FANDOM


« Ne laisse jamais un gnome approcher de tes dents. Conseil d’ami. » [1]

Le Grand Bricoleur Gelbin Mekkanivelle ( Angl.  High Tinker Gelbin Mekkatorque) a présidé aux destinées du peuple gnome pendant certaines des épreuves les plus difficiles que la race ait jamais connues. Étant élu par ses pairs, le fait qu’il ait conservé son poste malgré une succession d’évènements tragiques témoigne de l’amour que lui voue tout un peuple.

Inventeur hors pair, Gelbin Mekkanivelle s’est hissé à la tête de la méritocratie gnome grâce à son sens de l’innovation et sa capacité à résoudre les problèmes les plus ardus. C’est à lui qu’on doit la construction du tout premier mécanotrotteur fonctionnel. Il a en outre contribué au perfectionnement des engins de siège nains et a joué un rôle crucial dans la création du Tram des profondeurs qui relie Forgefer à Hurlevent.

Bien qu’il n’en laisse rien paraître, la perte de Gnomeregan pèse lourd sur les frêles épaules du Grand Bricoleur. Pris au dépourvu lors de l’invasion qui a mis à sac sa ville bien-aimée, il a en outre été trahi par un « fidèle » conseiller qui l’a persuadé de réagir en toute hâte, ce qui a conduit à une hécatombe aussi stérile qu’inutile. Aujourd’hui, le génie de Mekkanivelle est tout entier tourné vers un unique objectif : la reconquête de Gnomeregan.

Histoire

Avant la seconde guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Gelbin Mekkanivelle a étudié à l'Université d'Arbrakham aux cotés de son meilleur ami Psiko Thermojoncteur. Lorsqu'il décrocha son diplôme, Psiko lui offrit une paire de lunettes en mithril que Gelbin affectionnait particulièrement.

Il possédait une fonderie dans laquelle il avait embauché son ami Psiko.

Sa première invention révolutionna les déplacement sur de long trajet des Gnomes. Il s'agissait du Mécanotrotteur, qui lui a en partie permis d'être élu Grand Bricoleur parmi les siens.[1]

Seconde guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Lorsque la Seconde guerre éclata et que l'Alliance de Lordaeron fut créée, les Gnomes participèrent en tant que soutien logistique et sur des missions de reconnaissance. Leurs Machines volante Gnomes et Sous-marins, apportèrent un soutien remarquable. Les Gnomes ne furent pas représentés en tant que faction mais combattirent dans les rangs de leurs cousins Nains.

Au cours de la première incursion dans un camp de la Horde dans laquelle les Gnomes participèrent aux côtés de l'Alliance de Lordaeron, un vieux fauteuil Troll fut emporté en souvenir que Gelbin conserva depuis et installa dans ses appartements privés, le Secteur 17.[1]

Après la Seconde guerre, la reconstruction de Hurlevent débuta. Les Nains de Forgefer furent prompts à offrir leur aide à leurs alliés humains. Cependant le voyage entre Forgefer et Hurlevent était beaucoup trop lent. Le roi Magni Barbe-de-bronze se tourna vers Gelbin Mekkanivelle qui imagina et supervisa la construction du Tram des profondeurs.[2] Gelbin tenait régulièrement informé Turalyon de l'avancement des travaux et des problèmes rencontrés comme lors d'une invasion de rats perturbant la progression du projet.[3]

Grand Bricoleur

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Les inventions brillantes de Gelbin lui valurent de nombreux prix et trophées et finalement au cours de l'an 18 [4], le peuple Gnome choisit de l'élire Grand Bricoleur. Il hissa son meilleur ami à un poste éminent dans la cour du Bricoleur malgré ses résultats inquiétants et de plus en plus défectueux. Cependant, Psiko Thermojoncteur le jalousait secrètement.[1]

Troisième guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Peu avant le début de la Troisième guerre, Gelbin et Psiko conçurent le prototype d'Engin de siège Nain. Cependant, Gelbin s'était aperçu que les travaux de son ami Psiko étaient trop approximatifs et expéditifs, risquant de faire exploser les machines lors de leurs rechargement. Mekanivelle passa de longues nuits à corriger ces calculs erronés avant de les transmette à Forgefer. Mais il n'en dit jamais un mot à Thermojoncteur par amitié.[1]

Lorsque la Troisième Guerre débuta, ce fut des profondeurs d'Azeroth que l'ancienne menace connue sous le nom de Troggs fit surface dans Gnomeregan. Cette race barbare, involontairement libérée durant l'excavation d'Uldaman, écrasa les défenses gnomes et se retrancha dans les sections inférieures de la ville. Malgré le génie de Gelbin, aucun moyen pour éradiquer les sauvages envahisseurs ne lui apparut. Concentré sur cette menace, le dirigeant des Gnomes refusa d'aider l'Alliance et ne voulut pas demander leur aide en sachant qu'ils combattaient déjà la Légion ardente.

Finalement, son conseiller en chef, le Mekgénieur Psiko Thermojoncteur, lui proposa de noyer Gnomeregan sous des radiations toxiques, en assurant que l'irradiation serait contrôlée en lui présentant des résultats falsifiés.

Confiant dans le plan radical de Thermojoncteur et devant l'urgence de la situation, Mekkanivelle donna l'ordre d'irradier la ville. Cette audacieuse initiative fonctionna au début : la propagation des rayonnements toxiques dans Gnomeregan stoppa momentanément l'incursion des troggs. Cependant, il apparut rapidement que les troggs n'étaient pas les seuls à mourir des radiations, les gnomes y succombaient également. En fin de compte, près de 80 pour cent de la population gnome mourut, et beaucoup de ceux qui survécurent mutèrent en gnomes lépreux dérangés. Et pour couronner cette tragédie, les troggs reprirent leur assaut sur la ville.[5]

Après la chute de Gnomeregan

Mekkanivelle ainsi que les survivants évacuèrent Gnomeregan et furent accueillis par leurs voisins les nains de Forgefer, mais Thermojoncteur avait disparu. Le Grand Bricoleur apprit plus tard de troublantes nouvelles l'informant que son ancien conseiller avait pris le contrôle de la ville gnome et en était devenu le tyran. Choqué par cette révélation, Mekkanivelle découvrit également que Thermojoncteur avait secrètement désiré la fonction de Grand Bricoleur et était responsable de la chute de Gnomeregan, faisant de lui un traître.[4]

Psiko voulait discréditer Gelbin en contrôlant l'invasion Trogg. Il avait prévu d'avoir 30% de pertes Gnomes, avant d'apparaître et sauver son peuple, ce qui l'aurait propulsé directement au rang de Grand Bricoleur. Malheureusement dans sa fourberie, Psiko Thermojoncteur avait bâclé ses calculs comme à son habitude et le résultat en fut la quasi extermination de la race entière des gnomes.

World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.
La perte d'innombrables vies à Gnomeregan pesa lourd sur les épaules de Mekkanivelle, et dans sa rage il ordonna la mort de Thermojoncteur. Un groupe de héros se chargea de cette mission et revint avec un récit de victoire, mais après examen des faits, Mekkanivelle se rendit compte que le tyran mécanique vaincu dans les profondeurs de la ville n'était rien d'autre qu'une subtile copie de Thermojoncteur.

Mekkanivelle brasseurs

Pendant la Fête des Brasseurs, Magni Barbe-de-bronze approcha Gelbin et lui parla des festivités. Gelbin imagina un système capable d'ouvrir les fûts et d'en distribuer rapidement son contenu de telle sorte que tous les participants recevraient une part égale. Mais le roi des nains refusa, préférant les choses simples et se concentrant sur le fait d'honorer le passé. Pendant la célébration, Gelbin tint un discours relatant cette histoire mais très vite il entra dans des détails techniques. Les participants ennuyées demandèrent à Gelbin d'accélérer et de boire au lieu de parler. Non vexé, Gelbin porta un toast court à l'assemblée de fêtards. [6]

Invasion du fléau

Bc icon Cette section concerne des contenus exclusifs à The Burning Crusade.
Lorsque le Roi-liche envoya le fléau déferler sur Azeroth, Gelbin utilisa le pouvoir d'un Artéfact imprégné de lumière des Naaru pour combattre les morts-vivants.[7]

Opération : Gnomeregan

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.

Mekkanivelle opération Gnomeregan

Conscient qu'il lui faudrait employer une approche plus drastique afin de vaincre Thermojoncteur, Mekkanivelle se mit en quête de trouver de nouvelles stratégies pour reprendre sa ville. Son inlassable remue-méninge porta ses fruits à travers l'élaboration de l'Opération : Gnomeregan, un plan brillamment conçu, divisé en plusieurs étapes d'assaut visant à libérer la capitale gnome et mener le vrai Thermojoncteur devant la justice. L'opération débuta, avec l'aide d'ingénieux gnomes tels que "Doc" Girodent, le capitaine Chape Étincetuyère, et le sergent instructeur Nébulevier, qui supervisèrent les préparations et le peaufinage des nouvelles technologies indispensables à l'offensive.

Mekkanivelle rassembla tous les gnomes aptes à se joindre à l'attaque, et son appel aux armes fut également entendu par les autres races membres de l'Alliance. La technologie gnome ayant été cruciale dans les conflits passés, de nombreux héros de l'Alliance se joignirent à l'offensive afin de récupérer les extraordinaires inventions enfouies dans la ville. Pour Mekkanivelle, cependant, son plan allait au-delà de la reprise de ces technologies perdues. La reconquête de Gnomeregan déterminerait sa place dans l'histoire, soit comme le Grand Bricoleur qui perdit la bien aimée capitale des gnomes, ou celui qui la rétablit comme le centre de l'innovation sur Azeroth.

L'assaut fût donné et les troupes de Thermojoncteur qui occupaient la surface de Gnomeregan furent éliminées. Gelbin mena ses soldats à l'entrée de Gnomeregan où une armada de Troggs irradiés commandée par Gasherikk, les attaqua. La menace fut éradiquée et les troupes Gnomes ainsi que leurs soutiens de l'Alliance s'aventurèrent dans la ville. Bien que Thermojoncteur avait rendu inopérationnel, l'ascenseur qui menait dans les profondeurs, cela n'arrêta pas pour autant Gelbin. Ainsi, Gelbin, toujours accompagné par ses troupes, arriva dans le dépôt des trains où il découvrit l'Irradiateur 3000, une bombe atomique semblable à celle qui avait provoqué la chute de Gnomeregan. C'est à ce moment que le Commandant Rouagéclair et sa bande de Gnomes lépreux attaquèrent Mekkanivelle et ses troupes. Mais tout comme les Troggs précédemment, les assaillants furent vaincus. Le Grand Bricoleur tourna donc toute son attention sur la bombe. Psiko Thermojoncteur qui observait à distance par le biais de ses robots, enclencha le compte à rebours de la bombe. Mais comme à son habitude il avait bâclé son travail et laissé la minuterie sur la valeur par défaut, soit 10 min. Gelbin fut soulagé de la bourde de son ennemi qui lui laissait largement le temps de désamorcer l'engin explosif. Malheureusement, Psiko Thermojoncteur changea à distance le temps restant avant l'explosion et le réduisit à 10 secondes. Gelbin Mekkanivelle et ses forces furent contraint de fuir par téléportation.

Cependant, l'opération ne fut pas un échec total. La surface et les quartiers supérieurs sont désormais au mains des Gnomes partisans de Mekkanivelle. Gelbin dirige désormais la suite des opérations depuis la Nouvelle-Brikabrok, une ville érigée sur la surface de Gnomeregan reconquise aux Gnomes lépreux.[8][9]

Soulèvement élémentaire

Wrath-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Lorsque les éléments d'Azeroth furent perturbés par les machinations d'Aile-de-mort, Gelbin participa au sommet des dirigeants de l'Alliance réunis à Hurlevent pour débattre de ce problème. Il fit part à ses homologues des recherches effectués par les Gnomes et du résultat impliquant un risque d'activités sismiques pouvant mettre en danger Forgefer. Cependant, Gelbin avait d'ores et déjà commencé à construire une machine qu'il nomma Sismo-tron 2000, destinée à protéger la ville.

Plus tard, Gelbin combattit et protégea la garde militaire de Forgefer, des élémentaires déchaînés.

Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Peu de temps après le Cataclysme, les troubles politiques régnant à Forgefer rendit soudainement les Gnomes indésirables dans la ville.[10] Gelbin et son peuple qui avait le mal du pays, s'installèrent à la Nouvelle-Brikabrok, une ville bâti sur la surface de Gnomeregan récemment reprise au gnomes lépreux.[11]

Dans le but d'assurer l'avenir de Gnomeregan, Gelbin mis sur pied une équipe de formateurs pour aider les survivants à parfaire leur techniques de combat.[12]

Il demanda à l'Ingénieur Pulvétincelle de reconvertir une partie des machines de l'opération: Gnomeregan.[13]

Le Cataclysme ayant entrainé la libération de Troggs dans Dun Morogh, Gelbin loua les services de Jessup McCree pour endiguer la prolifération des Troggs en condamnant les cavernes d'où ils émergeaient.[14]

Le Grand bricoleur tenait à rencontrer personnellement chaque gnomes qui avait survécu aux radiations dans Gnomeregan.[15]

Poursuivant sa campagne contre Thermojoncteur et ses sbires, Mekanivelle employa toutes les ressources à disposition pour éliminer Razlo Brisedent. Avec l'aide d'un détachement de montagnards de Forgefer et de gnomes loyales à sa cause, Gelbin et le Montagnard Grincepierre attaquèrent et tuèrent finalement Razlo Brisedent.[16]

Attention, ça va couper

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Quelques temps après l'Opération: Gnomeregan, le grand bricoleur accompagné d'une escouade de gnomes entreprirent d'explorer les quartiers supérieures de Gnomeregan récemment repris. Il décida d'inspecter le Secteur 17 autrement dit ses appartements personnel. Tandis qu'il attendait le Sergent Cuivreclou pour débuter, Gelbin se ressassa la débâcle de la chute de Gnomeregan et les si nombreuses morts qu'elle avait entrainé.

Chassant ces mauvaises pensées, il se ressaisit et commença à faire l'état des lieux de son ancien foyer. Malheureusement, il découvrit que trop tard le piège tendu par son ancien ami Psiko Thermojoncteur. En voulant ramasser ses veilles lunettes en mithril qu'il croyait perdu lors de l'exode des gnomes, un mécanisme se déclencha et enferma Mekkanivelle dans son bureau derrière une lourde porte.

Par le biais d'un haut-parleur, Thermojoncteur s'adressa à Mekkanivelle et se moqua de sa naïveté avant de libérer dans la pièce des Troggs. Grâce à son ingéniosité, Gelbin parvint à vaincre les Troggs tout en dialoguant avec son ennemi pour le distraire. Finalement après avoir détérioré son micro de colère, le Mekgénieur Thermojoncteur dans son armure de combat, apparut dans la salle avec une escorte d'une dizaines de Trogg.

Les deux gnomes entamèrent une discussion dans laquelle Mekkanivelle révéla à Thermojoncteur que par le passé il corrigé les calculs de son ancien ami avant de les envoyer à Forgefer, tout simplement par amitié. Psiko rejeta cette vérité et décida d'en finir avec le grand bricoleur. Il l'attaqua mais Gelbin para le coup et en utilisant le mécanisme du piège, il parvint à décapiter les Troggs présent et couper en deux l'armure de Thermojoncteur. Réalisant qu'il avait également coupé les jambes de Thermojoncteur, Mekanivelle décida de le laisser ici agoniser et quitta les lieux pour rentrer à la Nouvelle-Brikabrok [17]

Coeur de Loup

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

En tant que dirigeant du peuple Gnome, Gelbin Mekkanivelle fut convié au sommet organisé à Darnassus afin de débattre de la possible intégration ou non des Gilnéens dans les rangs de l'Alliance. Il voyagea à bord d'un Sous-marin Gnome et mit à profit le voyage pour perfectionner un prototype de mécanotrotteur équipé de membres mécaniques. A son arrivée à la capitale Elfe de la nuit, Gelbin fut accueilli par Tyrande et Malfurion.

Mais alors qu'il se dirigeait avec les siens vers les lieux de repos qui leur avaient été affectés, il tomba sur Drukan et ses Sombrefers. Accidentellement, Gelbin marcha sur le pied du nain qui entra immédiatement dans une colère noire. Prêt à en découdre, le chef Gnome et le représentant sombrefer furent séparé par l'intervention de Malfurion et Tyrande.

Malgré tout, lors du repas pendant lequel s'était présenté à tous Genn Grisetête, Drukan s'entretint avec le Grand bricoleur sur la question de l'adhésion de Gilnéas. Ils étaient tout deux d'accord pour que Gilnéas les rejoignent.

Quelques temps après, le vote final pour décider de l'adhésion des Worgens débuta. Tout comme ses homologues, Gelbin vota en faveur de l'adhésion des Worgens dans l'Alliance.[18]

Le déferlement

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Lorsque la nouvelle de l'attaque sur Theramore parvint à Hurlevent, le roi Varian Wrynn convoqua les différents dirigeants de l'Alliance. Le Grand Bricoleur Mekkanivelle, se rendit donc à la capitale humaine pour assister au conseil de guerre. Gelbin fut étonné de l'absence de Jaina Portvaillant et imagina qu'elle devait avoir une bonne raison pour ne pas prendre part à l'élaboration d'une stratégie contre la Horde.[19]

Siège d'Orgrimmar

Mop-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Gelbin Mekkanivelle participa au Siège d'Orgrimmar aux cotés des forces de l'Alliance. Après que la surface fut sécurisé, il prit position au Nexus du Fort-du-gouffre. Plus tard lorsque Garrosh fut enfin vaincu, il fût présent lorsque Thrall tenta d'achever le chef de guerre mais que Varian l'en empêcha.

Il confia aux héros de l'Alliance que les Gnomes saisiraient autant de technologie de la Compagnie boite-noire que possible et refusa d'adresser la parole aux héros de la Horde.

Crimes de guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Au même titre que les autres dirigeants de l'Alliance et ceux de la Horde, le Grand Bricoleur fut convié à assister au procès de Garrosh Hurlenfer, jugé pour ses crimes de guerre. Pendant l'ouverture du procès, Gelbin ne manqua pas de rire ouvertement des propos de Gallywix.[20]

Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Avec le retour de la Légion Ardente et la menace qu'elle représente, le Grand Bricoleur Mekkanivelle a ordonné à ses sujets de réviser leur matériel en vue des combats à venir. Désormais, les gnomes comptent dans leurs rangs des chasseurs prêts à affronter les dangers du Rivage brisé.[21]

Mekkanivelle Legion

Le Grand bricoleur répondit présent à l'appel aux armes de l'Alliance pour combattre la Légion ardente. Pilotant une incroyable armure de combat, il affronta les démons sur le Rivage brisée aux cotés notamment de Varian, Genn Grisetête et Jaina. Varian lui demanda de faire intervenir la puissance de feu de la canonnière de l'Alliance. Malheureusement avec le retrait précipité de la Horde, l'Alliance débordé n'eut d'autre choix que de se replier.

Dans le jeu de rôle

RPG-inline Le contenu de cette section est exclusif au Jeu de rôle Warcraft et ne constitue pas une référence.
Le roi des gnomes est un bien moins ridicule ( bien que cela paraisse fou) que son nom laisse l'entendre. Mekkanivelle passe la majorité écrasante de son temps à travailler sur les plans pour reprendre Gnomeregan, en sachant que beaucoup de gens sont encore piégés à l'intérieur sans aucun moyen de s'échapper. Bien qu'il apprécie l'hospitalité des nains, Forgefer est trop petite pour les deux races, du moins à long terme. En plus de ses efforts pour reprendre Gnomeregan, Mekkanivelle travaille régulièrement avec les nains sur de nouvelle technologie militaire et les stratégies. Il est en partie responsable des nouveaux modèles de Machines volantes naines qui sont envoyés sur le terrain, mais son peuple est trop peu nombreux pour apporter d'avantage de contribution à l'Alliance pour le moment. Mekkanivelle à également assigné une équipe à recherche des armes anti-fléau sachant qu'une attaque des mort-vivants est imminente. [22]

Date de nomination

Le manuel de World of Warcraft mentionne que Mekkanivelle détenait la fonction de Grand Bricoleur depuis 7 ans soit l'année 18.

Pourtant, il semblerait que dans l'esprit de certains, Gelbin soit à ce poste depuis la seconde guerre.

La nouvelle qui lui est consacré (Attention, ça va couper[1]) mentionne qu'il possède un fauteuil Troll, souvenir de la première incursion Gnome aux cotés de l'Alliance de Lordaeron. Ceci sous-entend qu'il a participé à cette incursion mais n'indique en rien qu'il était alors déjà le Grand Bricoleur.

Le roman : Au-delà de la Porte des ténèbres, quand à lui, le cite comme le "Bricoleur" et non le "Grand Bricoleur" un grade important mais bien différent. Il est également indiqué qu'il est le représentant des Gnomes lors des travaux pour le Tram des profondeurs à Hurlevent. Le représentant d'un peuple ne veut pas forcément signifier en être le dirigeant. A l'instar de Drukan qui représente les Sombrefers lors du sommet à Darnassus pour l'éventuelle intégration des Gilnéens dans l'Alliance ou encore à Hurlevent après la chute de Theramore.

La seule indication certaine reste celle du Manuel de World of Warcraft.

Inventions notable

  • Canon Désodorisant Puanstop
  • Bouche-Narines Haute Vélocité
  • Mécanotrotteur
  • Micro-ajusteur gyromatique
  • Robot réparateur
  • Tram des profondeurs
  • Engin de siège nain (prototype)

Galerie

Notes

  • Gelbin Mekkanivelle s'est rendu un jour à Dalaran à une date et pour une raison inconnue. Il y a notamment contemplé la Fontaine à souhait de la ville et y jeta une pièce en argent. Il se demanda comment elle fonctionnais et si il lui serais possible d'en fabriquer une.[23]
  • Il apparaît en tant que carte légendaire dans Hearthstone: Heroes of Warcraft.
  • Lors de la Blizzcon 2013, une version de Gelbin Mekkanivelle dans Heroes of the storm fut présenté. Cependant il n'a toujours pas été inclus en jeu à ce jour.

Références

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.