FANDOM


PeonageWikiArticle en chantier. Merci de ne pas le modifier tant que ce message est visible.

Eranikus était un puissant dragon du Vol vert et le premier consort d'Ysera, l'aspect du Rêve d'Émeraude. Lorsque Ysera détruisit les fondations du Temple d'Atal'Hakkar, elle confia à Eranikus le rôle de garder les ruines afin d'empêcher qu'elle soient à nouveau utilisé pour invoquer le mal en Azeroth. Malheureusement des Atal'ai survivants parvinrent à s'infiltrer dans le temple à son insu. Les Atal'ai corrompirent Eranikus en trouvant un moyen de le plonger dans le Cauchemar d'émeraude. Il laissa une ombre de lui-même dans le temple et pénétra dans le Rêve d'émeraude afin de servir la cause du cauchemar, involontairement.

Finalement, il fut purgé de sa corruption notamment grâce à Tyrande Murmevent. Décidé à se racheté pour ses erreurs, Eranikus regagna le rêve et combattit le cauchemar d'émeraude aux cotés de Malfurion, Cenarius et Ysera.

Lorsque Xavius étendit le cauchemar sur tout Azeroth, Eranikus le combattit avec Malfurion et Tyrande, Ysera et d'autres. Il mourut au cours de cette guerre contre le cauchemar pendant laquelle il se sacrifia.

Histoire

Lorsque Remulos créa une idole afin d'aider les druides méritant à développer leur pouvoirs druidique, Eranikus accepta de lié son essence à l'idole.[1]

Pendant la Troisième guerre, l'idole de Remulos alors en possession de Broll Mantelours, fut touché par la corruption d'Azgalor pendant les combats. Il est dit que Eranikus rugit de douleur et de colère lorsque la lame gangréné d'Azgalor toucha l'idole.[2]

World of Warcraft

WoW Icon 16x16 Cette section concerne des contenus exclusifs à World of Warcraft.

Le Temple d'Atal'Hakkar

Lorsque Ysera découvrit que les Atal'ai avaient bâti un temple dans les Marais des chagrins dans lequel ils invoquaient Hakkar, elle détruisit les fondations de la Ziggourat. Eranikus, le compagnon d'Ysera la Rêveuse,fut chargé de garder les ruines d'Atal'Hakkar et empêcher l'émergence d'Hakkar.[3] Fauche-rêve, Hazzas, Tisserand et Morphaz l'accompagnèrent, désireux de prouver leur valeurs à un si grand wyrm.[4] Malheureusement le vol vert avait sous-estimé les Atal'ai dont certains avaient survécu.

Une fois dans le temple, Eranikus et sa suite fnirent par succomber à la corruption de ses forces ténébreuses, et il devint une ombre piégée entre le royaume du Rêve d'émeraude et la réalité physique. Malgré sa contamination, il conserva ses pouvoirs de dragon vert, et pouvait cracher de l'acide corrosif sur ses ennemis ou les plonger dans un profond sommeil.[3]

Le Tyran du Rêve

Eranikus Elfe de la nuit

Eranikus sous sa forme Elfe de la nuit

Lorsque la menace des Qiraji refit surface, des héros à la recherche du fragment vert du sceptre des sables changeants brisé s'aventurèrent dans les ruines du temple d'Hakkar pour retrouver Eranikus. Ce dernier s'était vu confié ce fragment par Anachronos à la fin de la guerre des sables changeants, 1 000 ans avant l'ouverture de la Porte des ténèbres.[5] Cependant les héros découvrirent que Eranikus n'était plus dans les profondeurs du temple et qu'un reflet profané du grand Wyrm du vol vert avait pris sa place. Le forme onirique de Malfurion leur apparurent et les informa que Eranikus avait succombé à la corruption des Dieux très anciens. [6] Prisonnier du Cauchemar d'émeraude qu'il servait, il oeuvra farouchement à étendre son influence en combattant notamment Malfurion. Lorsque Remulos l'invoqua à Reflet-de-lune Eranikus s'empressa de rejoindre le monde physique. Son but était d'exécuter le désir de ses maîtres, détruire le corps en hibernation de Malfurion. Cependant il se retrouva confronté à un grand nombre de champions d'Azeroth assistant Remulos. Eranikus les combattit farouchement en usant du pouvoir et des serviteurs du Cauchemar d'émeraude contre eux. Mais Tyrande Murmevent intervint et pria Elune de libérer Eranikus de la souillure des dieux très anciens. Finalement il fut sauver de l'emprise maléfique et cessa immédiatement le combat prenant l'apparence d'un elfe de la nuit. Il accéda à la requête des champions d'Azeroth en leur confiant le fragment vert du sceptre des sables changeants brisé. Décidé à se racheté pour ses erreurs, Eranikus s'empressa de retourner dans le Rêve d'émeraude pour combattre aux cotés de Malfurion et Ysera.[7]

Cependant, au dernier moment il décida de ne pas les rejoindre de peur de succomber à nouveau à la corruption.[1]

Bande dessiné World of Warcraft

WoW-comic-logo-16x68 Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux bandes dessinées.

Quand Broll Mantelours tenta de reprendre l'Idole de Remulos corrompu aux Furbolgs Crin-de-chardon, Eranikus apparut et l'attaqua pour l'en empêcher. Varian Wrynn qui accompagnait Broll dans cette mission s'interposa et combattit Eranikus pour détourner son attention et laisser le temps à Broll de purifier l'idole. Eranikus disparu subitement lorsque l'idole fut purifié.[8]

Hurlorage

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Lorsque Xavius mis en oeuvre son plan visant à étendre le cauchemar d'émeraude sur tout Azeroth, Eranikus parvint à lui échapper. Il fuit le rêve d'émeraude pour rejoindre Azeroth où il sentit la présence de l'idole de Remulos. Eranikus était amer d'avoir grandement contribué au développement du cauchemar et d'avoir trahi Ysera. Il chercha à se cacher de tous en changeant d'apparence et se faisant passer pour un dragon noir. Tandis qu'il s'était réfugié dans une caverne, Broll Mantelours, Tyrande Murmevent et Lucan Sangoupil se présentèrent à lui . Eranikus révéla à Lucan Sangoupil qu'il l'avait sauvé d'une créature malfaisante dans le rêve d'émeraude, alors qu'il venait de naître. Pour qu'il survive, Eranikus lui avait octroyé une infime parti de son essence, lui conférant sans le vouloir la capacité d'entrer et sortir du rêve d'émeraude à sa guise.

Lorsque Lucan Sangoupil disparut dans le rêve d'émeraude, Eranikus accepta d'aider Broll et Tyrande à rejoindre Orneval. Il les conduisit jusqu'au portail permettant de se rendre physiquement dans le rêve d'émeraude. Eranikus y affronta la forme onirique corrompu de Léthon et Emeriss qui tentèrent de le ramener sous la coupe de Xavius. L'intervention d'Alexstrasza permit à Eranikus d'échapper de peu à l'emprise des dragons verts corrompu. Alexstrasza parvint à le convaincre de combattre le cauchemar d'émeraude et lui redonna espoir. En compagnie de Broll et Tyrande, Eranikus franchi le portail menant au rêve d'émeraude, déterminé à sauver sa compagne Ysera. Le trio finit par y retrouver Lucan Sangoupil et ensemble ils partirent à la recherche de Malfurion en danger face à Thura, une orque déterminé à le tuer.

Finalement Eranikus découvrit que sa compagne était retenu prisonnière du cauchemar dans le lieux qui se nomme L'Oeil d'Ysera. Contre l'avis d'Ysera il s'y précipita pour tenter de la sauver. Il dut faire face à Léthon qui essaya de la corrompre à nouveau. N'ayant d'autres choix, Eranikus se sacrifia pour emporter avec lui Léthon dans une explosion qu'il créa en rendant instable les barrières entre le rêve d'émeraude et le monde physique d'Azeroth. [1]

Galerie

Références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Roman: Hurlorage
  2. BD World of Warcraft: Tome 2 L'appel du destin
  3. 3,0 et 3,1 Jounal des donjons: Instance Le Temple englouti / Boss: Ombre d'Eranikus
  4. Journal des donjons: Instance Le Temple englouti / Boss : Protecteurs du rêve.
  5. Quête: Le fardeau des Vols draconiques
  6. Quête: Eranikus, le tyran du rêve
  7. Quête:Le cauchemar se manifeste
  8. BD World of Warcraft: Tome 3 Révélations

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.