Fandom

Wiki Warcraft

Incohérences chez les Eredars

3 932pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire1 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Cet article est une reproduction d'un post officiel [1] sur les forums de World of Warcraft. Il a été traduit par Daghorn d'un post original de Chris Metzen, responsable et rédacteur de l'histoire de tous les univers de Blizzard (Warcraft, Starcraft et Diablo).

Choc n°1 : un pataquès dans l’histoire

Bon… Pour être honnête avec vous, les gars, c’est moi qui me suis gouré. Le manuel de Warcraft III contredit de manière flagrante le récit de la rencontre entre Sargeras et les érédars. J’ai écrit ces textes il y a environ quatre ans et, soyons francs, je les avais complètement oubliés. Un vrai génie… J’étais tellement excité par la mise sur orbite des draeneï et leur ancrage dans l’univers que j’ai négligé de faire mes devoirs et de relire mes productions précédentes. Je peux vous assurer que cette erreur me fait plus mal qu'à vous. À cause de cette histoire, j’ai passé ces derniers jours à me botter le cul. Se tromper, ça craint. Ce n’est peut-être pas toujours évident, mais Blizzard prend tout ce qui concerne l’histoire très au sérieux. L’une de mes tâches au sein de l’entreprise est de veiller à ce que l’univers des Warcraft (de tous les Warcraft) soit aussi cohérent que possible, et j’estime qu’au cours de ces dernières années, nous ne nous en sommes pas trop mal sortis.

Je pense qu’il est important de le dire : concevoir un monde est une tâche beaucoup plus vaste qu’une simple « narration ». À mon humble avis, cela exige une certaine dose de souplesse. Parfois, vous avez besoin d’amplifier certaines idées, ou de revenir sur des pans entiers de la continuité pour rendre votre cadre de jeu plus large et plus accessible. Nous sommes déjà passés par plusieurs situations de ce type (comme la révision complète de la chronologie, l’idée que les trolls aient pu être les ancêtres des elfes, et ainsi de suite, il y a une centaine d’autres exemples). On ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs, et WoW est une grande omelette.

Le problème est que l’univers est devenu gigantesque. Des milliers de personnages, des centaines de lieux, et une infinité de créatures, d’objets et d’éléments d’intrigues participent à la définition de ce monde. Comme vous pouvez l’imaginer, veiller à ce que tout cela reste en place est un gros travail. Il arrive que certaines choses coincent – on fait des erreurs, et nous voilà forcés de trouver des solutions rusées à des problèmes de cohérence (Hakkar, ça vous dit quelque chose :) ). Et puis, il n’y a pas que mes idées. Il y a aussi celle de la horde ninja des concepteurs de quêtes, de l’armée des auteurs de jeu de rôle indépendants, et celles du commando de romanciers chauffés à blanc. Tous s’emploient à enrichir l’arrière-plan du jeu et à faire en sorte qu’il soit autre chose que du « papier peint » posé sur le jeu.

Je ne vous explique pas tout cela pour excuser cette erreur-ci, mais pour faire comprendre comment elle a pu être commise. J’ai lu de nombreux messages ces derniers jours, et je sais que le pataquès érédars / draeneï a généré confusion et frustration. Croyez-moi, je sais exactement ce que vous ressentez. Au bout du compte, nous sommes tous une bande de fans, et lorsque des gens commencent à cochonner un univers que vous aimez, nous avons tendance à nous mettre en colère. En fait, vos commentaires et vos suggestions créatives m’ont renforcé dans une certitude : vous aimez ce monde et ses habitants, si perturbés qu’ils puissent être.

Je ne peux pas vous promettre que ce genre d’erreur ne se reproduira plus jamais, mais je tiens à répéter que nous prenons notre responsabilité de maîtres et de gardiens du savoir très au sérieux. Mois après mois, vous payez du bon argent pour vous aventurer dans ce monde, et vous méritez ce que nous pouvons vous offrir de mieux.

Ne perdez pas la foi, vous serez fiers de nous !

Choc n°2 : bon alors, Blizzard, que s’est-il passé ?

Alors, quelle est la véritable histoire des érédars et des draeneï ? À ce stade, même si la NOUVELLE histoire contredit directement le manuel de Warcraft III, nous allons continuer de nous en servir. Nous avons un tas de raisons pour cela. Déjà, je pense qu’elle est bien meilleure que ce que j’ai écrit autrefois. Les érédars n’étaient pas tous mauvais. Sargeras les a bien approchés et leur a bien offert du pouvoir pour les tenter. Ils n’ont PAS fait perdre la tête à Sargeras. Cela donne plus de profondeur aux érédars, et enracine les draeneï dans un moment-clé de l’histoire de la Légion ardente.

Nous avons également injecté toutes ces nouvelles informations dans un roman à paraître de Christie Golden (l’auteur du Chef de la rébellion ). Il y sera question de la fuite des draeneï d’Argus et de l'ascension de la Horde sur Draenor. Ce livre est EXCEPTIONNEL. Vous allez adorer. Durotan, Ner'zhul, Gul'dan, Doomhammer, Hellscream, Kil'jaeden, Velen – c’est l’histoire que vous attendez. Rien que d’y penser, je me sens tout chose.

Reste que cette nouvelle histoire présente un gros trou. Qu’est-ce qui a fait perdre la boule à Sargeras ? Qu’est-ce qui a conduit à sa chute et à la Croisade ardente ? Je n’en sais encore rien. Ce sera sa rencontre avec une race ancienne et maléfique, mais pas les érédars (qui me défiera d’utiliser les Dieux très anciens ?).

Je vais y réfléchir. Peut-être résoudrons-nous tout cela pour la fin de l’extension. Vous voyez ? C’est cela, la souplesse dont je vous parlais plus haut…:)

Choc n°3 : World of Spacecraft

L’inclusion d’éléments de science-fiction dans l’univers suscite également des protestations. J’admets que ces trucs sont un peu étranges, mais c’est le but. L’Outreterre, et le vaste univers qui s’étend dans le vide, SONT étranges. Les changements sont toujours difficiles à admettre. Je me souviens d’avoir vu des gens très contrariés par l’idée de nains armés de fusils, par la techno-vapeur, par la pensée d’une Gnomeregan high-tech… Dans l’esprit de beaucoup de gens, toutes ces technologies se mariaient mal avec un décor médiéval-fantastique. Je vous le demande : à présent, imagineriez-vous WoW sans tous ces éléments ?

Nous vous présentons de nouveaux concepts, et je suis sûr qu’une fois que vous les aurez vus dans leur contexte, en jeu, vous comprendrez pourquoi nous sommes si enthousiastes à leur propos.

Pour être clair : vous ne verrez pas le Faucon Millenium errer dans le Néant distordu (cela nous vaudrait de petits soucis légaux, et c’est un euphémisme). Le vaisseau-néant des draeneï dont il a été question ces derniers temps est quelque chose de bien différent. C’est une partie du donjon de la Tempête, une forteresse qui voyage entre les dimensions. En résumé, elle saute d’une réalité alternative à l’autre. Ce n’est pas le genre de vaisseau spatial qui fait des acrobaties et qui tire des torpilles à protons (pas encore, en tout cas).

Nous allons faire apparaître un certain nombre de technologies naaru, comme ce vaisseau, mais nous n’avons pas l’intention d’en faire trop non plus. Tout est une question d’équilibre conceptuel. Que tous ceux qui ont peur de leur voir leur hôtel des ventes regorger de pistolasers et de propulseurs dorsaux se rassurent. Même s’il y en a, ils seront de technologie gobeline, et ne manqueront pas de tuer leurs utilisateurs.

Choc n°4 : des elfes de sang baladeurs

La contradiction apparente entre le sabotage du vaisseau-néant des draeneï par les elfes de sang et le fait que ces derniers sont censés tous être terrés dans Quel'Thalas vous pose également problème. Souvenez-vous qu’il y a des elfes de sang pervertis dans l’Outreterre depuis la campagne de The Frozen Throne. Ce sont eux qui ont saboté la « fuite » des draeneï vers Azeroth. J’aimerais vous en dire plus, mais je ne veux pas vous couper l’appétit, le dessert arrive.

En conclusion, j’insiste, nous prenons ces problèmes de cohérence très au sérieux. Je tiens beaucoup à ce que vous nous fassiez confiance en tant que développeurs, et que vous sachiez que nous sommes là pour bâtir un monde digne du temps et de la passion que vous y investissez.

Merci de m’avoir écouté. On se reverra de l’autre côté de la Porte !

Chris Metzen 12 mai 2006

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard