FANDOM


Alert Cet article est une ébauche. Vous pouvez aider à le développer en cliquant sur l'onglet éditer en haut de la page.


Shaohao est un Pandaren qui fut le dernier empereur de Pandarie.

Il y a 10 000 ans, alors que la Légion Ardente envahissait Azeroth, il isola la pandarie du reste du monde en devenant qu'un avec la terre l'entourant ainsi d'une brume mystique empêchant tout contact.

Les fardeaux de l'empereur

Il y a un peu plus de 10 000 ans, Shaohao devint l'empereur de la Pandarie. Conformément à la tradition il consulta le grand Eauracle Jinyu. Il pensait entendre l'eauracle lui prédire de bonnes nouvelle mais ce fût une prophétie funeste que lui livra le jinyu : Celle d'une terrible invasion de démons provoquant le chaos et la grande fracture du monde.

Déprimé et perdant espoir, Shaohao entreprit l'ascension du Mont Sans-Repos malgré le froid cinglant. Au sommet, l'empereur trouva Yu'lon, l'esprit de la sagesse, qui l'incita à se défaire de ses fardeaux, puis à purifier son esprit afin de ne faire qu'un avec la terre. L'empereur se tint perplexe devant ce conseil et repartit vers sa demeure dans la Forêt de Jade. En chemin, Shaohao rencontra son ami le Roi-singe et lui fit part de ses doutes. Mais, le Roi-singe fut emporté au loin par une puissante bourrasque de vent.

Shaohao, désespéré, tenta de la rattraper mais ses doutes se matérialisèrent sous la forme d'un Sha. Shaohao affronta le Sha du doute mais ne parvenait pas à prendre le dessus. Pire, plus il luttait, plus il s'affaiblissait. Soudain, il se souvint des propos de Yu'lon et observa comment les bambous parvenait à résister à la tempête. Shaohao arrêta alors de lutter, et le sha du doute disparut.

Suivant la voix de son ami le Roi-singe, Shaohao se mit à sa recherche. Dans sa hâte, il trébucha et tomba dans les marécages des Étendues sauvages de Krasarang. Se débattant pour tenter d'en sortir, son désespoir se matérialisa en Sha du désespoir. Alors, Chi Ji apparut et lui permit d'ouvrir les yeux. Shaohao parvint alors à sortir du marécage et retrouva espoir.

Toujours à la recherche du Roi-singe, la voix de son ami le conduisit à la frontière du territoire des Mantides, l'ennemi mortel des Pandaren. Shaohao en trembla de peur. Niuzao lui demanda alors ce qui le tourmentait et lui conseilla d'affronter sa peur. L'empereur pénétra alors dans les Terres de l'angoisse et découvrit trois mantides qui se querellaient pour savoir qui mangerait le Roi-singe. Terrorisé, la peur de Shaohao se matérialisa en Sha de la peur qui le cloua sur place. Nizuao lui conseilla alors de ne pas laisser sa peur l'emporter. Shaohao brisa l'étreinte du Sha de la peur et fonça dans un arbre de kyparite qui laissa tomber de l'ambre sur les trois mantides les figeant sur place. Les deux amis parvinrent à s'enfuir.

Le Roi-singe lui suggéra alors de lever une armée pour en finir avec les Mantides. Shaohao décida de lever cette armée, non pas pour affronter les Mantides, mais la Légion ardente. Ils voyagèrent dans les hauteurs du Sommet de Kun-Lai où les cent meilleurs guerriers Pandaren s'entraînaient sous la gouverne de Xuen. Ce dernier sentit en lui une part de noirceur et lui proposa un défi ; si Shaohao parvenait à toucher un seul de ses guerriers, alors ils seraient à ses ordres. L'empereur tenta en vain d'en toucher un, mais n'y parvint pas ce qui le fit entrer dans une colère noire qui libéra les Sha de la colère, de la violence et de la haine. Xuen lui dit que c’était la raison pour laquelle il n'était pas prêt à commander. Alors que les trois sha fonçaient à l'unisson sur l'empereur, l'un des puissants guerriers se sacrifia pour sauver l'empereur. Shaohao s'agenouilla devant Xuen et réalisa que sa haine lui avait coûté beaucoup. Xuen lui redemanda pourquoi il se battait. Et Shaohao répondit pour sa patrie, pour les siens.

Libéré de ses fardeaux, Shaohao, toujours accompagné du Roi-singe, se dirigea vers le cœur de la Pandarie. Les cieux devenant sombre, l'heure de la grande fracture avait sonné. L'empereur arriva au Val de l’Éternel Printemps, le centre de son empire, le cœur de la Pandarie. Mais il découvrit ses sujets terrorisés par ce qui était sur le point d'arriver. Shaohao comprit que ses sujets ne s'étaient pas libérés de leurs fardeaux comme lui l'avait fait, il y a peu. Manquant de temps pour que les siens apprennent ce qu'il avait appris, il décida de donner le temps qu'il faut à son peuple pour apprendre les mêmes leçons que lui. Il sacrifia sa vie pour ne faire qu'un avec la Pandarie l'enveloppant dans une brume mystique.[1]


Vidéothèque

Les Fardeaux de Shaohao - Complet (Français)

Les Fardeaux de Shaohao - Complet (Français)

Galeries

Références