FANDOM



Gnarlgar était un tréant qui apparut suite à la mort de Botaan face aux Colosses et qui périt aux alentours de 2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres. Détenteur d'immenses pouvoirs sur la Nature et l'Esprit, il soutint pendant un temps les Primordiaux dans leur lutte contre les Briseurs. Il chercha plus tard à éradiquer la civilisation apogide en constituant une armée de primordiaux et en créant la mégaspore Taala. Il fut tué pendant l'invasion de la Flèche d'Arak par un groupe d'arakkoa de l'ordre de Skalax.

Histoire

La guerre contre les briseurs

Comme bon nombre de primordiaux, Gnarlgar naquit suite à la mort de Botaan face aux Colosses. Possédant un grand pouvoir sur la magie de la Nature et de l'Esprit, ce puissant tréant possédait également un vaste savoir. Grâce aux Génésaures, il apprit l'existence du Lacis, des Mégaspores et de la conscience collective qui animait autrefois la forêt. Pendant des millénaires, Gnarlgar vagabonda partout sur Draenor et utilisa ses pouvoirs pour renforcer les Primordiaux dans leur lutte contre les Briseurs et avec le temps, il apprit également à influencer les esprits de ses semblables.

Durant son vagabondage, il découvrit une race de primordiaux nommée les Botani. Persuadé que s'ils étaient développés correctement, les Botani pourraient devenir une force d'une puissance incroyable, le tréant devint leur gardien et perfectionna leur culture. Les Botani établis en Talador, qui étaient alors les plus avancés, formèrent ainsi le centre culturel de la race toute entière. Gnarlgar leur enseigna l'histoire des Mégaspores et les persuada qu'ils rendraient un jour au Lacis sa gloire passée. Il en profita également pour leur apprendre des façons inédites de contrôler la magie de la Nature comme par exemple en créant des bassins d'énergies naturelles puissantes qui leur permirent de transférer l'esprit des Génésaures dans de nouveaux corps.


La guerre contre les Apogides

2000 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Plus tard, Gnarlgar prit conscience de la présence des Apogides établis à Arak, au sud de Talador, et considéra leur civilisation comme un affront envers la nature elle-même, d'autant plus que ces individus abattaient des forêts entières pour ériger leurs temples et cités dorées impures. Gnarlgar avait également conscience que la puissance des Arakkoa était largement supérieure à celle des Briseurs, en particulier celle des adeptes des castes dirigeantes, que ce soient les prêtres de l'ordre d'Anhar qui maîtrisaient les pouvoirs de la Lumière ou bien les sorciers de l'ordre de Skalax qui étaient spécialisés dans la magie de l'Ombre et des arcanes. Craignant que les Arakkoa ne finissent par conquérir tout Draenor, Gnarlgar partit à la recherche d'un artefact qu'il utiliserait contre les Apogides et au cours de son voyage, il finit par trouver une racine fossilisée de Botaan.

Suite à cette découverte, le tréant regagna Talador, rallia les Botani et leur déclara que pour restaurer le Lacis, ils devaient éradiquer la civilisation apogide. Il leur montra ensuite sa découverte et leur dit qu'ils l'utiliseraient pour créer une puissante mégaspore qui prendrait la tête des primordiaux qui élimineraient les Arakkoa. Gnarlgar planta la racine de Botaan au cœur de Talador et entama un rituel pour l'alimenter. Des milliers de botani se sacrifièrent tandis que le tréant instillait leurs esprits dans la racine de laquelle commença à bourgeonner une mégaspore qu'il baptisa Taala. En parallèle de la croissance de la puissante créature, tandis que les Botani entamaient les préparatifs de guerre en réveillant de nouveaux génésaures dans leurs bassins d'énergies, Gnarlgar canalisait l'Esprit de Vie dans la forêt et dotait des milliers d'arbres d'intelligence et de volonté. Le gardien des botani les baptisa les Noueux et leur ordonna de former la ligne de front de son armée tout en enchantant leur écorce et leur branchage pour repousser les flammes et les malédictions ombreuses des Arakkoa.[1]

De leur côté, dans un premier indifférents vis-à-vis de l'agitation des Primordiaux en Talador, les Apogides finirent par s'en inquiéter en vue de la densification des forêts en bordure d'Arak et apprirent via leurs éclaireurs qu'une armée de primordiaux se formait à leurs frontières et qu'une mégaspore se formait au centre de la forêt. Les Anhari et les Skalaxi formèrent à la hâte une force d'invasion dont ils prirent la tête et prirent d'assaut Talador dans l'optique de détruire Taala. Un combat éclata entre les Primordiaux et les Arakkoa. Mais en dépit de leurs pouvoirs, ces derniers ne purent venir à bout de leurs adversaires. En effet, au cours des affrontements, Gnarlgar entra en transe et coordonna les mouvements de ses serviteurs, ce qui lui permit de mettre en déroute ses adversaires. Suite à la défaite des Apogides, le tréant estima qu'il était temps de les attaquer avant qu'ils ne puissent se regrouper et consolider leurs défenses. Il accéléra la croissance de Taala et quand cette dernière finit par naître, il étira sa conscience à la mégaspore et aux primordiaux avant de leur donner l'ordre de marcher sur Arak.

Alors que les serviteurs de Gnarlgar approchaient de la flèche d'Arak, les Anhari cherchèrent à mettre au point le Souffle de Rukhmar, une arme capable de canaliser la puissance du soleil, mais le temps manquait aux ingénieurs pour achever l'arme.[2] Un petit groupe de Skalaxi se porta alors volontaire pour trouver et tuer Gnarlgar dans l'espoir de porter un grand coup à ses serviteurs. Ils traversèrent discrètement la forêt et finirent par trouver le tréant, mais au moment où ils s'apprêtaient à lancer leur attaque, le gardien des botani perçut leur présence. Il sortit de sa transe et élimina tous les sorciers qui ont malgré tout eut le temps de lui lancer une malédiction. La pourriture se répandit sur tout le corps de Gnarlgar qui se flétrit jusqu'à se réduire à une enveloppe noircie avant de s’effondrer à son tour. Sa mort eut pour seul effet de ralentir les Primordiaux, qui s'immobilisèrent pendant un temps à la frontière d'Arak avant de reprendre leur route, mais elle donna aux Anhari le temps nécessaire pour achever le Souffle de Rukhmar. Le mécanisme fut par la suite utilisé pour détruire Taala ainsi que la quasi-totalité de l'armée des Primordiaux, écornant pour toujours la puissance de la Nature sur Draenor.[3]


Références