FANDOM



La Troisième Guerre, également connue comme la deuxième invasion de la Légion ardente sur Azeroth, est un conflit qui a majoritairement opposé les races mortelles du monde aux forces de la Légion Ardente et du Fléau. Cette guerre atteignit son paroxysme pendant la bataille du mont Hyjal au cours de laquelle les elfes de la nuit sacrifièrent la puissance de l'Arbre-Monde Nordrassil pour détruire Archimonde, le principal commandant de la Legion.

Déroulement

L'exode de la Horde

La fuite vers Kalimdor

Quelques part dans les Hautes-terres d'Arathies, une nuit orageuse, le jeune chef de guerre de la nouvelle Horde, Thrall, eut une vision de d'une bataille entre les humains et les orcs sous une pluie de feu gangrené ainsi que d'une silhouette lui ordonnant rallier la Horde et la conduire vers sa destinée.[1]

Au réveil du jeune chaman, un corbeau vint à lui et lui demanda de le trouver. Alors qu'il fouillait la région avec ses guerriers, il tomba finalement sur le corbeau qui prit l'apparence d'un humain qui s'avérait être Medivh. Se donnant le nom de Prophète, il avertit Thrall du retour des démons et lui demanda de conduire son peuple vers Kalimdor. Malgré la méfiance que nourrissait le chef de guerre à son égard, il choisit de lui faire confiance et ordonna le rassemblement de la Horde.[2]

Trois jours plus tard, Thrall et son groupe entamèrent la construction d'un campement en attendant l'arrivée du reste de la Horde. Après avoir rallié quelques orcs, une patrouille de fantassins de l'Alliance de Lordaeron arriva sur les lieux et leur capitaine ordonna aux orcs de se rendre tout en les prévenant que les humains avaient capturé Grommash Hurlenfer ainsi que le clan Chanteguerre. Mais Thrall et ses troupes éliminèrent la patrouille, rasèrent le place forte des humains et libérèrent Grom et ses guerriers. Peu après, ce dernier suggéra à Thrall de réquisitionner une flotte de navires humains et quelques instants plus tard, les orcs commencèrent leur traversée de la Grande mer.[3]


Le ralliement de la tribu Sombrelance

Alors que la flotte arrivait à proximité du Maelström, cette dernière fut frappée par une tempête, la séparant et obligeant une partie des navires, dont celui de Thrall, à accoster sur une île volcanique non loin. Ils furent accueillis par Sen'jin, un féticheur troll à la tête de la tribu Sombrelance qui offrit aux orcs son hospitalité, intrigué par la ressemblance entre Thrall et un individu qu'il voyait en rêve. Au cours de son séjour, Thrall aida le chef troll à purifier une fontaine de santé en lui rapportant les ingrédients nécessaires, à savoir une graine d'expulsion et un sarment de purification. Puis après avoir rassemblé ses guerriers orcs ainsi que des Sombrelance locaux, Thrall combattit les forces d'une expédition de Kul Tiras. Mais alors que les orcs et les trolls prenaient d'assaut le principal campement des humains, une vaste troupe de murlocs vénérant une mystérieuse sorcière arriva sur les lieux et captura Thrall, Sen'jin, des trolls, des orcs et quelques humains avant de les conduire dans une galerie de grottes.[4]

Peu de temps après son enfermement, Thrall orchestra une évasion se fraya un chemin à travers le complexe souterrain avec d'autres prisonniers. Ils finirent par trouver Sen'jin, mais ce dernier fut sacrifié quelques instants plus tard par un sorcier murloc qui sera finalement tué lui ainsi que sa garde rapprochée par les forces de la Horde. Dans son dernier souffle le chef troll dit à Thrall que ses visions le montraient menant la tribu Sombrelance loin de l'île et lui demanda de partir.[5]

Peu de temps après, le groupe sortit de la grotte et le volcan de l'île entra en éruption et l'île commença à sombre dans la mer. Le groupe de prisonniers atteignit plus tard le site de débarquement. Pendant plus de deux jours, les orcs et les Sombrelance firent front commun pour repousser les assauts des murlocs et évacuer un maximum de villages trolls et au bout du compte, les réparations sur les navires endommagés furent achevés, permettant à la Horde de quitter l'île et de reprendre son voyage vers Kalimdor.[6]


Le fléau de Lordaeron

L'avertissement du Prophète

Peu après que la Horde ait quitté les Royaumes de l'Est, Medivh voyagea jusqu'à la capitale du royaume de Lordaeron. Alors qu'il arrivait sur les lieux, dans la salle du trône, le roi Terenas Menethil débattait avec les ambassadeurs des autres royaumes humains sur la menace que représentaient les orcs encore en liberté. Le représentant de Dalaran leur conseilla de délaisser la Horde pour se concentrer sur la propagation d'une mystérieuse épidémie baptisée le Fléau dans le nord de Lordaeron. L'ambassadeur du Kirin Tor proposa alors la mise en quarantaine des villages infectés, mais Terenas s'y opposa, estimant que son peuple avait suffisamment souffert sans en plus se retrouver prisonnier de ses propres terres. C'est alors que le Prophète fit interruption et les avertit que leur terre était déjà perdue. Il recommanda à Menethil de conduire son peuple vers Kalimdor, mais ce dernier refusa de l'écouter et lui ordonna de partir.[7]


La défense de Strahnbrad

Quelques temps plus tard, Terenas chargea deux paladins de la Main d'argent, Uther le Porteur de Lumière ainsi que son fils, le prince Arthas Menethil de mettre fin une bonne fois pour toute à la menace que représente le clan Rochenoire au sud du royaume. Après qu'ils aient localisé le principal campement des orcs, les troupes humaines se scindèrent en deux. Tandis qu'Uther installait un campement non loin de celui des orcs, Arthas assurait la défense de Strahnbrad.

Alors que lui et ses troupes traversaient les fermes aux abords du village, ils furent rejoints par deux habitants de la région, Thornby et Garth. Plus tard, ils aidèrent une jeune femme du nom d'Alicia à retrouver son enfant, Timmy, alors retenu en otage par une meute de gnolls. Peu après, Benedict tenta, lui et un groupe de bandits de la colline sanglante, de tendre une embuscade à la troupe de guerre en se faisant passer pour un fermier ayant besoin d'aide, mais la bande fut éliminée sans difficulté. Plus tard, aux abords de la rivière marquant l'entrée de Strahnbrad, Arthas et ses hommes surprirent d'autres bandits de la colline sanglante et leur chef, Menag, alors qu'ils détroussaient Gérard et Matilda, un couple de fermiers. Ils les aidèrent plus tard à récupérer son livre de compte en éliminant Menag et ses sbires.

Quand Arthas atteignit finalement Stranhbrad, elle était déjà attaquée par les orcs. Il porta secours aux quelques fantassins postés au village et y élimina tous les Rochenoire présents dont leur chef, un maître des esclaves, mais malgré cette victoire, les orcs parvinrent à faire quelques prisonniers et à les envoyer vers leur principal campement. Peu de temps après un chevalier demanda à Arthas de rejoindre Uther.[8]


La défaite du clan Rochenoire

Quelques instants plus tard, Arthas rejoignit le Porteur de Lumière. Ce dernier dépêcha deux de ses meilleurs chevaliers pour négocier mais ils furent tués pour ne laisser que leurs montures. Peu de temps après, Uther ordonna à Arthas de mener l'assaut contre les Rochenoire tandis qu'il défendait leur base d'opération. Le prince de Lordaeron ordonna la fortification du campement et le rassemblement d'une troupe de fantassins. En parallèle, le paladin fit également la rencontre d'un groupe de nains chasseurs de dragons menés par un dénommé Feranor Orteil-d'acier. Il les aida à éliminer un dragon noir du nom de Searinox, puis il rapporta son cœur au forgeron qui accepta en guise de récompense de lui forger une orbe de feu. Quand Arthas finit de constituer une armée, le chef du campement orc, un maître-lame du clan Rochenoire, envoya une image miroir pour narguer Uther tandis qu'il sacrifiait les prisonniers dans l'espoir d'invoquer des démons. Mais peu de temps après, Arthas et ses troupes rasèrent la place forte des orcs et éliminèrent le maître-lame.[9]


L'enquête à Brill

Deux semaines après la défaite du clan Rochenoire, Medivh se rendit à Dalaran et tenta de convaincre l'archimage Antonidas de mener les siens vers Kalimdor, mais le sorcier ne le prit pas au sérieux et lui demanda de partir. Quelques instants plus tard, Antonidas demanda à son apprentie, Jaina Portvaillant, de partir mener l'enquête sur le Fléau sous l'escorte d'Arthas Menethil, son lieutenant Falric ainsi que quelques fantassins, persuadé que l'épidémie est d’origine magique.[10] Trois jours plus tard, Arthas et Jaina se rencontrèrent aux abords de Brill et commencèrent à se mettre en marche. Le pont menant au village ayant été détruit, le groupe armé fut contraint d'utiliser un détour passant par la rivière. Un peu plus tard, un villageois nommé Alric le mit au courant de l'existence d'une fontaine de santé capable de régénérer les blessures. Après avoir traversé la rivière en éliminant tous les bandits et murlocs se dressant sur son chemin, la troupe atteignit finalement Brill pour constater que tout le village était infesté de morts-vivants.

Après avoir rallié ses défenseurs et trouvé la fontaine de santé, ils s'aventurèrent au cœur du village où ils apprirent que la maladie se répand à cause de grains contaminés venant d'Andorhal, le centre de distribution de nourriture dans le nord de Lordaeron. Alors qu'ils continuaient leur enquête, ils tombèrent sur un groupe de prêtres de Quel'Thalas qui les mirent au courant de l'existence d'une grange infectée tout au bout du village avant de se joindre à eux. Ils rencontrèrent plus tard un mortier nain qui les aida à atteindre la grange. Là-bas, ils tombèrent sur le nécromancien Kel'Thuzad et quelques adeptes du culte des damnés alors qu'ils infectaient des caisses de grains. Ils prirent la fuite en prenant soin de laisser quelques goules et une abomination ralentir la progression des forces d'Arthas et de Jaina. Les morts-vivants furent finalement éliminés et la grange détruite.[11]


La bataille d'Andorhal

Le lendemain, Arthas, Jaina et leurs troupes arrivèrent à proximité du village d'Andorhal où ils surprirent un groupe d'adeptes du culte des damnés en train de hanter une mine avant de les chasser. Ils exploitèrent les ressources de la région pour renforcer leurs positions et après avoir assemblé une petite armée, Arthas et Jaina détruisirent une base de morts-vivants gardant l'entrée d'Andorhal. Mais une fois arrivés dans le village ils ne purent que constater que tous les chargements de grains étaient déjà partis pour les villages environnants. Ils traquèrent ensuite Kel'Thuzad avant de le tuer, mais celui-ci leur dit que sa mort ne changerait rien et qu'il servait un seigneur de l'effroi nommé Mal'Ganis qui se trouverait à Stratholme.[12]


La défense d'Âtreval

Tôt le lendemain, Arthas et Jaina atteignirent le village d'Âtreval où sa garnison semblait se préparer au combat. En effet, un des défenseurs leur dit que pendant la nuit, une grande armée de morts-vivants avait commencé à attaquer les villages environnants et se dirigeaient vers eux. Arthas demanda alors à Jaina de partir prévenir Uther pendant qu'il assurait la défense des lieux. Peu après le départ de magicienne, Arthas finit par réaliser qu'en plus de tuer les infectés, la nourriture contaminée par la peste les transformait en morts-vivants. Quelques instants plus tard, une bonne partie des villageois se transformèrent en zombies et attaquèrent les soldats avant d'être éliminés.

Les défenseurs d'Âtreval tinrent bon autant de temps que possible face aux assauts des morts-vivants, Arthas parvenant même à secourir quelques villageois et à détruire une caravane du culte des damnés qui distribuait le grain contaminé dans les villages alentours, ralentissant légèrement la progression du Fléau. Au bout du compte, les défenseurs commencèrent à se faire submerger, mais c'est alors que Jaina et Uther arrivèrent en renforts avec une légion de chevaliers, renversant à eux seuls le cours de la bataille.[13] Plus tard dans l'après-midi, sur la route de Stratholme, Arthas rencontra Medivh qui lui suggéra de fuir la région et de conduire son peuple vers Kalimdor, mais le prince de Lordaeron refusa de l'écouter et reprit son voyage vers Stratholme.[14]


L'épuration de Stratholme

Tôt le lendemain, devant l'entrée de Stratholme, Arthas fut rejoint par Jaina, Uther et quelques chevaliers de la Main d'argent. Il les avertit ensuite que toute la population était infectée et que le seul moyen d'endiguer la maladie était d'exterminer tous les villageois. Il ordonna à Uther d'exécuter la tâche mais Uther refusa de massacrer des innocents, ce dernier allant même jusqu'à lui dire qu'il n'obéirait pas même s'il était roi. Arthas considéra ces paroles comme un acte de trahison et renvoya Uther et ses hommes, rejoints peu après par Jaina qui ne voulait pas non plus se résoudre à tuer des innocents.

Accompagné d'une petite troupe, Arthas entra dans la cité, mais à peine démarra-il l'épuration que Mal'Ganis fit son apparition et commença à prendre le contrôle des citoyens humains transformés en zombies. Au cours des premiers affrontement, Arthas et ses troupes éliminèrent un grand nombre de morts-vivants et de citoyens dont deux lieutenants du seigneur de l'effroi, à savoir l'abomination Grancrochet et le nécromancien Salramm le Façonneur de chair. Puis lui et quelques uns de ses hommes rejoignirent l'hôtel de ville et empruntèrent un passage secret menant directement aux rues secondaires de Stratholme, alors en proies aux flammes. Enfin, ils se frayèrent un chemin à travers les hordes de morts-vivants jusqu'au bastion de la Main d'argent où se cachait Mal'Ganis. Mais alors que le combat tournait en faveur du prince, le seigneur de l'effroi prit la fuite et suggéra à Arthas de le retrouver en Norfendre tandis que ce dernier lui répondit qu'il le pourchasserait jusqu'aux confins de la terre si c'était nécessaire.[15]

Peu après ces évènements, Arthas rallia la 1ère Légion ainsi que la flotte de Lordaeron et après en avoir informé Jaina, lui et son armée partirent pour le Norfendre. Trois jours après l'épuration de Stratholme, Jaina s'aventura dans les ruines de la cité et y rencontra Uther, à qui elle déclara qu'Arthas était parti vers le nord. Puis, après le départ du Porteur de Lumière, Medivh vint à la rencontre de Portvaillant et lui recommanda de conduire son peuple vers Kalimdor. Cette dernière suivit son conseil et commença à organiser une expédition pour faire voile vers l'ouest.[16]


L'expédition en Norfendre

Un mois après avoir quitté les côtes de Lordaeron, Arthas atteignit le fjord hurlant et accosta dans la baie de Coiffedague. Alors que l'expédition s'enfonçait à l'intérieur des terres, Arthas finit par trouver une mine d'or et ordonna la construction d'un campement. C'est à ce moment précis que l'expédition tomba sur un groupe de nains menés par Muradin Barbe-de-bronze, son ancien maître d'arme, qui avait été séparé du reste de son expédition par une armée de morts-vivants. Ensemble, Arthas, Muradin et leurs troupes éliminèrent les morts-vivants qui assiégeaient le campement de l'expédition naine et rasèrent leur base principale à l'est de la désolation des dragons. Une fois le Fléau chassé, Muradin mit Arthas au courant de l'existence d'une épée runique nommée Deuillegivre qui serait cachée dans la région tandis que ce dernier ordonnait la construction de la principale base de l'expédition.[17]

Mais au lendemain, un émissaire de Lordaeron arriva sur les lieux et ordonna au capitaine Luc Valensort, un des lieutenants d'Arthas, de retourner à Lordaeron sur ordre du roi et à la demande d'Uther. Furieux, Arthas, accompagné de Muradin, quelques artilleurs nains et des mercenaires recrutés en chemin, se fraya un chemin à travers les positions du Fléau et coula ses propres navires. Quand ses hommes atteignirent le rivage, Arthas accusa les mercenaires d'être responsables de la destruction de la flotte avant que lui et ses troupes ne les massacrent jusqu'au dernier.[18]

Le matin suivant, Mal'Ganis et une nouvelle armée de morts-vivants firent leur apparition et encerclèrent la base de l'expédition mais entre temps, Muradin avait localisé la grotte où se trouvait Deuillegivre. Arthas confia la défense du camp à Falric et mena une petite troupe de guerre dans la caverne. Arthas élimina tous les gardiens présents dans la grotte, y compris leur chef, un esprit qui lui dit dans son dernier souffle qu'il essayait seulement de le protéger de Deuillegivre. Quand Arthas et Muradin finirent par trouver l'épée, ce dernier réalisa qu'elle était maudite en lisant l’inscription sur son socle et supplia Arthas de laisser tomber sa quête de vengeance et de rentrer dans les Royaumes de l'Est, mais le prince ignora ses avertissements et brisa le bloc de glace dans laquelle était enfermée l'épée, blessant gravement le nain. Quelques instants plus tard, Arthas laissa Muradin pour mort et retourna à son campement tandis que ce dernier errait désormais amnésique dans les terres gelées du Norfendre. Après avoir rallié ses troupes, Arthas lança un assaut sur la base de Mal'Ganis et la détruisit avant de coincer le seigneur de l'effroi et de le vaincre.[19]


La folie d'Arthas et la mort de Terenas

Rendu fou par les murmures du Roi-liche que lui chuchotait l'épée, Arthas finit par sombrer dans la folie. Devenu désormais un chevalier de la mort, il massacra une bonne partie de la première légion et les réanima en morts-vivants à l'aide de l'épée runique[20], dont certains d'entre eux comme ses lieutenants Falric et Marwyn, ou encore le fantassin Thassarian furent élevés au rang de chevaliers de la mort, avant de rentrer avec une poignée de fidèles à Lordaeron, abandonnant le reste de la 1ère Légion à une mort certaine.[21] Mais l'expédition de Muradin, désormais menée par Baelgun, trouva refuge dans les ruines d'Azjol-Nérub où les nains survécurent.[22]

De retour à la capitale, Arthas fut accueillit en héros par la population et quand il arriva dans la salle du trône, il s'agenouilla tandis que Terenas le félicitait. Puis le prince déchu se releva et planta Deuillegivre dans le cœur de son père tandis que ses lieutenants Falric et Marwyn éliminaient les gardes postés dans la salle du trône et que la peste se répandait dans la capitale.[23] Plus tard, Arthas se rendit à la tombe d'Invincible, son ancien destrier mort il y a sept ans, non loin de la ferme des Balnir et il utilisa ses nouveaux pouvoirs nécrotiques pour le réanimer sous la forme d'un destrier squelettique qui lui servit de monture.[24]


Voie des damnés

Le ralliement du culte des damnés

Quelques jours plus tard, tandis que les soldats de Lordaeron, choqués et démotivés par la mort de leur roi, se dispersaient face aux assaut des morts-vivants, non loin du village de Vandermar, Arthas rencontra le seigneur de l'effroi Tichondrius qui le félicita pour avoir tué Terenas. Puis ce dernier lui ordonna de rassembler tous les fidèles du culte des damnés cachés dans la population. Soutenu par une petite armée de morts-vivants renforcée par la réanimation des cadavres présents dans le cimetière du village, le chevalier de la mort rassembla tous ses acolytes et revint auprès du seigneur de l'effroi qui le chargea alors de se rendre à Andorhal afin d'y récupérer les restes de Kel'Thuzad.[25]


Les restes de Kel'Thuzad

Le lendemain matin, Arthas arriva aux alentours d'Andorhal et après avoir éradiqué les forces des champions de la paix dont leur chef, Gavinrad le Terrible, qui lui barraient la route, il s'introduisit dans le cimetière où il s'empara du cadavre de Kel'Thuzad, qui commença à apparaitre aux yeux du prince déchu sous la forme d'un spectre, avant de le placer dans un chariot à viande. Peu de temps après, il fit son rapport à Tichondrius, mais ce dernier n'était pas satisfait car le cadavre était dans un état avancé de décomposition. Le seigneur de l'effroi lui révéla alors que seules les énergies du Puits de soleil étaient assez puissantes pour réanimer Kel'Thuzad. Il lui ordonna ensuite de prendre le bastion des paladins d'Andorhal et de dérober une urne capable de préserver les restes du nécromancien de la putréfaction.

Après avoir établi un campement à proximité d'Andorhal et renforcé ses positions, Arthas et ses serviteurs envahirent le village et décimèrent les forces des champions de la lumière et des champions de la vérité, respectivement dirigés par Ballador le brillant et Sage Truthbearer qui trouvèrent la mort face au prince déchu. Peu après, Arthas se tourna vers le gardien de l'urne qui n'était nul autre qu'Uther. Après un bref échange, un duel éclata entre les deux hommes au cours de laquelle Arthas finit par tuer son ancien mentor. Alors que Tichondrius apparaissait pour le féliciter, le fantôme de Kel'Thuzad apparut à Arthas et lui conseilla de se méfier du seigneur de l'effroi car lui et ses semblables étaient les geôliers du Roi-liche.[26]

Plus tard, Tichondrius se rendit dans sa citadelle, quelque part dans les limbes, où il transmit son rapport sur le Fléau à Méphistroth et Anetheron à la demande du seigneur érédar Archimonde. Il leur dit qu'Arthas exécutait bien ses ordres tout en leur avouant qu'il suspectait le Roi-liche de comploter contre la Légion ardente. Anetheron leur fit alors part de ses craintes sur la possibilité que le Fléau puisse échapper au contrôle des démons une fois son rôle achevé et que les seigneurs de l'effroi chargés de surveiller le Roi-liche subissent la colère d'Archimonde en punition pour leur échec. Mais Mephistroth et Tichondrius le rassurèrent, affirmant que les morts-vivants n'oseraient pas saboter leurs plans.[27]


L'invasion de Quel'Thalas

Six jours plus tard, les forces du Fléau atteignirent la frontière du royaume de Quel'Thalas. Grâce aux indications apportées par un prisonnier haut-elfe, Arthas apprit que le royaume était protégé par la densité de ses forêts et par des portes elfiques enchantées. À l'aide des chariots à viande, les morts-vivants se frayèrent un chemin à travers la forêt et détruisirent un village elfique avant d'y établir une base. Mais alors qu'ils fortifiaient leurs positions, ils furent attaqués par Sylvanas Coursevent et une troupe de forestiers du royaume qu'ils parvinrent cependant à repousser. Progressivement, le Fléau se fraya un chemin à travers les bois, rasant forêts, villages et avant-postes elfiques entravant leur progression tout en repoussant les attaques menées par les forces de Sylvanas. Puis les morts-vivants prirent d'assaut le bastion des forestiers protégeant la passe Thalassienne et la rasèrent avant de détruire la porte.[28]

Quelques instants plus tard, Arthas et ses serviteurs détruisirent la seconde porte située derrière la passe Thalassienne. Alors que les morts-vivants atteignaient le pont traversant l'Elrendar, Sylvanas nargua le prince déchu en lui disant que la prochaine porte ne pouvait être ouverte qu'à l'aide d'une clé spéciale. Puis elle détruisit le pont avant de se replier avec ses forestiers. Peu de temps après, aidés par des démons des Cryptes venus spécialement du Norfendre pour l'assister, notamment en neutralisant les chevaucheur de faucon-dragon, les morts-vivants abattirent l'arbre le plus ancien de la forêt, Thas'alah, avant de construire sur ses racines l'avant-poste de Mortholme.[29] Plus tard, grâce aux indications données par un traître haut-elfe du nom de Dar'Khan Drathir, Arthas apprit que la clé nécessaire à l'ouverture de la prochaine porte, la clé des Trois Lunes, avait été scindée en trois fragments qui furent cachés dans la région. Il traversa les différents cours d'eau de la région en utilisant ses propres serviteurs pour former des ponts et empoisonner les rivières.[30] Puis après que les morts-vivants aient détruit plusieurs bases elfiques dont une autre appartenant aux forestiers tout en repoussant les attaques de Sylvanas, Arthas réunit les trois fragments et utilisa la clé reconstituée pour ouvrir la seconde porte.[31]

Quelques temps plus tard, les morts-vivants arrivèrent aux alentours de la capitale de Quel'Thalas, Lune-d'Argent, où ils construisirent une nouvelle base. Comme à leur habitude, les forestiers tentèrent d'harceler les armées du Fléau, sans succès. Acculés, ils envoyèrent plusieurs messagers vers la capitale pour réclamer des renforts, mais tous furent tués pendant le trajet par des gargouilles venues spécialement du Norfendre pour participer à l'invasion du royaume elfique. Arthas et ses serviteurs prirent ensuite d'assaut la base des forestiers où se terrait leur chef et la détruisirent. Le prince déchu attaqua Sylvanas et la blessa mortellement. Cette dernière le supplia alors de l'achever mais au lieu de cela, Arthas sépara l'esprit de la haute-elfe de son corps et la transforma en banshee avant que le Fléau ne prenne d'assaut Lune-d'Argent qui finit par tomber.[32]

Après la destruction de la capitale, les morts-vivants se tournèrent vers l'île de Quel'Danas où se trouvait le Puits de soleil et qui était séparé du reste du continent par un large canal. Arthas plongea alors Deuillegivre et utilisa les pouvoirs de la lame runiques pour créer un pont de glace. Arrivés non loin des rives de Quel'Danas, les morts-vivants se retrouvèrent face au souverain des hauts-elfes, Anasterian Haut-soleil, équipé de Felo'melorn. Alors qu'il s'apprêtait à détruire le pont, Arthas chargea dans sa direction mais dans son élan, il fut désarçonné quand le vieux souverain coupa les pattes avant d'Invincible. S'en suivit un duel entre les deux chefs au cours duquel Arthas brisa Felo'melorn et tua Anasterian. Puis après avoir éliminé les gardiens du Puits de soleil, le chevalier de la mort y plongea les restes de Kel'Thuzad qui ressuscita sous la forme d'une liche.[33]


Révélations

Trois jours plus tard, alors que les morts-vivants stationnaient les montagnes d'Alterac, Arthas demanda des réponses à Kel'Thuzad. Ce dernier révéla alors que le Roi-liche avait été crée par la Légion ardente dans le seul but de préparer la venue des démons et que les seigneurs de l'effroi avaient été envoyés pour s'assurer de son succès.[34] Pour réaliser la prochaine étape du plan des démons, Kel'Thuzad devait invoquer le seigneur démon Archimonde qui lancerait la véritable invasion de la Légion ardente. Pour cela, la liche devait tout d'abord recevoir ses instructions auprès de l'érédar par l'intermédiaire d'un portail démoniaque que le clan Rochenoire entretenait dans la région.

Soutenus par l'arrivée de wyrms de givre, Arthas et ses serviteurs détruisirent tour à tour chaque campements des orcs qui virent leurs chefs éliminés les uns après les autres. Arrivé au portail, Kel'Thuzad entra en contact avec Archimonde qui lui ordonna de récupérer le livre de Medivh, le seul artéfact assez puissant pour l'invoquer sur Azeroth et qui était caché dans la cité de Dalaran. Il prévint également la liche que l'invocation devait démarrer dans trois jours au crépuscule.[35]


Le siège de Dalaran

Après deux jours de voyage, les morts-vivants atteignirent Dalaran et organisèrent le siège de la cité des mages. En réponse, le chef du Kirin Tor, Antonidas, ainsi que deux autres archimages venant respectivement de la ligue des sorciers et de la guilde des mages, tissèrent ensemble une aura magique qui blessait tous les morts-vivants qui s'en approchaient. Mais au terme d'une journée de combats et malgré les efforts des trois factions, les forces du Fléau enfoncèrent les rangs de leurs adversaires et éliminèrent un à un tous les archimages, dont Antonidas lui-même avant que Kel'Thuzad ne dérobe le livre de Medivh et que le Fléau ne quitte la cité.[36]


L'invocation d'Archimonde

Une heure plus tard, au crépuscule, les morts-vivants se regroupèrent sur une colline surplombant la cité des mages et Kel'Thuzad commença l'invocation d'Archimonde. Mais en parallèle, les forces de Dalaran se regroupèrent et commencèrent à attaquer les positions du Fléau. Mais en utilisant des mines trouvées dans une cache gobeline et soutenus par des démons apparaissant au fur et à mesure que le rituel avançait, Arthas et ses serviteurs parvinrent à retenir les troupes de la cité des mages jusqu'à l'invocation finale du seigneur érédar. Le Roi-liche n'ayant plus aucun rôle à jouer pour les démons, Archimonde le destitua et confia les rênes du Fléau aux seigneurs de l'effroi.[37] Juste avant de lancer l'invasion démoniaque, le Profanateur décida de faire un exemple en détruisant Dalaran et grâce à un puissant sortilège, il rasa la cité des mages par l'intermédiaire d'une reproduction miniature en sable.[38]


L'invasion de Kalimdor

Le débarquement de la Horde

En parallèle, la flotte de a Horde se dispersa pendant la traversée du Maelström et accosta sur Kalimdor. Peu après son débarquement, le groupe de Thrall explora la côte et rallia autant de membres de la Horde tout en assistant à des batailles opposant les centaures aux taurens. Peu après avoir repoussé une attaque de centaures, Thrall et ses guerriers rencontrèrent Cairne Sabot-de-sang et des taurens de la tribu du même nom et peu de temps après, la Horde aida les Sabot-de-sang à repousser l'armée centaure qui menaçait leur village. Suite à cette bataille, Cairne mit Thrall au courant de l'existence d'un oracle au nord de la région qui pourrait guider les orcs vers le destin. Soucieux de sauver sa tribu de la famine, Cairne fit part au chef de guerre de son intention de voyager vers les prairies de Mulgore, riches en nourriture. Ce dernier lui proposa alors d'escorter sa tribu vers Mulgore en échange de renseignements sur l'oracle.[39]


Le voyage vers Mulgore

Pendant plusieurs jours, entre chaque pause autour des quelques oasis qu'ils trouvaient sur leur chemin, la tribu tauren et la Horde, soutenus par l'arrivée de guerriers Chanteguerre, défendirent la caravane de kodos des centaures pendant la traversée des terres désolées. Finalement, le groupe atteignit la passe qui menait vers Mulgore, mais alors qu'il finissait de la franchir, une vaste armée de centaures arriva au loin, menaçant de déborder la caravane, mais Cairne leur coupa la route en provoquant un éboulement qui obstrua le passage. Désormais hors de danger, Cairne informa Thrall que l'oracle siégeait au creux du plus haut pic des Serres-Rocheuses avant de lui offrir quelques kodos en remerciement.[40]

Au même moment, en Lordaeron, Archimonde lança pour de bon l'invasion de la Légion ardente en invoquant des hordes de démons dont certains de ses plus puissants lieutenants comme le Roi Démon Mannoroth. Alors que le seigneur des Abîmes et les armées démoniaques massacraient des humains non loin d'Andorhal, Tichondrius vint à sa rencontre pour l'avertir que les orcs avaient fuit les Royaumes de l'Est et venaient d'accoster à Kalimdor. Archimonde apparut alors devant les deux démons et leur ordonna de surveiller leurs activités car il estimait que les orcs pouvaient encore être utiles aux démons en dépit l'échec qu'ils avaient essuyé face à l'Alliance de Lordaeron pendant la Deuxième guerre.[41]


La guerre dans les Tarides

Après avoir aidé les taurens, Thrall et son peuple partirent vers le nord. Pendant cinq jours, la Horde parcourra les terres désolées tout en repoussant les attaques des hurans et des centaures. Alors qu'il atteignait les plaines bordant les Serres-Rocheuses, le groupe tomba sur Grom et le clan Chanteguerre en pleine bataille dans une base de la brigade de Stromgarde. Après que Thrall ait aidé Hurlenfer à détruire le campement humain, ce dernier l'avertit qu'une expédition humaine menée par Jaina Portvaillant était arrivé sur les lieux avant eux et bloquait la passe vers le nord. Alors que ses hommes construisaient un campement, Thrall envoya des éclaireurs explorer la zone et ordonna aux Chanteguerre de ne pas attaquer les humains. Quelques temps après, les éclaireurs revinrent et rapportèrent la présence d'un atelier gobelin dont la passe était occupée par une base de l'expédition humaine.

Thrall songea à se faufiler sans attaquer l'expédition et réquisitionner plusieurs zeppelins pour atteindre plus rapidement les Serres-Rocheuses, mais c'est alors que Grom et ses guerriers partirent attaquer les campements humains. Exaspéré par la désobéissance du chef de clan, Thrall se résolut à l'aider à détruire les avant-postes tenus par la brigade de Gilnéas, le corps de Lordaeron et le corps d'élite de Kul Tiras avant de détruire la principale base de l'expédition humaine dans la région. Puis après avoir éliminé les monstres qui lui bloquaient la route, Thrall atteignit finalement l'atelier gobelin et réquisitionna plusieurs zeppelins. Exaspéré par le bellicisme des Chanteguerre, Thrall décida de séparer la horde en deux groupes. Tandis que lui et ses guerriers partaient à la recherche de l'oracle dans les Serres-Rocheuses, Grom menait son clan vers la forêt d'Orneval pour y construire un campement et récolter du bois.[42]


La guerre en Orneval et la corruption du clan Chanteguerre

Deux jours plus tard, alors que les Chanteguerre commençaient à dégager la forêt, ils commencèrent à se faire attaquer par les forces des lames de la nuit, des chercheurs d'étoiles, des chasseurs de lune et des shadowleaves. Peu après, Grom rencontra un groupe de mercenaires gobelins menés par un dénommé Neelox Greedyfingers. Ce dernier leur proposa de les laisser utiliser certaines de ses déchiqueteuses si en échange, ils éliminaient un chef furbolg et dispersaient sa tribu. Les orcs finirent par éliminer les furbolgs et récupérèrent en récompense quelques déchiqueteuses qui leur facilita la coupe du bois. Plus tard, Grom et ses guerriers attaquèrent plusieurs campements des sentinelles et abattirent plusieurs arbres de vie pour en exploiter le bois. Finalement, les elfes de la nuit furent chassés de l'est d'Orneval tandis que les Chanteguerres construisaient de nouveaux avant-postes.[43] Le soir-même, Mannoroth et Tichondrius arrivèrent à Orneval, Archimonde leur ayant ordonné de détruire le demi-dieu Cénarius avant de lancer l'invasion sur Kalimdor. Ayant eu vent des activités des Chanteguerre dans la forêt, Tichondrius suggéra à Mannoroth de verser de son sang dans une source d'eau afin de donner aux orcs la force nécessaire pour vaincre le dieu sauvage.[44]

Le lendemain matin, Cénarius arriva sur les lieux, rassembla les armées elfiques et prit d'assaut les avant-postes orcs qui furent tous rasés, obligeant les Chanteguerre à se retrancher à l'est de la Falfarren. Puis après avoir fait repoussé les arbres coupés, le demi-dieu ordonna aux elfes de la nuit de détruire la principale place forte des Chantguerre, mais ces derniers parvinrent à les repousser de justesse. C'est alors qu'un féticheur sombrelance informa Grom de la présence d'une source de puissance cachée quelque part dans la forêt. Tandis que ses troupes tenaient les positions face aux forces de Cénarius, Grom et quelques-uns de ses guerriers partaient en quête de la fontaine qu'ils finirent par trouver après avoir éliminé les satyres qui leur barraient la route. Le féticheur avertit Hurlenfer de la présence d'une malédiction démoniaque, mais le chef de clan ignora ses avertissements et but le sang de Mannoroth avant que le reste du clan Chanteguerre n'emboite le pas. Désormais transformés en orcs du Chaos, les Chanteguerre se rassemblèrent et détruisirent les bases des elfes de la nuit avant de tuer Cénarius lui-même mais quelques instants plus tard, Mannoroth en personne vint à la rencontre de Grom et asservit la totalité du clan Chanteguerre.[45]


La guerre dans les Serres-Rocheuses

En parallèle, Thrall et ses hommes atteignirent le pied du pic de la région. Après une brève exploration de la zone, ils constatèrent que l'entrée de la grotte où siège l'oracle était protégée par des bastions de l'expédition humaine et de la brigade de Lordaeron. C'est à ce moment que Cairne et les Sabot-de-sang arrivèrent au campement de la Horde pour offrir leurs services à Thrall. Il recommanda au jeune chef de guerre de trouver l'aide des wyvernes peuplant la région, mais alors qu'ils se mettaient en quête de ces créatures, ils constatèrent rapidement que les harpies de la région avaient réduit les bêtes volantes en esclavage. La Horde se fraya alors un chemin jusqu'à la tanière des harpies et les éliminèrent avant de libérer les wyvernes que les orcs purent utiliser comme montures. Plus tard, la Horde purifia une fontaine de santé souillée en utilisant un glyphe de purification qu'ils récupérèrent sur le cadavre du khan d'une tribu centaure vivant dans la région. Enfin, la Horde rasa l'avant-poste de la brigade de Lordaeron avant de détruire la base protégeant l'entrée du gouffre du pic. C'est à ce moment-là que Thrall et Cairne aperçurent Jaina Portvaillant rentrer dans le gouffre du pic avec une troupe de guerre avant de les poursuivre.[46]


La rencontre avec l'Oracle

Alors qu'ils s'enfonçaient dans les grottes, Thrall et Cairne se mirent d'accord pour se séparer afin d'optimiser leurs recherches. Pendant leur exploration, Thrall et ses troupes se frayèrent un chemin à travers des hordes de morts-vivants et les forces de Jaina, libérant au passage quelques prisonniers de la Horde. Alors qu'ils s'enfonçaient dans les galeries, ils trouvèrent une statue représentant une elfe de la nuit du nom d'Aszune ainsi qu'un mur magique bloquant l'accès vers le sanctuaire de l'oracle. Pendant ses recherches, le groupe tomba sur un groupe de harpies combattant un dragon rouge. Après les avoir tous éliminé, Thrall récupéra sur le cadavre de la bête un joyau nommé le cœur d'Aszune et quand il l'apporta à la statue, le mur magique disparut. Mais quelques mètres plus loin, le groupe fut à nouveau bloqué. En effet le sanctuaire de l'oracle était relié au reste de la grotte par un pont spectral et la pierre spirituelle du gouffre des Serres-Rocheuses qui l'alimentait n'était plus là.

Mais en parallèle, Cairne et ses guerriers explorèrent les galeries tout en éliminant les kobolds, les hurans et les humains leur barrant la route. Au cours de leurs recherches, les taurens trouvèrent une fosse remplie de hurans où se trouvait la pierre spirituelle du gouffre des Serres-Rocheuses. Ils la sécurisèrent en déclenchant un mécanisme qui tua tous les hurans, récupérèrent le joyau et finirent par rejoindre le groupe de Thrall et d'activer le pont spectral. Quand ils atteignirent enfin le sanctuaire, ils tombèrent sur Jaina et ses gardes, mais alors qu'ils s'apprêtaient à s'affronter, Medivh les interrompit. Il les avertit que l'invasion des démons était imminente et que Grom et son clan avait succombé à la corruption démoniaque. Malgré leur réticence à collaborer, le prophète persuada Thrall, Cairne et Jaina de s'unir pour sauver le clan Chanteguerre.[47]


La libération du clan Chanteguerre

Trois jours plus tard, les troupes de la Horde et de l'expédition humaine atteignirent la frontière d'Orneval où le clan Chanteguerre avait établi un campement. Jaina donna à Thrall une gemme d'âme afin de capturer l'esprit de Grom et le ramener à leurs bases afin de le purifier de la corruption démoniaque. Les forces coalisées des humains et des orcs affrontèrent les orcs du Chaos sous une véritable pluie d'infernaux. Un à un, les avant-postes Chanteguerre furent rasés et Thrall finit par atteindre Hurlenfer. Ce dernier dit alors au jeune chaman que lui et les autres chefs de clans s'étaient volontairement laissé corrompre par les démons sur Draenor, au grand dame de Thrall. Peu après, ce dernier captura l'esprit de Grom et le ramena à sa base où les prêtres hauts-elfes et les chamans orcs combinèrent leurs pouvoirs pour libérer Grom de l'emprise des démons.[48]

Puis le chef de clan et Thrall partirent affronter Mannoroth dans le canyon de la Malechute. Le chef de guerre tenta de l'attaquer, sans succès, avant que le seigneur des Abîmes ne l'assomme, laissant Grom seul face à lui. Mais c'est alors que dans un cri de guerre, le seigneur de guerre fonça vers Mannoroth et planta Hurlesang dans son ventre. La blessure tua le démon qui se désintégra dans une explosion qui blessa mortellement Grom. Le chef de clan mourut quelques instants plus tard, mais son sacrifice avait libéré tous les orcs de la corruption démoniaque.[49]


Au bout de l'Éternité

L'invasion d'Orneval

Malgré la défaite de Mannoroth les forces de la Horde et de l'expédition humaine s'enfoncèrent d'avantage dans les forêts d'Orneval, attirant l'attention des sentinelles dirigées par Tyrande Murmevent et Shandris Pennelune. Alors qu'elles construisaient une base et rassemblaient leurs troupes, elles rencontrèrent une tribu de furbolgs se préparant à évacuer la région pour fuir la corruption démoniaque. Leur grand chaman leur demanda alors de rassembler les furbolgs qui manquaient à l'appel et après que Tyrande les ait rassemblé, toute la tribu quitta la région à l'exception de son champion et d'une poignée de guerriers qui restèrent pour combattre aux côtés des sentinelles en guise de remerciement. Plus tard, Tyrande laissa Shandris et quelques sentinelles en retrait dans leur base et prit la tête d'une troupe de guerre qui attaqua le principal campement des humains et des orcs avant de tuer leur chef, un paladin dénommé Duc Lion Heart. Mais c'est alors qu'une armée de morts-vivants surgit de la forêt et pendant que ces derniers rasaient ce qu'il restait du campement des humains et des orcs, Tyrande et ses troupes se repliaient dans les bois.[50]

Au bout de trois heures de poursuite à travers la forêt, Tyrande fut séparée du gros de ses troupes avant de se retrouver acculée par les serviteurs d'Archimonde et de Tichondrius. Les quelques sentinelles qui accompagnaient encore la grande prêtresse furent tuées mais cette dernière parvint à leur échapper en se dissimulant dans l'ombre. Furieux, Archimonde ordonna à ses gardes funestes de la traquer et de la tuer, mais Tyrande parvint à se faufiler à travers les troupes de la Légion ardente, du Fléau, de la Horde et de l'expédition humaine grâce à son camouflage. Elle réunit autant de ses guerrières que possible pendant la traversée de la forêt et après avoir récupéré des engins de siège abandonnés, elle et son groupe détruisirent un avant-poste de morts-vivants qui assiégeaient la base où Shandris et les autres sentinelles étaient restées. Désormais certaines du retour de la Légion ardente, Tyrande, Shandris et les sentinelles partirent en quête du cor de Cenarius afin de réveiller les druides.[51]


Le réveil des druides et la libération d'Illidan

Le lendemain matin, les sentinelles arrivèrent à proximité de l'île sacrée de Reflet-de-Lune où se trouvait le cor de Cenarius, mais dont l'accès était bloquée par la présence d'un campement orc. Par ailleurs, Tyrande apprit que les morts-vivants se frayaient un chemin vers le refuge des saisons où se trouvait Malfurion Hurlorage, l'époux de Tyrande et le plus puissant de tous les druides. Mais Tyrande rassembla ses guerrières et soutenu par les dryades, le groupe rasa le campement orc et gagna l'île. Puis après avoir éliminé tous les gardiens élémentaires présents, Tyrande souffla dans le cor de Cenarius, sortant Malfurion de son sommeil qui chassa peu après les morts-vivants de la région.[52]

Après deux jours de voyages au cours de laquelle Tyrande fit part à Malfurion du plan des démons consistant à voler la puissance de l'Arbre-Monde Nodrassil, située au sommet du mont Hyjal, le groupe atteignit la vallée du Berceau-de-l'Hiver afin de réveiller les druides de la Serre. Constatant que les humains et les orcs combattaient également les forces de la Légion ardente, Malfurion songea à leur demander de l'aide, mais Tyrande refusa catégoriquement de s'allier à eux en rétorquant qu'ils étaient responsables de la mort de Cénarius. Alors qu'ils traversaient la région, devenue le théâtre d'affrontements entre les morts-vivants, les orcs et les humains, les elfes de la nuit découvrirent que la tribu furbolg que Tyrande avait aidé à évacuer quelques jours plus tôt avait malgré tout succombé à la corruption et se résolurent à les éliminer jusqu'au dernier. Plus tard, après avoir rasé un bastion humain, les elfes de la nuit atteignirent une prairie hantée par des morts-vivants qu'ils parvinrent à purifier en éliminant le revenant qui était à leur tête. Puis alors qu'ils arrivaient à proximité du refuge des saisons, ils constatèrent qu'une colonie elfe de la nuit avait été corrompue par des satyres, faisant sombrer les tréants dans la folie. Le groupe parvint malgré tout à atteindre le refuge des saisons en rasant la colonie corrompue et en soufflant dans le cor de Cenarius, Malfurion sortit de leur sommeil les druides de la Serre qui acceptèrent de se rallier à l'archidruide.[53]

Le lendemain matin, Tyrande et Malfurion s'aventurèrent dans les refuges des saisons sous le mont hyjal pour réveiller les druides de la Griffe. Alors qu'ils s'enfonçaient dans les galeries souterraines, ils tombèrent sur un groupe de furbolgs abandonnés par leur tribu et dont le chaman avait été empoisonné par une araignée venimeuse. Les elfes de la nuit leur portèrent secours en leur rapportant une fiole remplie avec de l'eau d'une fontaine de vie proche, ce qui permit au chaman de guérir qui en remerciement, leur offrit un talisman qui leur permettraient de les appeler au combat si le besoin d'en faisait sentir. Plus tard, le groupe découvrit la prison où était retenu captif Illidan Hurlorage, le frère de Malfurion. Malgré les avertissements de ce dernier, Tyrande et ses sentinelles partirent à la recherche du traître tandis que Malfurion continuait de chercher les druides de la Griffe. L'archidruide finit par les trouver, mais il constata qu'ils avaient laissé leur aspect animal prendre le dessus, les rendant sauvages. Malfurion se rendit alors au centre de la grotte et souffla dans le corps de Cenarius, redonnant aux druides leur lucidité avant que ces derniers ne se rallient à Malfurion. En parallèle, Tyrande et ses guerrières fouillèrent la prison et finirent par trouver Illidan après avoir éliminé ses geôliers et leur chef, le gardien du bosquet Califax.[54]


La guerre en Gangrebois

le soir-même, Illidan prit la tête d'une armée et partit combattre la Légion ardente dans la région corrompue d'Orneval désormais rebaptisée Gangrebois. Alors qu'il ruminait, il fit la rencontre d'Arthas Menethil et un combat éclata entre les deux champions. Après s'être échangés quelques coups, Arthas lui indiqua que les morts-vivants étaient dirigés par Tichondrius et qu'il utilisait un artéfact nommé le crâne de Gul'dan pour corrompre la forêt et lui recommanda de s'approprier sa puissance avant de s'en aller. Le chasseur de démons et ses armées éliminèrent les satyres qui se dressaient contre eux et détruisirent la base protégeant le crâne de Gul'dan. Mais au lieu de détruire l'artéfact, Illidan en absorba toute la puissance et se transforma en démon. Muni de cette nouvelle force, lui et ses troupes détruisirent la base de Tichondrius avant de vaincre le seigneur de l'effroi. Mais c'est à ce moment que Tyrande et Malfurion arrivèrent sur les lieux. Ce dernier, révolté de voir que son propre frère s'était volontairement transformé en démon, le chassa de la contrée.[55]


La bataille du mont Hyjal

Deux jours plus tard, Medivh envoya des visions à Tyrande, Malfurion, Jaina et Thrall dans lesquelles il leur demandait de se réunir dans une prairie du mont Hyjal. Là-bas, il se présenta devant eux et après avoir levé le voile sur sa véritable identité et leur avoir expliqué son implication dans l'arrivée des orcs et des démons sur Azeroth, il parvint à les convaincre tous de s'unir contre la Légion Ardente.[56] Le lendemain matin, les armées mortelles, soutenues par une tribu de trolls sombres nommée le clan Crocs-d'ombre et un groupe de furbolgs unis sous la bannière de la tribu Barkskin, les forces mortelles finirent d'organiser les défenses du sommet tandis que Malfurion Hurlorage commençait à rassembler les esprits de la forêt. C'est à ce moment que les démons et les morts-vivants arrivèrent sur les lieux et commencèrent à prendre d'assaut la montagne, marquant le début de la bataille du Mont Hyjal.[57]

Les forces d'Archimonde se tournèrent dans un premier temps vers le bastion de Jaina Portvaillant qu'ils assaillirent, sans succès. Devant l'échec de ses serviteurs, la liche Rage Froidhiver engagea un combat contre la garnison du bastion humain avant d'être défaite. Les assauts de la Légion reprirent de plus belle, mais ne parvinrent toujours pas à percer les premières lignes de défense. Ce fut alors au tour du nouveau commandant du Fléau, Anetheron, d'intervenir dans la bataille, mais il fut finalement vaincu à son tour. Devant ces succès encourageant, Jaina opta pour une retraite stratégique non sans avoir nargué Archimonde, abandonnant le bastion qui fut rasé par les démons et les morts-vivants et laissant les forces de Thrall prendre la relève. Bien que les troupes de la Légion redoublèrent d'effort pour progresser vers le sommet, les forces de la Horde parvinrent à les tenir en échec, ce qui motiva Kaz'rogal, le champion de la Garde Funeste, à combattre la garnison de la place forte des orcs lui-même, avant qu'il ne se fasse tuer. De nouvelles vagues d'assaut s'abattirent à nouveau sur la forteresse mais toutes furent repoussées. Ce fut alors au tour du successeur de Mannoroth, le seigneur des Abîmes Azgalor, d'intervenir au combat, mais malgré sa puissance, il fut défait par les guerriers de la Horde. Thrall décida alors d'organiser un repli stratégique et après avoir lancé une attaque contre Archimonde, lui et ses troupes furent téléportés par Jaina avant que leur bastion ne soit détruit à son tour.[58]

Impatient, le seigneur érédar décida d'intervenir lui-même dans la bataille. Il rasa sans difficulté la base des elfes de la nuit et brisa les défenses bloquant l'accès à Nordrassil. Mais alors qu'il commençait à siphonner la puissance de l'Arbre-Monde, Malfurion souffla dans le cor de Cenarius. À ce moment, tous les esprits de la forêt surgirent des arbres sous forme de feux follets et se ruèrent vers Archimonde. Ils encerclèrent le commandant démoniaque et explosèrent en même temps, détruisant le commandant démoniaque qui se désintégra presque intégralement à l'exception de son squelette. Sa mort créa par la suite une déflagration qui ravagea le sommet et tua la plupart des démons et des morts-vivants présents. La Légion ardente avait été défaite, marquant la fin de la Troisième guerre.[59]


Conséquences

Malgré leur victoire sur les démons, les habitants d'Azeroth avaient payé un lourd tribut. Le simple passage de la Légion marqua à jamais la forêt d'Orneval et la région de Gangrebois est encore aujourd'hui corrompue par la magie gangrenée. Mais ce sont les Royaumes de l'Est qui en subirent les plus lourdes conséquences. La cité de Dalaran fut intégralement détruite par Archimonde et les royaumes de Lordaeron et de Quel'Thalas furent ravagées et la majeure partie de leurs terres souillées par la peste et la mort tandis que le peuple des hauts-elfes, désormais menés par Kael'Thas Haut-soleil, commençaient à souffrir d'une addiction à la magie depuis la destruction du Puits de soleil.

Peu après la bataille du Mont Hyjal, l'expédition humaine et la Horde voyagèrent vers le sud de Kalimdor où ils fondèrent respectivement le royaume de Theramore, dans le marécage d'Âprefange, et la cité d'Orgrimmar, dans la région désertique de Durotar. Par ailleurs, avec la chute de leurs maîtres démoniaques, les seigneurs de l'effroi ayant survécu au conflit finirent par perdre le contrôle du Fléau dont les rênes furent repris par le Roi-liche.


Références

  1. Warcraft III : Reign of Chaos : Prologue de la campagne : L'exode de la Horde : Cinématique : La vision de Thrall
  2. Warcraft III : Reign of Chaos : Prologue de la campagne : L'exode de la Horde : Chapitre 1 : En quête d'une vision
  3. Warcraft III : Reign of Chaos : Prologue de la campagne : L'exode de la Horde : Chapitre 2 : Les Départs
  4. Warcraft III : The Frozen Throne : Campagne personnalisée : L'exode de la Horde : Chapitre 1 : Chevaucheurs de la tempête
  5. Warcraft III : The Frozen Throne : Campagne personnalisée : L'exode de la Horde : Chapitre 2 : Les feux d'en bas
  6. Warcraft III : The Frozen Throne : Campagne personnalisée : L'exode de la Horde : Chapitre 3 : L'extinction
  7. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Cinématique : L'avertissement
  8. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 1 : La défense de Strahnbrad
  9. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 2 : Blacrock & Roll
  10. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Interlude : La rencontre de Jaina
  11. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 3 : Les ravages du Fléau
  12. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 4 : Le Culte des Damnés
  13. Jeu : Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 5 : La marche du Fléau
  14. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Prélude : Le Prince et le Prophète
  15. Donjon : L'Épuration de Stratholme
  16. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Prélude : Séparation
  17. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 7 : Le rivage de Northrend
  18. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 8 : Dissension
  19. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Chapitre 9 : Frosmourne
  20. Quête : l'armée des damnés
  21. Quête : Le récit oublié
  22. Warcraft III : The Frozen Throne : Campagne du Fléau : L'héritage des Damnés : Chapitre 7, épisode 1 : Dans les cavernes des ténèbres
  23. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Le Fléau de Lordaeron : Cinématique : La trahison d'Arthas
  24. Arthas : L'ascension du Roi-liche : Seconde partie : Une brillante dame : Chapitre 16 : Pages 220 à 222
  25. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 1 : De la cendre à la cendre
  26. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 2 : A la recherche des morts
  27. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Prélude : Les Seigneurs de l'effroi
  28. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 3 : Dans l'éternel royaume
  29. Contes de la chasse : Thas'dorah, héritage des Coursevent : Chapitre 11
  30. Arthas : L'ascension du Roi-liche : Troisième partie : La dame noire : Chapitre 19 : Pages 255 à 257
  31. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 4 : La clé des Trois Lunes
  32. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 5 : La chute de Silvermoon
  33. Arthas : L'ascension du Roi-liche : Troisième partie : La dame noire : Chapitre 19 : Pages 265 à 268
  34. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Interlude : La révélation
  35. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 6 : Blacrock & Roll, aussi !
  36. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 7 : Le siège de Dalaran
  37. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Morts-vivants : Voie des damnés : Chapitre 8 : Sous un ciel enflammé
  38. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Humains : Voie des damnés : Cinématique : La destruction de Dalaran
  39. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 1 : La fin d'un monde
  40. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 2 : La longue marche
  41. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Prélude : Le naufrage de Lordaeron
  42. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 3 : Le cri du clan Warsong
  43. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 4 : Les esprits d'Ashenvale
  44. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Prélude : Le sang de Mannoroth
  45. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 5 : Le Chasseur des ombres
  46. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 6 : Quand les wyvernes attaquent
  47. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 7 : L'Oracle
  48. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Chapitre 8 : Les démons te conduiront
  49. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Orcs : L'invasion de Kalimdor : Cinématique : La mort de Hellscream
  50. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 1 : L'ennemi est aux portes
  51. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 2 : Les filles de la lune
  52. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 3 : Le réveil de Stormrage
  53. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 4 : Le réveil des druides
  54. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 5 : Frères de sang
  55. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 6 : Un avenir de feu et de larmes
  56. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Prélude : Le dernier gardien
  57. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Chapitre 7 : Crépuscule des dieux
  58. Raid : Sommet d'Hyjal
  59. Warcraft III : Reign of Chaos : Campagne des Elfes de la nuit : Au bout de l'éternité : Cinématique : La fin de l'éternité

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.