’Alliance et de la Horde devront le défendre afin de disposer des bateaux de la puissance maritime.

Banque de Terremine

La banque de la capitale gobeline sera attaquée par des nagas et des trolls venus en piller les richesses. Le gameplay original de ce donjon est inspiré du scénario du trésor du Roi tonnerre : les joueurs devront s’emparer du maximum de richesse possible dans un temps donné.

Tombe de Sargeras

Cette nouvelle instance sera accessible dans les Grottes du Temps et proposera aux joueurs de revivre la troisième mission des Elfes de la Nuit de Warcraft III. Vous devrez retrouver Illidan en compagnie de Maïev Chantelombre, en affrontant des nagas et en évitant la destruction de la tombe.

Temple de Zul'dazar

Le quatrième donjon de FotA est situé sur l’île de Zandalar. Acculés dans leurs derniers retranchements, les trolls zandalari ont décidé de sacrifier leurs dieux pour gagner plus de puissance. Vous devrez donc empêcher les différents rituels avant qu’il ne soit trop tard.

Siège de Suramar

L’ancienne cité elfe de la nuit abrite un camp de Kul'Tiras qui est assiégé par les des trolls et des nagas. Ce sera une instance de type siège / déferlement comme Rajaxx à AQ 20 ou le siège du temple de Niuzao dans MoP.

Hache-Tripes

L’ancienne cité elfique d’Eldre'Thalas a été revue et corrigée par Blizzard qui la met au goût du jour comme les Mortemines, Ombrecroc, Scholomance ou le Monastère écarlate. L’instance ne fera plus que deux ailes.

Stratholme

Comme Hache-Tripes, Stratholme est revue et corrigée par Blizzard qui la met au goût du jour.

Joueur contre Joueur

Sur le joueur contre joueur, on en sait encore peu pour le moment, d’autant que les derniers bouleversements avec la 5.3 ont déjà amené leur lot de nouveauté. D’ores et déjà on a appris les choses suivantes :

Nouveau champ de bataille

Un nouveau champ de bataille aquatique viendra rejoindre les Arathi, Mines d'Éclargent et Œil du Cyclone. On n’en sait malheureusement pas plus pour le moment.

Nouvelle arène

Une nouvelle arène fera elle aussi son apparition, elle se situera sur l’île de Tol Barad sans que l’on en sache plus une fois encore.

Visite chez Blizzard

La première question que l’on se pose lorsque l’on vous annonce la tenue d’un press tour alors qu’une Blizzcon sera organisée en novembre est : « pourquoi ? ». Pourquoi présenter cela en petit comité, quelque chose de si énorme alors que la grand-messe tant attendue serait un tremplin si formidable pour une extension de WoW ?

Il semble que la Blizzcon envoie du lourd cette année, puisque l’on nous a avoué qu’un MMO très attendu serait présenté, tout comme le casting du film Warcraft (et qui sait, les extensions de SC2 et Diablo). Titan et le film tant attendu, risqueraient donc d’éclipser Fury of the Abyss, aussi Blizzard aura-t-il préféré annoncer la prochaine extension à part et y revenir plus en détail pendant la Blizzcon. Toute la presse et les fansites ont donc été conviés pour assister à cette présentation de l’autre côté du globe.

Et il n’y a même pas à discuter : quand on vous propose de partir au bout du monde chez Blizzard, ne serait-ce que pour une journée, on ne réfléchit pas : on dit oui et on pense aux conséquences après. Même en réalisant que 22 heures d’avion vous attendent, cela paraît être un souci on ne peut plus mineur, tant les anges paraissent souffler avec leurs trompettes autour de vous.

"J’étais envoyé par Millenium comme d’autres représentants des fansites francophones de WoW. À mes côtés des confrères de fansites et des journalistes de toute l’Europe, ainsi que les représentants de Blizzard sur le vieux continent pour nous accompagner. Nous nous sommes retrouvés à une trentaine de personnes en Californie, pour une journée de press tour et deux demi-journées à Irvine."

Que dire une fois passé le portail coiffé d’un « Blizzard entertainement » en ferronnerie ? Qu’éprouver quand on se retrouve face à la statue d’orc géante qui accueille les visiteurs face au bâtiment principal de l’endroit ? Que ressentir en visitant ce qui constitue le Saint des Saints pour beaucoup de joueurs ? Quelle sensation s’empare de vous lorsque vous visitez les lieux où la magie se crée chez ces orfèvres des mondes virtuels ? Dans tous ces cas-là, une excitation irrépressible s’empare de vous et vous transforme en petit enfant subjugué par tant de merveilles.

Le press tour a commencé avec un rassemblement dans le hall et à l’extérieur du bâtiment principal du campus. L’occasion de faire quelques photos avec l’emblématique statue en bronze dehors, ou de visiter le musée Blizzard qui se trouve au rez-de-chaussée. L’occasion aussi de voir les têtes des développeurs passer discrètement par-dessus l’escalier pour mesurer la foule qui les attendait.

Présentation de Fury of the Abyss

Vers dix heures, tout le monde s’est retrouvé dans l’amphithéâtre jouxtant le musée, assis confortablement dans des sièges en cuir, pour écouter la présentation qui allait être faite du travail accompli. Étant assis au deuxième rang j’étais donc juste derrière, ceux qui font World of Warcraft : Chris Metzen, Greg Street, Tom Chilton, Dave Kosak, Cory Stockton et Scott Mercer. Place de choix, mais place frustrante : être à portée de voix de ceux à qui vous souhaitez poser mille et une questions, mais ne pouvoir rien dire.

La présentation commence vers 10h30, et tous les développeurs importants de WoW y défilent. Elle s’achève à 11h30, et tout cela a un peu traîné en longueur, il n’y aura malheureusement pas la séance de Q/R prévue.

Qu’à cela ne tienne, nous quittons l'amphithéâtre pour nous installer dans les salles de test où tourne une version testable de FotA. Les feuilles de personnages sont pleines. Quelle classe essayer en premier ? Le temps de faire son choix et de binder les touches, c’est déjà l’heure d’aller déjeuner à la cantine de Blizzard.

L’endroit est décoré aux couleurs des licences de la firme, mais de façon plutôt sobre que le reste des locaux. On y mange bien apparemment, et des fois que l’on veuille profiter du beau temps, des tables sont disponibles dehors. L’occasion de faire un premier point avec les confrères sur les impressions de jeu, et l’heure du retour a déjà sonnée.

Une session de jeu plus conséquente m’attend, suivie de ma première interview. À mon retour la visite du campus d’Irvine débute, l’occasion d’explorer plus en détail les lieux.

Notre groupe commence par une visite du musée du rez-de-chaussée. Les murs sont remplis d’illustrations conceptuelles encadrées des trois licences du groupe. Une vitrine à l’entrée renferme tous les prix reçus par Blizzard et les modèles des figurines de WoW vendues dans le commerce. À l’autre extrémité, une exposition consacrée aux 20 ans de la compagnie fait face à une vitrine où sont exposés l’épée et le bouclier qui récompensent les employés ayant passé 5 et 10 ans chez Blizzard.

C’est ensuite le passage obligé auprès de la statue de l’orc chevauchant un loup à l’extérieur. Ce bronze réalisé en Chine est entouré des valeurs phares de l'entreprise gravées sur une sorte de rose des vents au sol.

La visite continue vers la bibliothèque de Blizzard. Sur le chemin une superbe statue géante de Tyrael nous accueil dans le hall du bâtiment avant que nous ne pénétrions dans la bibliothèque. Le ton est donné dès l’entrée : porte en bois massif avec une grille, à la mode médiévale. À l’intérieur, de quoi rendre dingue n’importe que fan d’heroic fantasy ou de science-fiction, et plus généralement tout fan de Blizzard.

Nous nous dirigeons ensuite vers la salle de musculation en passant devant le terrain de beach-volley installé à l’extérieur. La salle de muscu (ou salle de torture pour certains) est plus que complète et est ouverte 24h / 24h, des fois que l’envie vous prenne de soulever des poids à 2h du matin.

Après un passage par la cantine, nous achevons notre visite par l’étage où les développeurs fabriquent WoW, là où se forge le MMO, où les créatifs y tissent son avenir. Le lieu est fascinant, envoûtant, et l’on voudrait y passer des heures et des jours à questionner chacun. L’étage, tout comme les locaux en général sont décorés avec des illustrations géantes de l’univers du studio, parfois de plusieurs mètres. Les bureaux des devs et des créatifs sont décorés à profusion de tout ce qui paraît être leurs sources d’inspirations ou qui leur tient à cœur : figurines, dessins, objets et tout genre, qu’ils soient de l’univers Blizzard ou non. La religiosité de l’endroit et le silence fécond qui y règne laissent eux aussi une envie de prolonger son séjour dans ce havre de l'imagination.

La visite finit malheureusement par se terminer. Retour à la salle de test pour les touristes du vieux continent. L’occasion de passer encore du temps sur le jeu, seulement interrompue par la seconde interview de la journée.

Avant notre départ, la compagnie nous a offert une très jolie lithographie tirée d’un futur comics dédié aux Nagas et qui trônera bientôt dans les locaux de Millenium. Finalement le press tour chez Blizzard s’achève vers 18h. Cette journée est passée si vite, le temps semblant aussi irréel que le fait de se retrouver dans ce lieu enchanteur qui semble hors de tout.

Concept

Attention ! Les lignes ci-dessous portent une analyse sur cette fausse extension, et relatent la préparation de ce tour de force.

Le 2 avril 2013, un communiqué de Millenium révèle officiellement l'extension comme ayant été un poisson d'avril, et explique comment a été conçu cette plaisanterie.

"L'idée avait germé lors du Community Summit de l'année dernière, où nos confrères Judge Hype et Mamytwink ont accepté la proposition d'un poisson d'avril commun avec Millenium. Rendez-vous a ensuite été pris quelques mois plus tard pour préparer tout cela. Nous nous sommes mis d'accord sur les grandes directions et les détails importants qui serviraient de base à nos articles respectifs. Puis, Olibith, que nous ne remercierons jamais assez nous a produit plusieurs visuels très réussis qui ont laissé penser à beaucoup que Fury of the Abyss était un poisson de la firme californienne."

Le concept, qui n'était pas relayé sur le site officiel, a suscité bon nombre de commentaires sur les fansites officiels. La plupart ont compris le poisson d'avril, mais certains y ont cru, remplissant l'objectif fixé par les organisateurs.

Pourtant, ce poisson d'avril relève du tour de force. Les meneurs, Judgehyphe, Millenium et Mamytwink, ont été relayés par d'autres sites, moins imposants.

  • À 9 heures, le fansite WoW-Guide dévoile une publication qu'il qualifiera de supercherie par la suite, en remerciant les trois meneurs du gag.
  • 30 minutes plus tard, le premier sujet de discussion apparaît sur le site officiel. Lieu de débat qui se soldera aussitôt par un verrouillage, la dernière phrase posera le fondement même du problème :

"Durant une séance de Q/A, quelqu'un avait demandé si c'était envisagé. La réponse était que "Bien sûr ! Ils sont cool !" mais "Il y a juste un problème : le bas du corps"."

  • Le site Warlockspirit publie à 14 heures un article dévoilant la nouvelle spécialisation du démoniste, puis affiche en bas de page un clin d’œil à la comédie : "Il est bien entendu Possible d'avoir d'autres techniques supplémentaires à prOpos de cette nouvelle spécialisation de talent. Les technIqueS propoSées serOnt les priNcipales de cette prochaine voie unique." Les majuscules forment un mot : Poisson.

Une plaisanterie qui pourrait devenir réalité ?

Il est très intéressant de noter que contrairement à ce que croient bon nombre d'internautes, il ne s'agit pas là d'un poisson d'avril de la part de Blizzard, mais bien de fansites qui n'ont rien dit à la société. Cette plaisanterie est donc par la même occasion uniquement francophone, donc qui dit que la société californienne Blizzard ne pourrait pas en faire une vraie extension ? À part nous, francophones, aucun autre pays européen ou américain ne connaît ce poisson d'avril. Donc on peut supposer qu'une extension est toujours faisable, puisque ce gag ne venait pas de la société mère elle-même, sachant qu'elle n'est même pas au courant de cette "anticipation".