FANDOM


La Guerre Gnolle est un conflit ayant opposé la nation humaine de Hurlevent, alors dirigée par le roi Barathen Wrynn , aux gnolls menés par le chef de meute Garfang, un gnoll alpha rusé qui provenait de la meute des Carmines.

Introduction

Les gnolls, aujourd'hui considérés comme des créatures simplettes d'esprit, représentaient déjà une menace connue du royaume, ces derniers organisant régulièrement des raids sur les convois de Hurlevent, les fermes ou bien de petits village et leurs dirigeants veillaient à maintenir la sécurité au sein du royaume en y envoyant des troupes patrouiller dans toute la contrée.

Mais durant le règne de Barathen Wrynn, la menace commença à prendre de l'ampleur quand le chef de meute Garfang, un gnoll alpha rusé issu de la meute des Carmines rallia les meutes des régions environnantes au bout de quelques années de conquête.

Déroulement

Le conflit démarra quand Garfang lança une attaque directe sur la capitale du royaume et bien que l'assaut fut repoussée, il fut évident que ce n'était qu'une diversion car en parallèle, les fermes de la Marche de l'Ouest étaient pillées, en effet l'assaut de la capitale était telle qu'elle mobilisait la quasi-totalité des garnisons du royaume, laissant le reste de la contrée vulnérable aux quelques gnolls qui ne prenaient pas part à l'attaque de Hurlevent. Cette tactique fut réemployée à de nombreuses reprises par le chef de meute et un an après le début des hostilités, un tiers des colonies humaines à l'extérieur de la cité étaient ravagées.

Le roi envoya alors des émissaires vers les autres royaumes humains mais ces derniers refusèrent de se mêler au conflit, ne voyant pas l'intérêt d'aider un royaume devenu autosuffisant et qui ne pratiquait le commerce que rarement en plus d'avoir des tendances spirituelles jugées farfelues. Furieux, Barathen décida alors de prendre les choses en main en tentant une approche aussi audacieuse que celle de Garfang. Une nuit, il quitta la ville accompagné de ses chevaliers d'élite et quand les gnolls lancèrent un nouveau raid, le groupe chevaucha aussi vite que possible vers les Carmines où ils tombèrent sur Garfang et sa garde personnelle qui préféra rester en arrière plutôt que de risquer sa vie en participant aux combats. Une bataille s'en suivit qui dura une journée et une nuit au cours de laquelle le chef de meute et ses gardes périrent tous tandis que que parmi Barathen et ses chevaliers, la moitié d'entre eux furent tués et les autres blessés.

La mort du chef de meute eut pour conséquence de semer la discorde au sein des forces gnolles, beaucoup d'entre eux se disputant la place de Garfang, réduisant d'eux-mêmes les effectifs gnolls, les empêchant de s'aventurer plus loin dans les terres humaines. Barathen profita alors de la situation pour rassembler ses armées et lancer une attaque qui extermina ce qu'il restait des armées gnolles.

Conséquences

A l'issu de cette guerre, la majorité des gnolls de la région fut exterminée et bien que quelques groupes continueraient d'exister dans la contrée, la race ne représenterait plus une menace sérieuse pour Hurlevent. Barathen, surnommé plus tard l'Inflexible, fut acclamé par son peuple et fit rentrer son royaume dans une nouvelle ère de prospérité pour les décennies à venir, mais il donna également aux habitants l'assurance qu'ils pourraient gérer n'importe quelle menace sans l'aide de leurs voisins au nord, isolant d'avantage Hurlevent des autres royaumes humains.[1]

Références