FANDOM



Ga'nar était le fils cadet de Garad et de Geyah ainsi que le frère de Durotan et de Fenris Frère-Loup. Durant sa jeunesse, Ga'nar idolâtrait son père qui lui enseigna ses idéaux sur l'importance de l'entraide et sa famille. Quand le clan entra en guerre avec les ogres du bastion de Flèchelame, lui et Durotan assistèrent Garad en tant que lieutenants avant de mourir durant la destruction de la forteresse ogre.

Histoire

Ga'nar est le fils cadet de Geyah et Garad, alors chef du clan Loup-de-givre, ainsi que le frère de Durotan et Fenris Frère-Loup. Contrairement à ce dernier qui finit par quitter son peuple avant de devenir le chef du clan Sire-tonnerre, Ga'nar et Durotan idolâtraient leur père qui leur enseigna l'importance de valeurs comme l'entraide et la famille.[1]

Un hiver, Geyah fut mordue par un rôdeur des congères et tomba dans un profond sommeil. Pensant sa mère condamnée, il voulut persuader Durotan de la laisser sur place et de repartir avec le clan pour échapper aux garns et de retourner chasser les sabots-fourchus afin de reconstituer les stocks de provisions en vue de surmonter la rigueur de la saison. Mais son jeune frère refusa catégoriquement d'abandonner Geyah et Ga'nar se résigna à retourner auprès des siens, laissant Durotan s'occuper seul de leur mère qu'il parvint tant bien que mal à sauver.[2]

Bien des années plus tard, environ 11 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, les ogres du bastion de Flèchelame, alors menés par l'imperator Kelgrok, cherchèrent à renforcer leur emprise sur la crête de Givrefeu. Ils créèrent alors la race des mok'nathals afin de renforcer leurs armées et commencèrent à envahir les territoires orcs. En réponse, tandis que le clan Sire-tonnerre menait la guerre seul de son côté, les clans Loup-de-givre et Griffe-blanche s'unirent sous la houlette de Garad qui fit de Ga'nar et Durotan ses lieutenants.

Les orcs unifiés ne remportèrent aucune victoire décisive mais ils parvinrent en contrepartie à faire des prisonniers parmi les mok'nathals dont leur ainé, Leoroxx. Quand ce dernier apprit aux orcs les mauvais traitements que les ogres infligeaient à son peuple, Garad lui promit qu'il aiderait les siens à renverser leurs maîtres. Plus tard, Leoroxx rentra au bastion et orchestra une révolte avec les siens tandis que les Loup-de-givre et les Griffe-blanche. Au bout d'une sanglante journée, les ogres furent vaincus et l'imperator Kelgrok fut tué des mains de Leoroxx, mais au prix de la vie de centaines d'orcs dont Ga'nar. Pendant les combats, ce dernier s'était sacrifié pour permettre à de jeunes mok'nathals de fuir la forteresse.[3]


Références