FANDOM



Loken a été l'un des observateurs de Titan chargé par le Panthéon de veiller sur Azeroth en leur absence. Ayant été le premier désigné, Loken a été le geôlier en chef du Dieu Ancien Yogg-Saron, emprisonné dans les profondeurs d'Ulduar. Toutefois, les chuchotements du Dieu de la mort ont finalement conduit Loken à trahir ses camarades et à réduire à néant l'œuvre du Panthéon. Avec Ulduar et la Forge des volontés sous son contrôle, Loken créa une armée de soldats de fer, comme les nains forge-foudre qui combattent les Terrestres partout en Norfendre. Loken apparaît dans le jeu Wrath of the Lich King comme boss final des Salles de foudre.

Histoire

Création et guerre contre les Dieux très anciens

Quand le Panthéon vit le monde d'Azeroth pour la première fois, ce dernier était alors sous l'influence des Dieux très anciens qui menaçaient de corrompre l'âme-monde sommeillant au centre de la planète. Pour cela, les Titans décidèrent de créer une armée de serviteurs, les Forgés par les Titans, qui seraient dirigés par neuf d'entre eux surnommé les gardiens qui recevraient une partie des pouvoirs de leurs créateurs. Loken était l'un d'entre eux et reçut de Norgannon le don de la magie.

Quand le Panthéon démarra les hostilités, les Dieux très anciens déchainèrent sur eux les seigneurs élémentaires qu'ils avaient asservis peu après leur arrivée sur Azeroth. Ces derniers furent divisés et Loken, accompagné du gardien Mimiron, fut chargé de terrasser Neptulon. Leurs manœuvres empêchèrent le chasse-marée de porter secours à ses alliés et finalement, Loken usa de magie pour geler et exploser les élémentaires d'eau tandis que Mimiron fabriquait des liens enchantés pour enfermer leur maitre. Sa défaite s'accompagna de celle des autres seigneurs élémentaires qui furent tous bannis dans des plans élémentaires crées par la sorcière Forgée par les Titans Helya et le gardien Ra. La chute des élémentaires fut peu après suivie de celle des aqir durant laquelle Loken participa à l'extermination de la race.[3]

Forts de ces premiers succès, les Forgés par les Titans concentrèrent leur attention sur Y'Shaarj, mais leur offensive se solda par un échec et la créature fut tuée par Aman'Thul en personne. Mais la blessure engendrée par la mort de la bête à sept têtes convainquit le Panthéon de laisser les gardiens vaincre les autres Dieux très anciens eux-mêmes et de les enfermer. Ainsi, après les avoir vaincu, Archaedas construirait des chambres souterraines autour d'eux, Mimiron les renforçait à l'aide de puissantes machines et enfin Loken imprègnerait le tout d'un puissant enchantement qui neutraliserait les maléfices.

Si C'Thun et N'Zoth furent vaincu sans réelle difficulté, Yogg-Saron leur posa plus de soucis. Ce dernier fit en effet appel aux C'Thraxxi, de monstrueux sans-visages anormalement plus forts et intelligents que leurs semblables, qui ravagèrent les rangs des Forgés par les Titans. Mais alors que la situation semblait perdue, Loken tissa un puissant sortilège d'illusion qui incita le Dieu de la Mort et ses serviteurs à se battre les uns contre les autres, sort qui fut conjugué avec une contre-attaque menée par Odyn qui eut raison de Yogg-Saron, enfermé à son tour.[4]


L'ordonnancement d'Azeroth et le fardeau des Vols draconiques

Suite à ces évènements, Loken participa à l'ordonnancement d'Azeroth en participant à la construction du complexe d'Ulduar dans lequel il s'installa pour surveiller la Forge des volontés et la prison de Yogg-Saron. Puis peu avant le départ du Panthéon, lui et Mimiron créèrent une série d'objets enchantés appelés les disques de Norgannon qui seraient entreposés dans le complexe d'Ulduar et enregistreraient toute l'histoire d'Azeroth à mesure que cette dernière avancerait.[5]

Durant les évènements de l'Aube des Aspects, Loken demeura passif quand le proto-dragon Galakrond semait la terreur au nord de Kalimdor et honteux de ne pas avoir agit, il accepta la proposition du gardien Tyr de bénir les proto-dragons Alexstrasza, Ysera, Malygos, Nozdormu et Neltharion afin de les récompenser pour leur bravoure dans leur combat face à Galakrond aux côtés du gardien de la justice. Loken participa donc à la création des Aspects en accordant à Malygos la maîtrise de la magie de Norgannon et contribua probablement à la construction du Temple du Repos du ver et à la naissance des premiers dragons.[6]


La corruption de Yogg-Saron et la chute des gardiens

Mais un jour, tout le Panthéon fut massacré par Sargeras, aidé de la Légion Ardente, et dans son dernier souffle, Norgannon tissa un sort qui préserva les esprits de ses confrères et les envoya sur Azeroth où ils furent absorbés par les gardiens. A ce moment, tous réalisèrent alors que leurs bien-aimés créateurs était mort, les accablant tous de doute et de peur, mais c'est Loken qui en fut le plus sensible, ce qui attira l'attention de Yogg-Saron. Ce dernier chercha alors à le corrompre en provoquant des cauchemars qui attisèrent son désespoir. Le gardien résista aux chuchotements du mieux qu'il le put mais un autre élément allait tout faire basculer.

En effet, en cette période, il chercha du réconfort auprès de la vrykul Sif, la compagne de son frère, le gardien Thorim, avec qui il partageait ses pires craintes et au fil du temps, un amour interdit était né. Yogg-Saron exploita cette faille en transformant cet amour en véritable obsession pour Loken et de ce fait, la relation entre les deux Forgés par les Titans jusqu'au point culminant. A un moment, Loken voulait proclamer son amour pour Sif à tous ses semblables mais cette dernière s'y opposa, de peur que cela ne fasse voler en éclat l'unité des gardiens, et rompit tout lien avec son amant. Cela fit entrer Loken dans une colère noire qui tua Sif.

Ne pouvant se résoudre à annoncer la mort de Sif à Thorim, Loken chercha à la dissimuler quand Yogg-Saron fit apparaitre devant lui une vision de la vrykul. Cette dernière persuada le gardien, rongé par la peur, d'annoncer sa mort à son frère et d'accuser Arngrim, le roi des géants de givre, d'en être responsable. Thorim, fou de rage, tua alors Arngrim et plusieurs de ses semblables, marquant le début d'une guerre civile entre les géants des tempêtes de Thorim et les géants de glace d'Arngrim. En parallèle, Loken continua de suivre les conseils de la fausse Sif en utilisant la Forge des volontés pour créer une nouvelle armée de serviteurs chargés de préserver Ulduar de la guerre des géants. Peu après, il reprochera à son frère d'avoir laissé la colère guider ses actes, allant jusqu'à dire que Sif elle-même aurait honte de lui, plongeant Thorim dans une dépression qui le poussa à se couper du monde extérieur pendant des millénaires.

Loken écrasa ensuite les géants avec ses guerriers et mit fin à la guerre civile. Mais pendant le conflit, il constata que ses nouvelles armées étaient affectées par une étrange malédiction puis finit par se rendre compte, avec effroi, que la Forge des volontés avait été contaminée par la Malédiction de la chair provoquée par Yogg-Saron à cause du faux esprit de Sif qui ne redonna plus aucun signe de vie après ces évènements. Cette nouvelle brisa à jamais l'esprit de Loken, devenu désormais obsédé par l'idée de garder ses erreurs secrètes, même si cela impliquait de faire appel aux pouvoirs des Dieux très anciens.[7]

Sachant Thorim mit hors d'état de nuire, Loken se tourna ensuite vers Odyn qui montait une armée de Valarjar depuis les Salles des Valeureux, une aile d'Ulduar transportée vers les cieux. Cependant, Odyn fut contraint de tuer certains vrykuls pour les relever en Val'kyr afin que ces dernières transportent les guerriers tombés au combat vers les cieux. Loken savait qu'Helya, la première d'entre elles, éprouvait une haine bouillonnante envers le primat désigné depuis qu'elle fut contrainte de le servir contre son gré. Loken lui rendit son libre arbitre en échange de la neutralisation d'Odyn et de son armée qui se retrouvèrent enfermés dans les Salles des Valeureux pendant les millénaires à venir.[8]

Peu après ces évènements, Mimiron commença à enquêter sur la malédiction de la chair qui affectait ses serviteurs mais avant qu'il n'ait pu apprendre la vérité, Loken sabota son atelier et le laissa pour mort avant de maquiller le tout en un accident. Ensuite, lui et ses serviteurs prirent d'assaut le temple de la Vie et terrassa la gardienne Freya. En parallèle, les géants de feu Ignis et Volkhan engloutirent le temple de l'Hiver où était installé le gardien Hodir puis le vainquirent. Les trois gardiens furent par la suite assujettis par Yogg-Saron et enfermés au sein d'Ulduar tandis que Loken chargeait ses serviteurs de traquer les gardiens Tyr et Archaedas, cependant ces derniers découvrirent la trahison à temps et parvinrent à s'enfuir avec la géante Ironaya.[9] Une expédition fut ensuite envoyée au sud pour éliminer le gardien Ra mais au lieu de cela, Loken apprit que ce dernier disparut peu après avoir appris la mort du Panthéon et propagea indirectement la malédiction de la chair au sud.[10] En proie au doute et craignant qu'Algalon l'Observateur ne soit mis au courant de ses méfaits, Loken s'enferma à son tour dans l'enceinte d'Ulduar après avoir désactivé la Forge des volontés et bannit bon nombre de ses serviteurs dans les Pics Foudroyés.[11]


Le vol des disques de Norgannon

Bien des années plus tard, les fugitifs cherchèrent à s'emparer des disques de Norgannon afin d'étudier plus en détail la trahison de Loken dans l'optique de préparer un plan d'action. Tyr se rendit alors à l'entrée d'Ulduar et soma Loken de renoncer au contrôle d'Ulduar sous peine de terribles représailles, attirant ce dernier et démarrant une dispute entre les deux gardiens. Ironaya et Archaedas profitèrent alors de cette distraction pour s'infiltrer dans le complexe et dérober les disques de Norgannon. Une fois l'opération achevée, les fugitifs repartirent et entamèrent un long voyage vers le sud à la recherche d'un refuge plus sûr que les Pics Foudroyés. Cependant, Loken finit par se rendre compte du vol des disques et désireux de les arrêter, il déterra et ressuscita Zakazj et Kith'ix, jadis connus comme les meilleurs généraux de l'empire noir qui furent enfermés avec leur maitre. Détectant l'influence de Yogg-Saron sur Loken, les deux C'Thraxxi partirent à la recherche du groupe et finirent par le rattraper.

Mais au grand dam de Loken, Tyr se sacrifia pour neutraliser les deux créatures, permettant aux autres fugitifs de poursuivre leur voyage jusqu'à Uldaman. Le gardien déchu prit alors de nouvelles mesures pour se mettre à l'abri des représailles d'Archaedas et d'Ironaya. D'une part, il remplaça les disques par une autre archive baptisée le tribunal des Âges, en prenant soin de modifier l'histoire à sa convenance et d'autre part, il altéra le système de communication des titans de sorte à ce qu'une mise en contact avec l'observateur Algalon ne soit déclenchée qu'à sa propre mort. Puis il resta enfermé au cœur d'Ulduar pendant les prochains millénaires.[12]


La campagne du Norfendre et la chute du gardien

Wrath-Logo-Small.PNG Cette section concerne des contenus exclusifs à Wrath of the Lich King.
Si Loken n'est pas très visible pendant la campagne du Norfendre, ses serviteurs de fer sont au contraire très présents, leurs activités s'étendant des Pics Foudroyés jusqu'au Fjord Hurlant où ils ne cessent de combattre les Terrestres et les géants locaux. Mais durant l'exploration des Pics Foudroyés, un aventurier parvient à faire sortir Thorim de sa dépression et après que ce dernier ait récupéré son équipement et sa monture, le proto-dragon Veranus, ce dernier partit à la recherche de son frère pour le combattre. Cependant, Loken parvint à attirer Thorim au temple de la sagesse, à proximité d'Ulduar, où l'influence de Yogg-Saron lui permit de le terrasser. Thorim et Veranus furent par la suite envoyés à Ulduar où ils finirent assujettis par le Dieu de la Mort comme ce dernier le fit jadis pour Mimiron, Freya et Hodir.[13]

Au bout du compte, un groupe d'aventuriers finit par s'infiltrer dans les Salles de Foudre où s'était retiré le gardien déchu avant que ce dernier ne soit finalement tué.[14] Sa chute envoya un signal jusqu'à Algalon l'observateur qui menaça d'éradiquer toute forme de vie à la surface d'azeroth mais la situation fut rattrapée par l'intervention d'un raid d'aventuriers, soutenu par le Kirin Tor et la Ligue des Explorateurs.[15]

Références

  1. http://fr.wowhead.com/quest=43750/l-appel-du-combat
  2. http://fr.wowhead.com/quest=41105/l-epee-des-rois Quête: L'épée des rois
  3. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : Le courroux des Forgés par les Titans : Pages 31 et 32
  4. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La chute de l'empire noir : Pages 36 et 37
  5. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) :Chapitre 2 : Azeroth primordiale : Le départ du Panthéon : Page 42
  6. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : Le fardeau des Vols draconiques : Pages 46 et 47
  7. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La trahison de Loken : Pages 54 à 56
  8. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La fermeture des Salles des Valeureux : Page 57
  9. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La chute des gardiens : Pages 58 et 59
  10. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La chute disparition de Ra : Page 59
  11. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : La chute des gardiens : Page 59
  12. World of Warcraft - Chroniques (volume 1) : Chapitre 2 : Azeroth primordiale : Les disques de Norgannon : Pages 62 à 65
  13. Quête : La rétribution
  14. Boss : Loken
  15. Quête : Tout est bien qui finit bien

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard