FANDOM


Races jouables dans World of Warcraft
Alliance 15 Humain · Nain · Elfe de la nuit · Gnome
Bc icon Draeneï · Cataclysm Worgen

Alliance 15/Horde 15 Mop-Logo-Small Pandaren

Horde 15 Orc · Troll · Tauren · Mort-vivant
Bc icon Elfe de sang · Cataclysm Gobelin




Les fiers et courageux nains sont une ancienne race qui descend des Terrestres, des êtres vivants faits de pierre et créés par les titans à l’époque où le monde était encore jeune. À la suite d’une étrange maladie appelée la malédiction de la chair, ces ancêtres subirent une transformation qui les fit muer en êtres de chair et de sang : c’est ainsi qu’ils se surnommèrent eux-mêmes nains, et creusèrent les pics enneigés de Khaz Modan pour y installer la puissante cité de Forgefer. Les nains sont petits, carrées et ont un corps assez large, mais par rapport aux humains, leur taille et leur robustesse sont légèrement inférieures mais cela ne les empêche pas pour autant d'être travailleurs, intrépides et même tenaces. Ils sont également capable de porter des charges équivalentes à celles portées par les humains ou n'importe quel autre race. Chacun d'eux mesurent généralement 1.20m à 1.30m pour 59 à 65kg.

Histoire

Genèse de la race

Les nains étaient jadis des êtres des pierres connus comme les terrestres. Ces créatures étaient des Forgés par les Titans crées à partir de la Forge des volontés durant l'ordonnancement d'Azeroth et avaient pour rôle la création des montagnes et des cavernes.[1] Bien des années plus tard, longtemps après le départ du Panthéon et la corruption de Loken par Yogg-Saron, deux des créations du gardien nommées Volkhan et Ignis se mirent en tête de conquérir les Pics Foudroyés en montant une armée de vrykuls issus du clan Mörghiver qui massacrèrent la majeure partie de la race.[2] Par la suite, les survivants s'enfuirent aux côté d'un groupe de mécagnomes, Tyr, Archaedas et Ironaya vers le sud. Après que Tyr se soit sacrifié pour couvrir leur fuite, le groupe atteignit le caveau d'Uldaman où les terrestres choisirent d'entrer en hibernation pour limiter les effets de la malédiction de la chair tandis que le reste du groupe veille sur le complexe.[3]


L'éveil des nains (2500 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Plusieurs millénaires après la Grande Fracture, Archaedas et Ironaya entrèrent à leur tour en hibernation et les mécagnomes commencèrent à subir la malédiction de la chair et devinrent des gnomes. Ayant perdu de vu leur mission, la majeure partie du groupe quitta le caveau mais certains restèrent pour l'entretenir.[4] Tous finirent par mourir de vieillesse mais avant de s'éteindre, le dernier d'entre eux ouvrit les salles enfermant les terrestres qui étaient devenus entre temps des créatures de chair et de sang connus aujourd'hui comme les nains.Ces derniers se répandirent alors à la surface où ils purent survivre grâce à leur résistance physique et leur force physique naturelle.

Attirés par une chaîne de montagnes à l'ouest aujourd'hui connue comme la région enneigée de Dun Morogh, ils nommèrent la région Khaz Modan ou "La montagne de Khaz" dans leur langue en référence au titan Khaz'Goroth dont ils conservaient certains souvenirs, puis ils bâtirent une grande forge au sein de la plus haute montagne autour de laquelle ils érigèrent la cité de Forgefer. Plus tard, durant leur exploration de la région, ils tombèrent sur les gnomes et impressionnés par le savoir de leurs voisins respectifs, les deux races s'échangèrent leur savoir. Tandis que les nains transmettaient aux gnomes leurs connaissances du travail de la pierre, aidant ces derniers à construire plus tard la cité de Gnomeregan, ces derniers leur transmirent leur savoir en matière d'ingénierie et de science, créant un lien fort entre les deux races qui seraient prêts à s'entraider en cas de besoin.[5]

Bien des siècles plus tard, les deux nations rencontrèrent des expéditions menées par Gilnéas et Alterac qui exploraient le sud et les humains le lièrent rapidement d'amitié avec les deux races, surtout les nains avec qui ils partageaient leur amour pour les batailles, les histoires et les alcool. Puis tous commencèrent à se lancer dans un commerce rigoureux ainsi qu'un échange des différentes cultures, les nains et les gnomes partageant leurs connaissances en forges, mines et ingénierie tandis que les humains leur faisait découvrir leur savoir sur la magie des arcanes.[6]


La guerre des Trois marteaux (230 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Au fil des siècle, le royaume nain continua de se développer, le commerce avec les humains ayant considérablement enrichi la nation tandis que ses plus brillants architectes réalisaient des prouesses architecturales comme le barrage de Formepierre, attirant des visiteurs venant de tous les coins du continent. Mais derrière cette façade alléchante, la situation politique était des plus tendues, Forgefer étant devenu entre temps le cœur de rivalités entre les clans Barbes-de-bronze, les Marteaux-hardis et les Sombrefers qui atteignirent leur paroxysme sous le règne du haut-roi Modimus Courbenclume.

Les Barbes-de-bronze, menés par le thane Madoran, englobaient la majeure partie des classes marchandes et militaires de la ville et prétendaient former l'épine dorsale du royaume en plus d'avoir des liens de parenté avec la lignée Courbenclume. Les Marteaux-hardis, sous la direction du thane Khardos, vivaient sur les pentes glacées à l'extérieur de la ville et étaient connus comme d'excellents montagnards incroyablement résistants. Malgré leur réputation de rustre, le clan lutta sans relâche pour maintenir son influence auprès de Modimus. Enfin les Sombrefers, menés par le thane-sorcier Thaurissan, étaient connus pour leurs machinations politiques qui irritaient les habitants de Forgefer, mais ils parvenaient malgré tout à se faire une place aux côtés des deux autres clans par le contrôle des plus riches dépôts de minéraux et de gemmes du royaume.

Malgré les efforts de Modimus qui s'efforça de régner avec équité et sagesse, il se montra incapable d'apaiser les tensions entre les trois clans qui ne cessaient de s'aggraver. Quand la vieillesse finit par emporter le haut-roi, les trois puissances s'entredéchirèrent pour le contrôle de Forgefer, marquant le début d'une guerre civile aujourd'hui connue comme la guerre des Trois marteaux. De sanglantes batailles entre les belligérants s'enchainèrent pendant plusieurs années partout dans le royaume, mais au bout du compte, l'expertise militaire des Barbes-de-bronze leur permit de chasser leurs rivaux hors de la ville. Malgré la défaite, Khardos et les Marteaus-hardis acceptèrent leur sort et se rendirent vers le nord jusqu'à un marécage aujourd'hui connu comme les Paluns où ils fondèrent la cité de Grim Batol tandis qu'au même moment, Thaurissan et les siens gardaient au contraire leur débâcle au travers de la gorge et voyageaient au sud, vers les Carmines où fut fondée le royaume de Thaurissan.

Une paix précaire régna sur la contrée pendant quelques années mais la haine des Sombrefers pour les deux autres clans ne s'atténua pas et après avoir préparé leurs armées à un nouveau conflit, ils reprirent les hostilités en lançant deux attaques simultanées sur Forgefer et Grim Batol. Le thane-sorcier Thaurissan en personne mena l'offensive sur le siège du pouvoir des Barbes-de-bronze mais après avoir atteint le cœur de la ville, les Barbes-de-bronze se ressaisirent et lancèrent une contre-attaque qui repoussa les Sombrefers jusqu'aux Carmines. En parallèle la femme de Thaurissan, la sorcière Modgud mena l'offensive sur Grim Batol, ramenant les ombres de la cité à la vie, et semant la terreur au cœur de la ville, mais Khardos dirigea une contre-attaque au cours de laquelle la reine sombrefer fut tuée, obligeant le reste des troupes vers le sud. Mais les Barbes-de-bronze ayant eut vent de l'assaut sur Grim Batol, le thane Madoran dépêcha des troupes au nord. L'armée de Modgud étant prise en tenaille entre les Marteaux-hardis et les Barbes-de-bronze, cette dernière fut intégralement détruite.

Thaurissan invoque le seigneur du feu Ragnaros

Illustration de l'invocation de Ragnaros, le seigneur du Feu, par le thane-sorcier Thaurissan

Face à un ennemi commun, les deux clans unirent leurs forces et marchèrent vers le sud en direction des Carmines afin d'éliminer les Sombrefers et le thane-sorcier Thaurissan une bonne fois pour toute. Devant la situation désespérée dans laquelle il se trouvait, ce dernier chercha à déchaîner la puissance élémentaire du feu sur ses ennemis par l'intermédiaire d'un puissant sortilège. Mais la magie employée fut si puissante qu'elle déchira le plan élémentaire du feu, invoquant accidentellement Ragnaros en Azeroth, ce qui eut pour effet immédiat de déchainer une gigantesque explosion qui tua le thane-sorcier, décima une partie de son peuple et ravagea les Carmines (donnant naissance aux steppes Ardentes et à la gorge des Vents brûlants) en plus de créer au centre des terres dévastées un volcan aujourd'hui connu comme le Mont Rochenoire tandis qu'en parallèle, Madoran et Khardos assistaient à l'invocation du seigneur du Feu et ordonnaient à leurs troupes de battre en retraite.[7]


Conséquences du conflit (Environ 200 ans avant l'ouverture de la Porte des Ténèbres)

Dans les années qui suivirent le conflit, les Barbes-de-bronze rebâtirent la cité de Forgefer, mais Grim Batol avait été maudite par Modgud au moment de sa mort, la rendant inhabitable et contraignant les Marteaux-hardis à vivre ailleurs. Madoran proposa à ses anciens rivaux de revenir s'installer à Forgefer, mais leur thane était trop fier pour accepter une telle offre et guida son peuple vers le nord. Si certains s'installèrent à proximité des Paluns, dans les hautes-terres de Northeron, Khardos préféra se tenir loin de leur ancien foyer et conduisit son peuple jusque dans les forêts des Hinterlands. Là-bas, ils nouèrent des liens avec la nature, se lièrent d'amitié avec les griffons, des créatures mi-aigles mi-lions vivants dans la région qui deviendraient plus tard le symbole de leur culture, pratiquèrent le chamanisme et fondèrent la cité de Nid-de-l'Aigle. Au même moment, plus au sud, Ragnaros se retira dans les entrailles du volcan et depuis le cœur du magma, il réduisit en esclavage les Sombrefers survivants. Ces derniers creusèrent alors la forteresse d'Ombreforge au cœur de la nouvelle montagne depuis laquelle ils ne cesseraient jamais d'alimenter leur haine contre leurs rivaux.

Terres naines et gnomes

Carte présentant les territoires nains et gnomes après la guerre des Trois marteaux

Après la reconstruction de leurs foyers, les Barbes-de-bronze et les Marteaux-hardis établirent par la suite des relations diplomatiques et le viaduc de Thandol fut construit entre les Paluns et les Hautes-terres d'Arathies pour mettre en place de façon durable un lien autant économique que symbolique entre les deux territoires nains et même si des rivalités persisteraient entre les deux clans, ils jurèrent de ne plus jamais prendre les armes l'un contre l'autre. Enfin, bien des années plus tard, après la mort de Madoran et Khardos, leurs fils ordonnèrent la construction de deux statues à leurs effigies tournés en direction du Mont Rochenoire dans une petite région du Loch Modan aujourd'hui connue comme la Vallées des Rois, tels deux colosses montant la garde infatigable des Sombrefers et des élémentaires de feu.[8]


Après l'ouverture de la Porte des Ténèbres

Lorsque la Horde des orcs envahit Azeroth, les nains de Forgefer proposèrent leur aide à la grande Alliance. Leur résistance et leur détermination sans faille firent bientôt des citoyens de la ville, menés par Magni Barbe-de-Bronze, une force indispensable à l’Alliance : ils aidèrent à sécuriser les victoires contre les orcs les unes après les autres. Depuis cette époque, les nains de Forgefer forment la colonne vertébrale de l’Alliance.

Outre leur amour inconsidéré pour le combat, les nains sont depuis longtemps curieux de lever le voile sur leur passé nimbé de mystère… Leurs archéologues fouillent tout Azeroth pour étancher leur soif de connaissance, et c’est ainsi qu’ils ont déjà beaucoup appris sur l’origine de leur race ainsi sur que sur la malédiction de la chair qui affligea les Terrestres. Toutefois, de nombreuses zones d’ombres persistent encore, et c’est sans relâche que les nains creusent profondément partout en Azeroth pour y trouver des réponses...

On dit que le destin est souvent capricieux, et qu’il réserve bien des surprises à qui imagine la vie tel un long fleuve tranquille. Ainsi, qui aurait pu imaginer que les trois clans rivaux se trouveraient à nouveau réunis à Forgefer après des siècles de séparation ?

Les catastrophes naturelles qui secouèrent Azeroth dans les prémices du grand cataclysme n’avaient pas épargné les nains : une série de violents séismes ravagèrent les environs de Forgefer, dévastant villages et installations, et fauchant dans la foulée maintes vies innocentes de nains pris dans la tourmente. Le roi Magni barbe-de-Bronze décida alors de chercher lui-même la cause de ces calamités, qui se répandaient partout dans le monde : faisant abnégation de sa personne, il entama un rituel mystique afin de communier avec la terre. Malheureusement, cette antique cérémonie eut un effet pour le moins inattendu : le roi fut transformé en diamant et fusionna avec les profondeurs de Forgefer elle-même.

Le trône, laissé vacant, eu tôt fait d’être réclamé par la princesse Moira qui, arrachée à son père, avait été mariée à l’empereur du vil clan Sombrefer. Elle parviendra brièvement à fermer les portes de la ville ; sans l’intervention du roi Varian Wrynn de Hurlevent et du fils de ce dernier, le prince Anduin, ces provocations bravaches auraient bien pu déclencher une nouvelle guerre civile. Varian parvint à calmer le jeu et répartir le contrôle de Forgefer à parts égales entre les Barbe-de-Bronze, les Marteaux-hardis et les Sombrefers, rétablissant ainsi le conseil des Trois marteaux. Mais les clans ruminent leur amertume et leurs à priori dans leur barbe, et la capacité du conseil à gouverner en tant qu’entité unique et indivisible reste bien incertaine…

Généralité

Lieu de départ : Dun Morogh

Les neiges éternelles de Dun Morogh brillent sur les pics qui ceignent la région, telles des dents acérées veillant sur le berceau culturel des nains depuis des temps immémoriaux. Récemment, des tremblements de terre ont percé des passages vers des tanières souterraines de troggs, lesquelles vomissent leurs essaims bestiaux contre le village Courbenclume dans la vallée des Frigères. Cette soudaine déferlante de monstres a également poussé les sauvages trolls Crins-de-givre à abandonner leurs campements de la Crête scintillante pour empiéter sur les terres des nains. Ainsi menacés sur deux fronts de bataille, les très convoitées terres de Dun Morogh risquent de tomber très bientôt aux mains des ennemis barbares des nains.

Capitale : Forgefer

Creusée dans le cœur de pierre de Khaz Modan, la puissante cité de Forgefer est l’héritage de la force et de la détermination typiques des nains. Durant la seconde guerre entre les orcs et les humains, nombre de forteresses naines sont tombées sous l’assaut impitoyable de la Horde : Forgefer, elle, resta toujours intacte et inviolée. La capitale, désormais dirigée par le conseil des Trois marteaux, entre dans une nouvelle ère de tensions politiques et de violences potentielles. Malgré tout cela, si le conseil parvient à faire régner équité et justice, c’est l’âge d’or de toute l’histoire de Forgefer qui pourrait bien commencer.

Monture raciale : Béliers

Drapés dans leur manteau hirsute et coiffés de leurs cornes massives, les béliers des montagnes de Barak Tor’ol sont des animaux simples mais fiers, dont l’intrépidité n’a d’égale que celle de leurs maîtres nains. Ces animaux à la nature bienveillante ne sont guère féroces et sont un peu moins grands qu'un cheval, mais ils font preuve d’une ténacité et d’une aptitude pour le travail hors du commun. D’autres races de béliers ont certes été récemment découvertes dans le continent glacé du Norfendre, mais les nains de Forgefer leur préfèrent tout de même leurs bons vieux cousins des alentours de Dun Morogh. 

Dirigeant :Le conseil des Trois marteaux

Formé peu après la pétrification du roi Magni, le conseil des Trois marteaux est constitué d’un représentant de chacun des trois clans nains. Les Barbe-de-Bronze sont représentés par Muradin Barbe-de-Bronze, un vétéran de la guerre contre le roi-liche et le plus jeune frère de Magni. Kurdran Marteau-hardi est la voix du clan éponyme ; après avoir passé vingt ans dans le monde fracassé d’Outreterre, le voilà de retour en Azeroth. Falstad Marteau-hardi le représente au sein du Conseil. Enfin, Moira Thaurissan, héritière légitime du trône de Forgefer par sa lignée, parle pour les Sombrefers, anciennement dirigé par feu son mari Dagran. Malgré leurs histoires personnelles pour le moins mouvementées et leurs convictions idéologiques parfois incompatibles, ces trois ambassadeurs ont prêté serment d’unité pour diriger ensembles dans l’intérêt supérieur de Forgefer.

Malgré ça le Clan Barbe-de-Bronze et le Clan Marteau-hardi auront peu de confiance envers les Sombrefers. Ce sera finalement grâce à l'intervention du Roi de Hurlevent, Varian Wrynn, que sera permise l'union des nains.

Traits raciaux

Forme de pierre
Les nains peuvent se transformer temporairement en pierre vivante, neutralisant ainsi tout poison, maladie et hémorragie, et augmentant leur armure naturelle mais en contrepartie les rends presque immobiles pendant un court laps de temps
Résistance au givre - passif
Les nains de Forgefer sont naturellement résistants aux dégats magiques de Givre
Explorateur - passif
Les nains bénéficient d’un bonus en archéologie et peuvent étudier le terrain plus rapidement que les autres races
Spécialisation fusils et masses - passif
Les fusiliers nains sont célèbres pour leur acuité, leurs expertise et leur penchant pour les marteaux les rendent particulièrement habiles quand ils s’équipent de masses

Classes disponibles

Références

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.