Wikia

Wiki Warcraft

Tirion Fordring

3 858pages sur
ce wikia
Commentaire1
Neutre 32
Généralissime Tirion Fordring
Tirion Fordring Norfendre
Titre
<Commandant Suprême de la Croisade d'Argent>
<Porte-cendres>
Ancien(s) Titre(s)
Gouverneur d'Âtreval
Sexe
Mâle
Race
Classe Paladin , Guerrier (Autrefois)
affiliation
Ancienne(s) affiliation(s) Ordre de la Main d'Argent
Royaume de Lordaeron
occupation(s) précédente Seigneur d'Âtreval
Localisation
Statut Vivant
Parenté Taelan (fils, mort), Karandra (femme)
Mentor(s) Alonsus Faol
Animal de compagnie Mirador (cheval)

"Lumière accorde moi ton ultime bénédiction, donne moi la force de briser ces chaines."

"Ce n'est qu'en nous battant main dans la main que nous réussirons."

Tirion Fordring est l'un des cinq premiers Chevaliers de la Main d'Argent choisi par l'archevêque Alonsus Faol et est l'un des héros de la Deuxième Guerre.

BiographieModifier

Seconde Guerre Modifier

Ayant été béni dans la lumière au même titre que les premiers paladins, Tirion Fordring participa à la deuxième guerre aux côtés de ses frères d'arme. A la fin de la guerre, il obtint du roi Terenas un fief en Lordaeron, à Âtreval, aujourd'hui situé dans les Maleterres de l'Ouest.

Paladin respecté, Tirion participa à la fin de la guerre à l'expansion de l'Ordre de la Main d'Argent partout sur les Royaumes de l'Est. C'est dans sa fonction de vétéran qu'il assista à la Cathédrale d'Hurlevent à l’ordination du prince Arthas au rang de paladin. Ce dernier dit de lui qu'il est "vieillissant mais toujours puissant et gracieux".[1]

L'incident Eitrigg Modifier

En tant que gouverneur de la principauté de l'Alliance, Âtreval, Tirion a vécu une vie confortable, respecté par ses sujets et aimé par sa femme Karanda et son fils Taelan. Tant un grand guerrier qu'un juste dirigeant, Tirion était renommé partout dans le Royaume de Lordaeron. Malgré sa prouesse militaire acclamée, l'expérience de Tirion comme Paladin pendant les invasions orcs lui a appris à estimer la paix. Après que les guerres soient finies, chaque nuit Tirion priait qu'aucun conflit n'apporterait plus jamais le mal à ses sujets.

Un jour, il rencontra un vieil ermite orc vivant dans une tour abandonnée. Ils ont immédiatement combattus jusqu'à ce qu'un morceau de la tour en ruine se soit effondré sur Tirion. Il se réveilla dans un lit des jours plus tard et découvrit qu'il avait été retrouvé, lié à sa selle et avait été guéri par Barthilas.

En comprenant que l'orc l'avait épargné et renvoyé parmis les siens, Tirion reparti en direction de la tour. L'orc, Eitrigg, raconta alors à Tirion qu'avant l'arrivée des orcs en Azeroth, leur peuple était une société noble enracinée dans le chamanisme. Après la guerre, Eitrigg avait quitté la Horde corrompue. Tirion, voyant un être respectable et honorable en Eitrigg, promis de garder son existence secrète.

Barthilas n'était pas si confiant et en appela à Saidan Dathrohan pour venir s'occuper lui-même de l'orc. Dathrohan pris un groupe de chasseurs avec lui et les mena dans les bois, où ils trouvèrent Eitrigg. Pendant la capture de l'orc, Tirion se battit contre les hommes de Dathrohan, invoquant que les actes de Barthilas étaient perfides. Tirion fut capturé et amené à Stratholme pour y être passé en justice.

Tirion fût jugé devant un jury exceptionnel composé de plusieurs grands personnages de l'Alliance de Lordaeron (Uther présidait le jury, le prince Arthas, l'archimage Antonidas, l'amiral Daelin Portvaillant, l'archevêque Alonsus Faol furent appelés à juger). Tirion, espérant être un exemple pour son fils, raconta à la cour exactement ce qui était arrivé. En fin de compte, le jury décida que Tirion devait être puni. Il fût dépossédé de ses biens, de ses titres, de son statut de paladin et enfin on tenta de lui retirer ses pouvoirs sacrés. Tirion fût forcé à prendre le chemin de l'exil, seul.
TirionandEitrigg

Tirion Fordring aidant Eitrigg.

Désespéré et désirant empêcher Eitrigg d'être exécuté pour crimes de guerre, il retourna en arrière à Stratholme, où il attaqua les gardes d'Eitrigg. Étonnés, ils réussirent quand même à le soumettre, jusqu'à ce qu'un groupe d'orcs prenne d'assaut dans la ville. Tirion utilisa la distraction pour libérer Eitrigg et fuir la ville.

Une fois en dehors de la ville, Tirion voyant qu'Eitrigg était proche de la mort fit la seule chose qu'il pouvait faire, il utilisa ses pouvoirs sacrés de paladin pour guérir l'orc qui l'avait sauvé. À sa surprise, il pouvais toujours utiliser ses pouvoirs sacrés de la Lumière et Eitrigg fut sauvé.

L'improbable duo se retrouva brusquement entouré par des Orcs et leur nouveau chef de guerre, Thrall, qui s'approcha d'Eitrigg et l'invita a rejoindre la Horde, qui avait depuis retrouvée ses racines de chamanisme. Eitrigg en fut ravi et accepta.

Tirion resta cependant en Lordaeron. Il participa, caché parmi la foule, à l'ordination de son fils au rang de paladin et le vît devenir le nouveau seigneur d'Âtreval. Tirion vît aussi sa femme cacher son destin à son fils en lui faisant croire que Tirion était mort. Elle l'amena même à une fausse tombe près du Caveau de Zaeldarr où Taelan enfouit le jouet marteau de guerre que lui avait offert son père.[2]

Exil et Retour Modifier

Tirion vécu son exil dans une petite ferme, dans le nord ouest de ce qui allait devenir les Maleterres de l'Est, sur les rives de la Rivière Thondroril avec son cheval Mirador. Pendant la Troisième guerre, il combattit régulièrement le Fléau.

Il découvrit plus tard que son fils, Taelan, était rentré dans la Croisade écarlate et en devint même le Généralissime. Il continua quand à observer de loin son fils, et engagea des aventuriers pour l'aider lorsque lui et d'autres croisés furent piégés dans un village assiégé par le Fléau. Ensuite, il demanda encore une fois l'aide d’aventuriers pour retrouver des objets rappelant son passé à Taelan, ce qui le convainquit de partir de la Croisade. Hélas, Taelan fut tué pendant sa tentative, ce qui résolut Tirion à reformer la Main d'Argent originale, une force du bien dans le monde.

Dans World of WarcraftModifier

Tirionfordring

Tirion abattant des mort-vivants dans les Maleterres

Tirion Fordring est un donneur de quête de niveau 61 situé au sud du Tunnel de Tisse-terreur dans les Maleterres de l'Est. Il accepte l'aide de la Horde comme de l'Alliance, ce qui suit ses affirmations que la race ne dicte pas l'honneur et ce qu'il a appris de sa rencontre avec Eitrigg.

Burning Crusade Modifier

Dans The Burning Crusade, Tirion Fordring peut être trouvé dans les Contreforts de Hautebrande d'antan (via les Grottes du Temps) comme un PNJ de niveau 55. Tirion peut être vu dans l'auberge d'Austrivage portant la même armure qu'aujourd'hui et discutant de le Porte-cendres et d'autres membres de la Main d'Argent. Il fut le premier à faire référence à l'arme par son nom légendaire. Hélas, nombre de ses amis alors rassemblés deviendront ses ennemis en créant la Croisade écarlate.

Wrath of the Lich King Modifier

Implication dans les quêtes des Chevaliers de la Mort Modifier

ArthasTirion

Tirion se bat contre Arthas

Dans la dernière quête de la zone de départ des Chevaliers de la Mort, le joueur doit rejoindre Darion Mograine qui dirige dix mille membres du Fléau contre trois cents défenseurs de la Lumière dans la Bataille pour la Chapelle de l’Espoir de Lumière. Après qu'une centaine de défenseurs furent massacrés, Tirion apparaît pour se confronter à Darion. Alexandros Mograine, le père de Darion, fait aussi son apparition en sortant de l'épée corrompue.

Après ce dialogue, le Roi Liche apparaît et lance un sort incapacitant Tirion pour mieux défier Darion, qui porte la Porte-cendres corrompue. Dans un excès de colère envers le Roi-liche qui a trahis ses propres chevaliers, Darion lança l'épée à Tirion, ce qui eu pour effet de la purifier immédiatement. Tirion se bat ensuite contre Arthas, qui doit s'enfuir étant désavantagé sur une terre consacrée.

A la fin de la bataille, Tirion jure de détruire Arthas et décide d'unir dans un même but l'Aube d'Argent et les Chevaliers de la Main d'Argent pour former la Croisade d'Argent, dont il devient Généralissime. Darion prête aussi allégeance à la destruction du Roi-liche et décide de fonder la Lame d’Ébène pour regrouper les Chevaliers de la Mort ivres de vengeance.

Norfendre Modifier

Tirion lança alors une vaste opération d'attaque sur les terres gelées du Norfendre. Se déplaçant dans un premier temps incognito et se faisant passer pour un simple clerc de la Croisade d'Argent on retrouve Tirion dans le port de Valgarde dans le Fjord Hurlant en Norfendre.

Il mène ensuite la Croisade d'Argent vers la Couronne de Glace, il dirige d'abord les opérations depuis sa base à l'Avant-Garde d'Argent, où on le retrouve, accompagné de son fidèle destrier Mirador, ainsi que de Darion Mograine qui représente les Chevaliers de la Lame d'Ebène sous le nom du Guetteur d'Ebène. Tirion Fordring et Darion Mograine y discutent de la stratégie à suivre pour attaquer  la Citadelle de la Couronne de Glace, suite à un premier échec : La Croisade d'Argent a tenté d'entrer en force dans les vallées de la Couronne de Glace en passant par une brèche creusée aux explosifs, mais sitôt la brèche ouverte, elle a été comblée par les Nérubiens du Fléau qui infligent une cruelle défaite à la Croisade.

Il apparaît dès alors à Tirion qu'il doit changer de stratégie, selon les conseils de Darion Mograine. Il crée ainsi le Tournoi d'argent, qui s'installe au nord-est de la Couronne de Glace. Ce Tournoi, auquel Tirion Fordring convie tout les champions d'Azeroth, qu'ils appartiennent à la Horde ou à l'Alliance, a pour objectif d'entraîner et de sélectionner une élite de héros dans le but de tenter une percée dans la Citadelle de la Couronne de Glace et d'y vaincre le Roi-Liche.

A l'issue du Tournoi d'argent où des héros se sont démarqués en se battant les uns contre les autres, et contre les créatures les plus dangereuses du Norfendre, la Croisade d'Argent s'allie aux Chevaliers de la Lame d'ébène pour créer le Verdict des cendres. Ainsi, le Verdict des cendres lance une expédition contre la Citadelle de la Couronne de Glace, et Tirion, accompagné des meilleurs champions de son tournoi, mène l'assaut au cœur du domaine du Roi-Liche. C'est après avoir défait tout les généraux du Fléau que Tirion et ses héros s'engagent finalement dans un combat contre le Roi-Liche, au pied du Trône de Glace.

Une fois Arthas mort, Tirion prît sur lui la responsabilité de devenir le Geôlier des Morts selon les conseils du spectre de Terenas. Alors qu'il s’apprêtait à placer le Heaume de Domination sur sa tête il fût interrompue par Bolvar Fordragon, héro de l'Alliance laissé pour mort et torturé par le roi-liche. Alors que Bolvar devenait le nouveau roi-liche, le Trône de Glace se referma et Tirion resta seul au sommet, jurant de garder le secret de Bolvar.

Cataclysm Modifier

WOW La chute du roi Liche03:52

WOW La chute du roi Liche

Tirion posant le Heaume sur Bolvar

De retour du Norfendre Tirion reprend Atreval des mains de la Croisade écarlate et y construit une grande base pour la croisade d'argent. Il y regagnera son ancien siège de dirigeant dans le donjon de Madenholde, qui est d’ailleurs l'endroit où son fils, le généralissime écarlate Taelan, est mort. Il œuvre désormais à guérir les plaies des Maleterres laissées par le Fléau.

Personnalité Modifier

Étant un paladin, Tirion Fordring est un homme d'honneur, et son engagement pour la Lumière quelque en soit le coût l'a souvent fait entrer en conflit avec sa famille et ses amis. Sa femme, Karandra Fordring, s'est souvent plainte des sacrifices qu'elle a dû faire pour supporter l'inclinaison de son mari à faire passer son honneur avant toute autre chose, famille comprise. Par exemple, quand Fordring a essayé d'expliquer à sa femme et à son ami de longue date Arden que son engagement à sauver la vie d'Eitrigg était une question d'honneur, il rencontra, pour la plupart du temps, un mur d'incompréhension. Pour chacun d'eux, Arden et Karandra, il avait la responsabilité de sa famille et son entourage - une responsabilité qu'il devait négliger au nom de l'honneur.

L'honneur de Tirion fut ainsi l'origine de sa chute. Pendant son procès, il lui a été offert l'opportunité de redorer son blason pour l'Alliance, si seulement il renonçait à son amitié avec Eitrigg. Tirion refusa, déclarant que son honneur l'empêchait de faire une telle chose. A la fin, Tirion paya lourdement pour avoir porté trop d'importance à son honneur. Non seulement il fut banni de son ordre et d'Âtreval (qu'il dirigeait), mais sa famille, composée de Karandra et de son fils Taelan, refusa de l'accompagner dans son exil, déclarant qu'il ne gâcherait pas leurs vies comme il avait gâché la sienne. Après avoir sauvé Eitrigg des bourreaux de Stratholme, l'honneur était vraiment la dernière chose qu'il restait à Tirion.

Galerie Modifier

==
Références ==

  1. Roman Arthas, l'ascension du Roi-Liche, Christie Golden
  2. Roman Of blood and Honor, Chris Metzen