FANDOM


Zul, dit le Prophète, était un troll zandalari ainsi qu'un des membres les plus respectés du Conseil zanchuli, qu'il dirigea sous le règne du roi Rastakhan. Quand le Cataclysme d'Aile de mort frappa Azeroth, lui et ses partisans prirent la mer en vu de réunifier l'ensemble des tribus trolles sous la bannière d'un unique empire. Plus tard, il orchestra une campagne militaire en Pandarie afin de rallier à sa cause les Mogu. Puis il rentra à Zandalar d'où il orchestra la libération du dieu très ancien G'huun. Une première fois tué par Rastakhan, son corps fut par la suite réanimé et renvoyé auprès de son maître, à Uldir, où il fut définitivement vaincu par un raid d'aventuriers.

Histoire

Jeunesse

Dès l'enfance, Zul acquit une renommée de par ses funestes prédictions s'étant réalisées dans les moindres détails. Il devint un membre des prophètes sombres, des oracles capables de prédire les plus terribles tragédies, inspirant la peur et le respect. Puis au fil des années, il finit par devenir l'un des plus prestigieux membres du Conseil zanchuli, chargé de guider les décisions de leur roi Rastakhan.[1]


Cataclysm

Cataclysm Cette section concerne des contenus exclusifs à Cataclysm.

La prophétie zandalari

Au cours de la période qui précéda le Cataclysme d'Aile de mort, Zul commença à recevoir des visions d'apocalypse dont il fit part à son souverain. Il l'avertit de l'imminence d'un cataclysme, car il avait eu la vision d'un dragon cuirassé tenant le monde dans sa mâchoire cruelle, mais le roi Rastakhan ne fit rien. Quelques mois plus tard, Zul revint à lui avec des nouvelles encore plus sombres, décrivant la vision d'une plaie béante au fond de l'océan, d'où se déversaient des légions de nagas, mais là encore, le roi Rastakhan ne fit rien. Puis quelques mois avant le Cataclysme, Zul lui fit part d'une dernière vision décrivant le lent engloutissement de Zandalar sous les flots.[2] Il lui recommanda d'abandonner l'île et d'unifier toutes les tribus trolles d'Azeroth sous la bannière d'un seul et même empire. Mais en dépit des avertissements du prophète, le conseil refusa de croire en la réalisation d'un tel désastre, certains prêtres le soupçonnant même d'essayer ainsi d'accroître son pouvoir et sa notoriété.[1] Lassé des cauchemars de Zul, Rastakhan finit par l'autoriser à utiliser les plus grands navires de la Flotte dorée pour prendre la mer aux côtés de ses partisans.[2]


Le ralliement des tribus

Après le passage du Cataclysme, Zul commença à contacter les tribus d'Azeroth. Les premières à répondre à son appel furent les Amani, les Gurubashi et les Sombrelance, respectivement menés par le seigneur de guerre Daakara, Jin'do le Briseur de dieux, et le chasseur des ombres Vol'jin. Si Daakara et Jin'do acceptèrent de se rallier à Zul, Vol'jin s'opposa ouvertement aux ambitions du prophète.[3] Suite à cette réunion, et sous la direction des Zandalari, les Gurubashi et les Amani rebâtirent leurs nations brisées et se préparèrent pour la guerre. Mais en parallèle, les Sombrelance entreprirent de mettre fin aux projets de Zul. Ils recrutèrent des héros de l'Alliance et de la Horde et ensemble, ils enrayèrent la montée de l'empire troll en écrasant les Amani et les Gurubashi. Malgré cet échec, Zul ne se laissa pas décourager, et continua d’œuvrer à la restauration de la domination trolle sur le monde.[4]


Mists of Pandaria

Mop-Logo-Small Cette section concerne des contenus exclusifs à Mists of Pandaria.
Ayant depuis obtenu le soutien des tribus Farraki et Drakkari, Zul organisa une expédition en Pandarie, en vu de rallier à sa cause les Mogu, anciens alliés des Zandalari à l'époque du règne de Lei Shen. C'est au cours de cette campagne que Zul rencontra Jakra'zet, militaire furie-des-sables décoré qui se distingua par ses compétences tactiques et militaires. Après la mise en déroute de ses partisans en Pandarie, Zul rentra à Zandalar où il proposa de promouvoir Jakra'zet au rang de général. Parmi les membres du Conseil zanchuli, Yazma et Vol'kaal ont voté en sa faveur, contre l'avis de Raal et Loti. Rastakhan finit par accéder à la requête du prophète, curieux de voir Jakra'zet à l'oeuvre, permettant ainsi à ce dernier de se distinguer comme le premier membre de la Tribu Furie-des-sables à se hisser au rang de général de l'armée zandalari.[5]


Battle for Azeroth

BfA Cette section concerne des contenus exclusifs à Battle for Azeroth.

L'extraction de Hurlevent

Plus tard, Zul fut capturé par l'Alliance et enfermé dans la Prison de Hurlevent aux côtés de la princesse Talanji jusqu'à leur libération par une escouade d'élite de la Horde. Une fois sorti du complexe, Zul mit à profit ses dons de voyance pour guider le groupe à travers Hurlevent. Alors que l'escouade se frayait un chemin jusqu'au port de la ville, le prophète se munit de la torche d'un crieur public qu'il utilisa pour répandre un incendie, détournant l'attention de la garnison de la cité suffisamment longtemps pour permettre à Zul et ses alliés de rentrer à Zandalar, à bord du Sillage de Rezan.[6]


La chute de Vol'jamba

Peu après son retour au pays, Zul fut chargé par le roi Rastakhan de chasser son ancien élève, Vol'jamba, ainsi que ses disciples de Tal'gurub avec l'assistance du héraut de la Horde. Ensemble, ils sapèrent les opérations des Jambani, décimant leurs rangs,[7] sabotant leurs décoctions[8] et libérant de leur emprise les trolls gurubashi de l'enclave,[9] jusqu'à finalement être confronté à Vol'jamba lui-même. Malgré les préparations de ce dernier, le héraut de la Horde prit le dessus sur lui et le tua,[10] Zul ayant prit soin au préalable de saboter ses décoctions et retourner les trolls gurubashi et les esprits des jambani défunts contre lui.[11]


La trahison du prophète

Plus tard, avec l'aide de ses alliés mogu Kao-Tien, Zul organisa une diversion au Port de guerre Rastari,[12] détournant l'attention des armées zandalari tandis qu'il escortait Rastakhan jusqu'à Zanchul, aux côtés de ses alliés Yazma et Vol'kaal. Là-bas, il poignarda son roi dans le dos tandis qu'il révélait son allégeance au dieu très ancien G'huun. Mais avant qu'il n'ait pu porter le coup de grâce, Rastakhan fut secouru par le loa Pa'ku.[13]

Suite à ces événements, Zul chargea ses partisans de s'emparer la Puissance de Rastakhan et de capturer le chroniqueur To'kini. Ce dernier fut alors contraint d leur expliquer les rituels qui avaient été utilisés par les Drakkari pour sacrifier leurs loas et s'accaparer leurs pouvoirs, pendant la Guerre contre le Roi-liche.[14] Suite à cela, Zul envoya Yazma et Vol'kaal au Jardin des Loas,[15] et Vilnak'dor au Temple de Rezan afin de sacrifier les Loas zandalari.[16] En parallèle, prévenu par la parle-loa Kihara de la présence de Rastakhan au village de Zeb'ahari, Zul dépêcha des troupes sur place afin de l'éliminer pour de bon.[17]


L'invasion d'Atal'Dazar

Finalement, Zul et ses partisans se retranchèrent sur les pentes du Mont Mugamba[18] et investirent l'antique cité d'Atal'Dazar. Là-bas, le prophète et son lieutenant Yazma cherchèrent à détourner le pouvoir des anciens monarques zuldazari pour leurs sombres machinations,[19] notamment en ressuscitant le premier roi Dazar, afin de remplacer Rastakhan sur le trône de l'Empire zandalari.[20]

Plus tard, Rastakhan, soutenu par ses partisans ainsi que son loa, Rezan, prit d'assaut le Mont Mugamba, se frayant un chemin à travers les sbires du prophète jusqu'à finalement pénétrer au sein d'Atal'Dazar. Mais au moment où Rezan se ruait sur Zul et Yazma, le prophète soumit le loa des rois à un rituel de sang qui le dépouilla de son âme tandis que ses sbires morts-vivants repoussaient les guerriers de Rastakhan hors de la cité.[21]

Plus tard, Zul s'infiltra au Repos des rois où il utilisa sa sombre magie pour asservir les esprits des monarques défunts,[22] jusqu'à finalement ressusciter Dazar en consommant l'essence de Rezan.[23] Ses projets furent cependant contrecarrés par l'intervention d'un groupe d'aventuriers qui chassèrent sa présence des lieux.[22]


L'avènement de G'huun

Plus tard, quand les armées de G'huun envahirent la capitale zandalari de Dazar'alor, Zul et ses partisans zanchuli et kao-tiens prirent part au siège de la cité en occupant la grande pyramide, contenant le dernier sceau qui maintenait G'huun encore prisonnier d'Uldir. Finalement, au cours de la reconquête de la cité par Rastakhan et ses alliés, le souverain zandalari, renforcé par les pouvoirs de Bwonsamdi, affronta et tua le prophète, sans toutefois parvenir à empêcher la destruction du grand sceau par Mythrax le Disloqueur.[24] Plus tard, Zul fut réanimé et ramené auprès de G'huun, à Uldir, où il fut définitivement vaincu par un raid d'aventuriers.[25]


Galerie


références