FANDOM


"L'orgueil annonce la fin de votre monde. Avancez, mortels! Affontez la colère de l'écorcheur d'âmes."

Hakkar l'écorcheur d'âme est un dieu sauvage malveillant et destructeur qui provoqua la chute de l'Empire Gurubashi. Dans le panthéon des Loas Troll, il est connu comme le dieu du sang.

Il fut banni du monde physique lors de la guerre civile qui ravagea Zul'Gurub. Plus tard, les Atal'ai, ses plus fidèles partisans, tentèrent de le ramener à la vie dans le Temple d'Atal'Hakkar. Bien qu'ils échouèrent, ils réussirent peu après à le ressusciter à Zul'Gurub où il finit par de nouveau trouver la mort face à une délégation Zandalari aidée d'héros d'Azeroth.

Après le Cataclysme, Jin'do découvrit un moyen de drainer le pouvoir d'Hakkar et emprisonna son esprit à Zul'Gurub dans l'espoir de restaurer l'Empire Gurubashi.

Histoire

La colère du fléau des âmes

Les siècles qui suivirent la grande fracture furent extrêmement difficiles pour l'Empire Gurubashi. 1 500 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres, les Gurubashi de la Vallée de Strangleronce victimes de la famine, implorèrent les Loas de leur venir en aide. Hakkar, un esprit malveillant, promit de les aider à étendre leur empire sur la moitié inférieure des Royaumes de l'Est en échange d'un grand nombre de sacrifices. Ceux qui lui jurèrent loyauté se firent appeler les Hakkari. Grâce au pouvoir conféré par Hakkar, ils parvinrent à exterminer les Gnolls, Murlocs et Trolls qui s'opposaient au Loa du sang très facilement et leur territoire s'étendit jusqu'à atteindre certaines îles des mers du sud.[1]

Les exigences d'Hakkar ne cessèrent de croître et il en vint à ne plus supporter ses prêtres les plus loyaux, les Hakkari. Il leur demanda de trouver un moyen de l'invoquer sous sa forme physique, pour qu'il puisse se repaître directement du sang de ses victimes.[2]

Les Zandalari qui dans un premier temps avaient été ravi de voir les Gurubashi se relancer dans les conquêtes et leur culte traditionnel, comprirent que la soif de sang d'Hakkar ne serait jamais apaisée et conduirait à la destruction des trolls du monde entier. Parmi les Hakkari, il existait une caste de prêtres se faisant appeler les Atal'ai, dont le zèle ostentatoire les avait amenés à tenter d'invoquer l'esprit d'Hakkar afin qu'il adopte une forme physique. Horrifiés par cette découverte, les Zandalari prirent d'assaut Zul'Gurub et avec l'aide des Gurubashi qui s'opposaient à Hakkar, vainquirent ce dernier. Ses adeptes déments furent traqués et exterminés sans relâche mais certains des Atal'ai parvinrent à prendre la fuite dans la jungle environnante.[1]

Malgré leur victoire, les Zandalari et leurs alliés convinrent de rester vigilants sur le moindre signe de réapparition d'Hakkar. Le dieu du sang n'était pas vraiment mort, seul son avatar avait été détruit, son esprit quand à lui subsistait. [1]

Le Temple d'Atal'Hakkar

Les Atal'ai qui avaient réussi à s'enfuir de Zul'Gurub finirent par s'installer dans les Marais des Chagrins et bâtir un temple dédié au culte d'Hakkar. Depuis les profondeurs du temple, ils recommencèrent à pratiquer leurs sombres rituels et cérémonies, afin d'invoquer à nouveau Hakkar dans le monde physique. Cependant les énergies ténébreuses dégagées par leur entreprise défigurèrent la faune et la flore locale, attirant ainsi l'attention d'Ysera. Lorsqu'elle découvrit que les Atal'ai invoquaient Hakkar, Ysera déchaîna son pouvoir sur le temple dont les fondations furent mises en pièces. Tandis que le bourbier marécageux engloutissait les ruines du temple, Ysera ordonna à Eranikus et certains de ses congénère du Vol vert de surveiller les lieux afin d'éviter qu'il soit un jour à nouveau utiliser pour apporter le mal.[1]

Quelques centaines d'années plus tard, certains des Atal'ai qui avait survécu réinvestirent les ruines du temple à l'insu de ses gardiens du Vol vert. Jammal'an, le chef des Atal'ai, obtint une petite quantité du sang d'Hakkar qu'il injecta dans les dragons vert pour les corrompre. Hakkar le manipula en lui promettant la vie éternelle aux Atal'ai si ces derniers parvenaient à l'invoquer dans le monde physique. Convaincu par la prophétie de leur chef spirituel, les Atal'ai reprirent leur rituels et sacrifices au temple dans l'espoir de ramener Hakkar dans le monde physique.

Avatar d'Hakkar

Yeh'kinya engagea des aventuriers pour s'introduir dans le temple et invoquer l'esprit d'Hakkar pour le piéger dans un œuf.[3] Le Prospecteur Botte-de-fer découvrit que la véritable forme d’Hakkar, le dieu lui-même, pouvait renaître par l’intermédiaire de l’œuf dans lequel il avait été enfermé. Yeh'kinya prétendait vouloir contenir la malfaisance d'Hakkar, mais en réalité il œuvrait à sa renaissance. En réalisant qu'il avaient été dupés, les aventuriers tentèrent de lui reprendre l’œuf. Mais ces derniers arrivèrent trop tard, Hakkar avait réussi à renaître à Zul'Gurub.[4]

L'ascension du dieu sanglant

Hakkar Ecorcheur-des-âmes

Avec le temps, les prêtres Atal'ai avaient découvert que la forme matérielle d'Hakkar ne pouvait être invoquée que dans l'ancienne capitale de l'empire Gurubashi, Zul'Gurub. En utilisant l’œuf renfermant l'essence d'Hakkar, les prêtres parvinrent à appeler Hakkar au cœur des ruines des Gurubashi.

Dans l'espoir de vaincre le Dieu sanglant, les trolls de la région s'unirent et envoyèrent un groupe de grands-prêtres dans la cité antique. Tous étaient de puissants champions des Dieux primordiaux – Chauve-souris, Panthère, Tigre, Araignée et Serpent. En dépit de leurs efforts, ces prêtres tombèrent sous l'influence d'Hakkar. Ces champions et leurs aspects des Dieux primordiaux nourrirent l'effroyable pouvoir de l'Écorcheur d'âmes. [5]

La tribu Zandalar découvrit le retour d'Hakkar et envoya des troupes qui s'établirent sur l'île de Yojamba pour le combattre à nouveau. Mais le Dieu sanglant était devenu incroyablement puissant, réduisant en esclavage de nombreuses tribus et commandant même aux avatars des Dieux primordiaux. À cause de la dispersion des tribus, les Zandalari furent forcés d'enrôler des champions de toutes les races d'Azeroth pour combattre pour eux afin de défaire à nouveau l'Écorcheur d'âmes.[6]

Grâce à ces champions d'Azeroth, Hakkar fut une nouvelle fois vaincu et son coeur renfermant les restes de son pouvoir fut confié à la tribu Zandalar.[7]

Cataclysme

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

Après sa mort dans Zul'Gurub, les Atal'ai rassemblèrent la majeur partie de son squelette et le transportèrent dans les ruines du Temple d'Atal'Hakkar. Bien qu'Hakkar ne puissent être invoqué uniquement dans Zul'Gurub, les Atal'ai tentèrent de le ramener à la vie en utilisant son sang récolté après sa mort dans l'espoir que cela fonctionnerait. La présence de l'Avatar d'Hakkar dans le temple provoqua l'apparition de sa progéniture. Le Seigneur Itharius découvrit les projets des Atal'ai et avec l'aide d'aventuriers, il mit fin à leur entreprise en le détruisant avant qu'il n'ai put regagner ses forces.[8]

Hakkar dans le trailer du patch 4.1

Quelques temps plus tard, Jin'do, revenu à la vie, découvrit un moyen d'enchaîner l'esprit d'Hakkar à Zul'Gurub et de drainer son pouvoir. Aidé par les Zandalari, Jin'do espérait rendre sa gloire d'antan à l'Empire Gurubashi grâce au pouvoir volé à Hakkar. Cependant, un groupe de champions d'Azeroth mandaté par Vol'jin investit Zul'Gurub et l'affronta. Au cours du combat, les champions furent plongés dans le monde des esprits et trouvèrent un moyen de libérer l'esprit d'Hakkar de son enchaînement imposé par Jin'do, provoquant ainsi la perte de sa source de pouvoir. Libre, l'esprit d'Hakkar se vengea de lui en dévorant son âme et renvoya les champions dans le monde réel en promettant de s'occuper d'eux une prochaine fois.[9]

Galerie

Notes

  • Selon Brann Barbe-de-bronze, l'origine d'Hakkar demeure mystérieuse. Aucune archive des titans n'en fait mention.[10]
  • Hakkar apparaît comme l'un des "souvenirs" invoqué par le Confesseur d'argent Paletress lors de l'épreuve des champions.[11]
  • Hakkar est très probablement inspiré du dieu aztèque Quetzacoatl.
  • Chris Metzen à déclaré que le nom d'Hakkar avait inconsciemment était repris du personnage d'Hakkar le dresseur de molosses apparu en premier dans la trilogie de roman la Guerre des anciens.

Spéculation

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !
Hakkar est très certainement lié aux Dieux très anciens. Son sang qui fut injecté à Eranikus rendit victime du Cauchemar d'émeraude ce dernier. Malfurion quand à lui déclara qu'Eranikus avait été victime des dieux très anciens.

Molthor et L'Aînée Brocherompue nommait Hakkar, le Sans-visage. Hakkar dans sa version du raid Zul'gurub avait également dans sa table de butin une arme portant le nom de Croc du sans-visage. Les Sans-visage sont des créations et des serviteurs avérés des Dieux très anciens.

Dans le volume 1 de Chroniques, il est dit que Hakkar est un dieu sauvage. Hors Freya n'a jamais lié son esprit au Rêve d'émeraude, en témoigne la présence de son esprit dans les Terres d'Ombre après sa mort. De plus selon Brann, aucune mention d'Hakkar n'a été découverte dans les multiples archives titans.

Il est probable que Hakkar soit une création des Dieux très anciens ou bien un dieu sauvage mineure qui fut corrompu. Il est également possible que Hakkar se soit simplement ligué avec les Dieux très anciens dans le but de revenir à la vie.

Références

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.