FANDOM


" Je n'ai pas demandé ce fardeau, mais le destin a choisi de me le faire porter. "
Turalyon est l'un des premiers paladin humain d'Azeroth. Il fut le bras droit d'Anduin Lothar lors de la Deuxième guerre.

Après la mort de son mentor, il devint à son tour le Général des armées de l'Alliance de Lordaeron.

Il prit part et mena une expédition sur Draenor afin d'arrêter la Horde dirigée par Ner'zhul qui tentait d'ouvrir de nouveaux portails vers d'autres mondes. Lorsque Draenor se disloqua, il se sacrifia avec le reste des Fils de Lothar, afin d'empêcher la destruction de se propager sur Azeroth.

Pendant de nombreuses années, les habitants d'Azeroth le crurent mort dans cet acte héroïque. Malheureusement, sa compagne Alleria et lui furent séparés du reste des survivants des Fils de Lothar lorsqu'il se réfugièrent dans une faille vers le Néant Distordu. Ils furent sauvés par l'Armée de la Lumière qu'ils rejoignirent et avec qui ils combattirent pendant 1 000 ans.

Très récemment avec le retour de la Légion Ardente en Azeroth, il fut découvert que Turalyon était devenu le grand exarque de l'Armée de la Lumière. Lorsque les armées unies d'Azeroth envahirent Argus pour en finir avec la Légion Ardente, Turalyon joignit ses forces et celle de l'armée de la Lumière à eux.

Histoire

Turalyon est né dans la nobelesse de Lordaeron.[1] Enfant, il étudia pour entrer au service de l'Eglise de la Lumière.[2] Il devint l'un des prêtres de Lordaeron les plus vénérés.[3]

Seconde guerre

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.
Lorsque la menace de l'ancienne Horde parvint jusqu'au Royaume de Lordaeron, il assista au conseil des Sept Nations. Mais alors que les discussions entre souverains se perdaient dans des chamailleries futiles, Turalyon ne put rester sans rien dire. Il fit venir le jeune prince Varian et exhorta les dirigeants des sept royaumes humains à s'allier contre la Horde. Il savait que si les Humains ne s'unissaient pas, ils seraient voués à perdre face à la Horde. La tirade passionnée que livra Turalyon lui valut les acclamations des souverains et l'acceptation de s'allier pour créer l'Alliance de Lordaeron.[3]

Aux côtés de Tirion Fordring et Saidan Dathrohan, il fût formé par Alonsus Faol et Uther pour devenir l'un des premiers paladins humains. Ils devinrent les Chevaliers de la Main d'Argent au service de l'Alliance de Lordaeron.[2]

Pendant sa formation, Alonsus Faol lui remit un libram de protection et le mis au défi de devenir l'incarnation vivante de ce que représentait le livre.[3]

Anduin Lothar qui avait été désigné commandant suprême des armées de l'Alliance de Lordaeron, fut impressionné par Turalyon et le prit sous son aile afin d'en faire son bras droit. Ce fut un réel honneur pour Turalyon qui était lui aussi admiratif de Lothar et de ses prouesses martiales.[2]

Quelques temps plus tard, alors que l'Ancienne Horde s'apprêtait à envahir Lordaeron, Turalyon fit la connaissance d'Alleria Coursevent venue à la tête d'un contingent Haut-Elfe afin de soutenir l'Alliance de Lordaeron. Ses débuts en tant que second de Lothar et Chevalier de la Main d'Argent furent éprouvants. Mais le jeune Paladin put compter sur le soutien de Khadgar avec qui il se lia d'amitié rapidement.[2]

Très nerveux lors de sa première bataille contre l'Ancienne Horde dans la région d'Hautebrande, sa réactivité et son talent inné de stratège permis cependant de tenir bon et de repousser l'ennemi. Par la suite, il combattit l'Ancienne Horde dans les Hinterlands afin de sauver les nains du clan Marteau-Hardi.[2]

Sur ordre de Lothar, il prit le commandement de la cavalerie et de la moitié des troupes et partit en tout hâte défendre Quel'Thalas en compagnie de Khadgar et Alleria. Avec les Haut-Elfes et l'aide des chevaucheurs de griffons nains, ils combattirent et parvinrent à empêcher l'Ancienne Horde de détruire complétement le royaume elfique. Mais de nombreuses pertes furent à déplorer.[2]

Par la suite, Turalyon et le reste des survivants de l'Alliance de Lordaeron défendirent et sauvèrent in extremis la capitale de Lordaeron mettant en débâcle l'Ancienne Horde. Lorsqu'il retrouva enfin Lothar, ce dernier le félicita chaudement pour ce qu'il avait accompli. Ensemble, ils menèrent l'Alliance de Lordaeron à la poursuite d'une Ancienne Horde diminuée qu'ils finirent par acculer au Mont Rochenoire.[2]

Turalyon2

Turalyon sur la tombe d'Anduin Lothar

Une grande bataille éclata au pied de la montagne au cours de laquelle Anduin Lothar et Orgrim Marteau-du-destin s'affrontèrent en duel. Malheureusement, le Chef de Guerre de l'Ancienne Horde tua le Commandant Suprême de l'Alliance de Lordaeron. Malgré sa vaine tentative pour tenter d'aider son ami et mentor, Turalyon assista impuissant à la mort de Lothar. Cependant, cela réveilla en Turalyon tout le pouvoir de la Lumière qu'il abritait. Ramassant la moitié inférieure de l'épée brisée de Lothar, il attaqua violemment Orgrim et le terrassa. Il décida cependant de l'épargner et le fit prisonnier afin qu'il soit jugé. Après la bataille, Turalyon se retrouva par défaut à la tête de l'Alliance de Lordaeron.[2]

Peu après, en compagnie de Khadgar il mena l'Alliance de Lordaeron à la poursuite des derniers Orcs qui tentaient de fuir par la Portes des Ténèbres. Au pied du portail, il affronta Rend et Maim et donna l'ordre à Khadgar de détruire ce passage dimensionnel.[2]

Après la guerre, Turalyon fît ériger une statue devant le Mont rochenoire en hommage à Anduin Lothar. [2]

Tout au cours de la guerre, Turalyon et Alleria n'avaient cessé de se rapprocher et un amour interdit naquit entre eux [4] qui donna naissance à un fils nommé Arator.

Expédition sur Draenor

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Turalyon-icon

Portrait de Turalyon dans Warcraft II: Beyond the dark portal

Deux années s'écoulèrent après la fin de la Seconde Guerre. Turalyon continua à diriger les armées de l'Alliance de Lordaeron. Pendant cette période, il supervisa l'entrainement de nombreux soldats et aida à la reconstruction d'Hurlevent, gérant notamment les problèmes rencontrés par Gelbin Mekkanivelle lors de la construction du Tram des Profondeurs. Sa relation amoureuse avec Alleria quant à elle prit cependant un mauvais tournant.

Lorsque la Horde de Draenor réouvrit la portes des ténèbres, Turalyon rassembla les vétérans de la Seconde Guerre se faisant appeler les Fils de Lothar et combattit les Orcs. En interrogeant Gaz Faucheur-d'Âmes, un Chevalier de la Mort qui avait été fait prisonnier, Turalyon et Khadgar découvrirent la réelle raison du retour de la Horde en Azeroth. Ner'zhul leur nouveau Chef de Guerre tentait d'ouvrir de nouveaux portails vers d'autres mondes à envahir et nécessitait donc pour cela des reliques éparpillées en Azeroth.

N'ayant pas réussi à empêcher la Horde de Draenor de s'accaparer ces reliques, il fût convenu d'envoyer une Expédition de l'Alliance sur le monde des Orcs. Turalyon décida de mener personnellement les soldats qui en feraient partie. Ainsi donc, il franchit le portail avec à ses cotés Khadgar, Alleria Coursevent, Kurdran Marteau-Hardi et Danath Trollemort.

Durant les premiers mois sur Draenor, Turalyon et ses hommes combattirent la Horde de Draenor à de nombreuses reprises lors de petites escarmouches. Il fit bâtir le Bastion de l'Honneur permettant à l'expédition de l'Alliance d'avoir une enceinte de repli fortifié. Pendant cette période, il se réconcilia avec Alleria et le couple retrouva son harmonie amoureuse et sa force.

Pressé par le temps, Turalyon lança les troupes de l'expédition de l'Alliance assiéger la Citadelle des Flammes Infernales afin d'en finir avec Ner'zhul et sa Horde. Après une rude bataille, ils parvinrent à prendre possession de la forteresse orque. Malheureusement il découvrit rapidement que le Chef de Guerre les avait dupé et avait fui. Il ordonna à son bras droit Danath Trollemort et à Kurdran Marteau-Hardi, de prendre un contingent de soldats et de se lancer à la poursuite de Ner'zhul parti en direction du sud. Quant à lui, Turalyon se chargea d'accompagner Khadgar à la poursuite du Crâne de Gul'dan avec l'aide d'Alleria et d'une troupe de soldats.  

Turalyon et son groupe voyagea jusque dans la région des Tranchantes pour découvrir avec stupeur la présence d'un des plus puissants alliés de la Horde de Draenor, le père du Vol Noir Aile de Mort en possession du crâne de Gul'dan. Turalyon et son groupe conclut une alliance de fortune avec Gruul et affrontèrent Aile de Mort et sa progéniture.   

Une fois le crâne reprit à Aile de Mort, Turalyon et son groupe rejoignit Danath, Kurdran et le reste de l'expédition de l'Alliance dans la Vallée d'Ombrelune. Ensemble, ils assiégèrent le Temple Noir afin de tuer Ner'zhul et d'arrêter son rituel pour ouvrir ladite faille. Les survivants de l'expédition de l'Alliance combattirent les restes de la Horde de Draenor au pied de la forteresse en ruines. Turalyon affronta en duel Teron Fielsang qui lui barrait le chemin, et réussit à le vaincre.  

Malheureusement, il ne parvint pas à empêcher la fuite de Ner'zhul à travers la faille qu'il avait ouvert. De plus, le sort lancé par le vieil orc chaman s'emballa et une multitude de failles s'ouvrit partout sur Draenor qui commença à se disloquer. Khadgar l'alerta que cela risquer de se propager à Azeroth si la Porte des ténèbres n'était pas rapidement fermée.

Turalyon dans Chroniques 2

Dans l'urgence, Turalyon et une troupe réduite se rendirent à la Porte des Ténèbres à dos de griffons, du plus vite qu'ils purent afin de protéger Khadgar pendant son incantation. Turalyon, tout comme le reste de l'expédition de l'Alliance, dut se résoudre à se sacrifier en restant sur Draenor afin de refermer la faille de ce côté. Le monde des Orcs à l'agonie s'effondra alors mais, sur une idée de Khadgar, Turalyon ainsi que les survivants de l'expédition de l'Alliance se jetèrent dans l'une des failles ouvertes par Ner'zhul.  

La guerre de mille ans

Logo novel Le contenu de cette section évoque du contenu exclusif aux romans sur Warcraft.

Turalyon et Alleria La guerre de 1000 ans

Une fois dans la faille, Turalyon fut séparé du reste du groupe, il erra quelques temps dans le Néant Distordu avant de finir par retrouver Alleria. Ils réalisèrent qu'ils n'étaient pas seuls, une mystérieuse présence malveillante les épiait. Lothraxion apparut et les sauva en les ramenant sur Draenor. Il leur parla de l'Armée de la Lumière et de son œuvre. Il les informa qu'il était là pour les recruter au sein de cette armée. Cependant, il ne pouvaient pas prendre le risque de retourner au centre de commandement avec un assassin de la Llégion Ardente sur leurs pas. Aussi, Turalyon et Alleria lui tendirent un piège et parvinrent à le tuer. Peu après, Turalyon et Alleria rejoignirent l'Armée de la Lumière et rencontrèrent Xe'ra qui leur révéla leur but.

Tandis que sur Azeroth le temps s'écoulait beaucoup plus lentement que dans le Néant Distordu, Turalyon passa 40 années à étudier la Lumière auprès de Xe'ra. Si les Humains d'Azeroth n'avaient fait qu'effleurer la Lumière, Xe'ra lui enseigna tout la profondeur de ce pouvoir sacré. Au terme de ces 40 ans, Xe'ra accorda à Turalyon l'élévation lui permettant ainsi de dépasser les limites de sa mortalité en devenant un éternel protecteur de la création. Au cours du processus de son élévation, Turalyon eut des visions d'Argus et de son destin.

Par la suite, il découvrit pour la première fois le Xénédar et siégea au conseil des exarques afin de se former au stratégies militaires utilisées contre la Légion Ardente. Au bout de quelques années, une nouvelle épée imprégnée de puissance sacrée lui fut forgée par les forgerons de l'Armée de la Lumière. Dix ans après son élévation, Turalyon accompagna l'Armée de la Lumière sur un monde prison de la Légion Ardente mais ils découvrit que tout les démons étaient déjà morts. Pour la première fois, Turalyon découvrit l'Ombre et se précipita à l'aide d'Alleria lorsqu'un avatar d'ombre l'attaqua.

500 années avaient passé depuis leur départ de Draenor, alors que sur Azeroth seulement 20 ans s'étaient écoulés. Tandis que les troupes d'Azeroth franchissaient la Porte des Ténèbres pour combattre la Légion Ardente en Outreterre, Turalyon et Alleria virent une occasion à saisir. L'attention de la Légion Ardente était tourné sur l'Outreterre, Turalyon et Alleria en profitèrent pour infiltrer Argus. Il découvrit avec stupeur que la planète abritaient une âme-monde que la Légion avait réduit à l'esclavage. Malheureusement, les démons sentirent leur présence et les pourchassèrent. Alleria et Turalyon réalisèrent alors qu'ils étaient piégés et condamnés à être torturés par la Légion Ardente. Alleria s'abandonna alors à la puissance du vide et ouvrit un portail vers une lieu loin d'Argus, sauvant ainsi Turalyon. Cependant, en constatant que son aimée avait eu recours au pouvoir du vide, il eut le cœur brisé. Il l'implora de renoncer à emprunter cette voie, mais n'y parvint pas et Alleria l'abandonna en lui promettant qu'ils se retrouveraient.

500 ans plus tard, Turalyon était devenu le grand exarque de l'Armée de la Lumière. Bien qu'il savait qu'il ne vaincrai pas la Légion Ardente, il décida d'attaquer Argus afin de retarder une nouvelle invasion d'Azeroth. Malheureusement, Turalyon fut contraint d'ordonner à l'Armée de la Lumière de battre en retraite dans le Néant Distordu devant la supériorité des démons. Quelques temps plus tard, le démon qu'avait tué Alleria sur Draenor 1000 ans plus tôt infiltra le Xénédar et piégea Turalyon en prenant l'apparence de Lothraxion. Condamné à mourir, il fut sauvé par Alleria maniant désormais les pouvoirs du vide. Il souhaitait qu'Alleria reste à ses cotés mais il savait que Xe'ra serait intransigeante. Turalyon demanda à Alleria de partir mais Xe'ra apparut déterminé à punir Alleria. Turalyon la supplia de faire preuve de clémence et cette dernière épargna sa vie mais décida de l'emprisonner.[1]

Legion

Legion-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Legion.
Turalyon Coeur de la Lumière

Apparence avant Argus

Alors que la Légion Ardente envahit Azeroth pour la troisième fois, un étrange objet lumineux perça le gangrorage au-dessus de Suramar et s'écrasa en mer. Lorsque Khadgar l'inspecta il y découvrit un message enregistré par Turalyon toujours en vie et dans lequel il révélait que cet objet lumineux était le "Cœur de la Lumière", l'ultime sacrifice de l'Armée de la Lumière. Il demandait également à ce que le "Cœur de la Lumière" soit apporté au Prophète Velen qui saurait en dire plus. Le message se terminait par Turalyon qui priait pour que les habitants d'Azeroth n'échoue pas sous peine de voir tous les mondes brûler.[5]

Quelques temps après, le Cœur de la Lumière réagit à la présence d'Arathor dévoilant un message personnel de Turalyon à son fils. Dans ce message, Turalyon exhorte Arathor à ne pas perdre la foi face à la Légion et à fédérer les défenseurs de la Lumière.[6]

Plus tard, lorsque Balnazzar à la tête d'une troupe de la Légion Ardente assiégea le Temple Halo-du-Néant, Turalyon donna l'ordre à Lothraxion de porter secours aux Paladins et Prêtres qui combattaient pour défendre les lieux.[7]

L'Ombre d'Argus

Lorsque les héros d'Azeroth se rendirent sur Argus à bord du Vindicaar aux cotés notamment de Khadgar, Illidan et du Prophète Velen, Turalyon à bord du Xénédar se dirigea à leur rencontre. Malheureusement, son vaisseau fut abattu par la Légion Ardente et s'écrasa dans la région de Krokuun. Il fut sauvé et recueilli par les Krokul qui le conduisirent au Taudis Krokul et finit par y rencontrer le Prophète Velen.[8] Après avoir déployé une balise pour faciliter le transport vers le Vindicaar, Turalyon retrouva Lothraxion à qui il confia ignorer ce qu'il était advenu d'Alleria après le crash.[9]

Par la suite, avec l'aide de champions d'Azeroth il décida d'affronter et d'éliminer Aggonar. Malheureusement, Aggonar se révéla plus coriace que prévu et il piégea Turalyon et les champions d'Azeroth dans une prison magique. C'est alors que surgit Alleria qui les secourut et ensemble ils mirent fin à la vie du Roi des fosses.[10] Après la mort d'Aggonar, Turalyon et Alleria rejoignirent le Vindicaar où ils retrouvèrent enfin leur fils Arator après 1 000 ans de séparation.[11]

Turalyon cinématique

Mais le temps pour les discutions avec son fils manquait. Turalyon savait qu'il devait rapidement rejoindre les débris du Xénédar pour sauver Xe'ra et les survivants de l'Armée de la Lumière.[12] En compagnie d'Alleria et de champions d'Azeroth, Turalyon pénétra la carcasse du Xénédar, retrouva Xe'ra et la ramena à bord du Vindicaar.[13] Lorsque Xe'ra retrouva son cœur et fut à nouveau entière, Turalyon assista à l'échange entre Illidan et elle. Contre toute attente, Illidan détruisit Xe'ra dans un accès de violence lorsqu'elle tenta de l'élever à la Lumière contre son grès. Choqué par ce à quoi il assista, Turalyon dégaina son épée et se rua sur Illidan en hurlant qu'il les avaient tous condamnés et le qualifiant de traître. Illidan stoppa la lame avec sa main et déclara à Turalyon que sa foi l'aveuglait.[14]

La disparition de Xe'ra blessa profondément Turalyon, mais le Prophète Velen parvint à le réconforter. Un peu plus tard, Turalyon retrouva Khadgar qui l'informa que Danath Trollemort et Kurdran Marteau-hardi étaient toujours en vie. Ils convinrent de se retrouver et de fêter cela lorsque tout sera fini.[15] Par la suite, Turalyon dirigea certaines opérations sur Argus. Il ordonna d'établir des têtes de pont à plusieurs endroits stratégiques et partit reconnaître le terrain avec Alleria dans les Étendues Antoréennes.[16]

Quelques temps plus tard, Magni envoya un message à Turalyon dans lequel il l'informait avoir découvert quelque chose qui pourrait les aider à en finir avec la Légion Ardente. Turalyon, accompagné d'un champion d'Azeroth, partit à sa rencontre dans le Taudis Krokul. Tandis que le champion conversait avec Magni, Turalyon dirigea les forces de l'Armée de la Lumière pour établir un point de vue non loin du Bastion de Nath'raxas.[17]

Avec l'aide des champions d'Azeroth, Turalyon et l'Armée de la Lumière marchèrent sur la forteresse du Seigneur Nath'raxas.[18] Après la mort de Nath'raxas et la prise de son bastion, Turalyon regagna le Vindicaar. Il découvrit alors que le titan Aggramar avait été ressuscité et corrompu par Sargeras.[19]

Quelques temps plus tard, Turalyon découvrit que la Légion Ardente était aux trousses du Prophète Velen à Mac'Aree. Il partit à sa recherche pour assurer sa sécurité.[20] Une fois Velen retrouvé, Turalyon l'aida à retrouver Le Cimier de la Connaissance et de le protéger de Talgath.[21] Peu après, Turalyon affronta finalement Talgath notamment aux cotés de Velen qui finit par l'achever.[22] Turalyon eut beaucoup de mal à concevoir que le Naaru L'ura était responsable du vide invoqué en Mac'Aree. Xe'ra ayant délibérément caché cette information, Turalyon pensait qu'il était impossible pour être de Lumière de succomber au vide.[23]

Par la suite, Turalyon dirigea de nombreuses opérations contre la Légion Ardente en désignant notamment les cibles prioritaires à abattre. Lorsqu'enfin fut venu le temps d'assiéger Antorus, Turalyon mena l'armée de la Lumière dans la forteresse de la Légion Ardente pour la dernière bataille contre les démons, aux cotés des champions d'Azeroth. Bien qu'il s'était toujours imaginé ne jamais vivre le jour de la fin de la Légion Ardente, Turalyon fut l'un des combattants revenu victorieux de l'assaut d'Antorus. Il décida de regagner Azeroth après ses 1000 ans passé loin de son monde, afin d'apprendre à connaître son fils Arator qu'il n'avait pu voir grandir.

Battle for Azeroth

En foulant à nouveau le sol d'Azeroth, Turalyon constata que bien des choses avaient changé en son absence. Cependant il fut convaincu que l'Alliance représentait un idéal qui méritait d'être défendu. Il décida que les Sancteforges sous son commandement deviendraient des alliées de l'Alliance et en fit part au roi Anduin Wrynn qui en fut ravi. Turalyon invita alors un émissaire de l'Alliance à le rejoindre à bord du Vindicar en orbite autour d'Azeroth afin d'assister à l'épreuve finale des initiés sancteforge. Après l'initiation, Turalyon informa officiellement à ses pairs, qu'ils combattraient désormais aux cotés de l'Alliance.

Plus tard Turalyon fut l'un des trois commandant qui combattit la Horde sur le front de guerre des Hautes-terre d'Arathi.

Galerie

Retcon

Disparition

Dans le roman Au-delà de la Porte des Ténèbres, il est dit que Turalyon ressortit de la faille dans laquelle les survivants des Fils de Lothar s'étaient réfugiés pour se retrouver sur les restes de Draenor connu comme l'Outreterre.[4] Lors des événements de Burning Crusade, Danath Trollemort déclara à Arator que Turalyon avait vécu 3 ans en Outreterre avant de disparaître avec Alleria au cours d'une expédition...[24]

Cependant la déclaration de Khadgar à bord du Vindicaar et le récit "La guerre de mille ans" contredisent ces faits.

Autres

Dans le manuel de Warcraft II, Turalyon est décrit comme étant un ancien chevalier entrainé par Uther à devenir un fantassin. Cependant, cela a été retcon avec le roman L'heure des Ténèbres et Chroniques Volume 2 faisant de lui un prêtre avant de devenir un Paladin.

Notes

  • C'est à Turalyon qu'Uther doit son titre de "Porteur de Lumière". Il le nomma ainsi après la bataille du Mont Rochenoire lors de la Seconde Guerre.[2]
  • Malgor Devidicus déclare que Turalyon était son meilleur ami.
  • Le set Tier 9 Paladin version Alliance est nommé d'après lui.
  • Khadgar a nommé une constellation de Draenor "Le marteau de Turalyon"
  • Les navires "Puissance de Turalyon" et "Espoir de Turalyon" sont nommé d’après lui.
  • La question "Où sont passés Alleria et Turalyon ?" fut récurrente pendant de nombreuses années. De nombreux fans désiraient vraiment découvrir le sort du couple. En 2010 lors d'un Q/R, il fut déclaré que la suite de l'histoire de Turalyon serait épique mais rien n'était encore écrit. Plus tard, il a été dit que Turalyon apparaîtrait dans l'extension suivant Mists of Pandaria (Warlords of Draenor). Cependant, devant son absence, il a été dit lors de la Blizzcon 2013 que finalement il apparaîtrait dans l'extension suivante et sa présence fut confirmée dans Legion à la Gamescon 2015.

Spéculation

Questionmark-medium
Cet article ou section évoque des spéculations, observations ou opinions potentiellement véridictes sur l'Histoire de WoW. Cela ne doit pas être pris comme des considérations authentiques !
L'épée qu'utilise Turalyon depuis Légion semble être l'épée brisé d'Anduin Lothar qu'il avait récupéré après sa mort et dont la partie manquante aurait été reforgée avec un matériau de Lumière pure. Dans le récit "La guerre de 1 000 ans", il est dit que ce sont les forgerons de l'Armée de la Lumière qui lui ont créé. Il est tout à fait possible que cette nouvelle épée fut créée à partir des restes de l'épée d'Anduin Lothar car on sait qu'il l'utilisait toujours sur Draenor.

Références